Connect with us

Informatique

Jamespot: Une plateforme collaborative qui permet à des centaines de milliers de personnes de travailler au quotidien malgré la distance et la crise.

Publié

-

Alain Garnier Jamespot

Interview de Alain Garnier, CEO Jamespot.

Comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Alain Garnier : Merci! 🙏 Tout va bien. C’est en effet dans une période comme celle-là qu’on se rend compte à quel point nos proches sont importants. Qu’ils aillent bien, bien sur, mais aussi qu’on ne peut pas les voir autant qu’on voudrait.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Jamespot

Alain Garnier : Je suis tombé dans le numérique quand j’étais petit, à une époque ou avoir un ordinateur était rare et il fallait se battre pour ! Et avec une passion : celle de créer de logiciels. Ces artefacts du monde numérique. Mélange d’algorithme et de design. De rationalité et de poésie. J’ai créé ma première entreprise avec mon associé en 1995 (ARISEM), pour être libre et innover dans le domaine de l’IA. Revendue à Thales en 2003. Et en 2005, j’ai co-fondé Jamespot, toujours dans le logiciel, mais pour remettre l’humain au centre. Ce qui allait devenir les réseaux sociaux. Et donc aujourd’hui une plateforme collaborative qui permet à des centaines de milliers de personnes de travailler au quotidien malgré la distance et la crise.

Jamespot

Comment Jamespot innove-t-elle?

Alain Garnier : On innove par passion. On innove aussi par obligation de rester dans la course sur un marché qui va très vite. On innove aussi par hasard, et par demandes clients… bref… pour moi, l’innovation est une source de créativité qu’on essaye de canaliser pour en faire des usages réussis. L’erreur et l’échec font aussi partie de l’innovation.

Tout l’enjeu est d’étendre cette force à toute l’entreprise tout le temps sans obérer la dimension industrielle qui est le pendant de l’innovation. Un joli « tenseur » entre deux forces opposées qu’on doit sans cesse équilibrer.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Jamespot et comment gérez-vous cette crise?

Alain Garnier : Bizarrement, la pandémie a été la confirmation d’une posture qu’on avait déjà prise pendant les grèves (qui s’en souvient?) ou la boite avait commencé à basculer en « remote » et donc 100% télétravail… Depuis on est donc dans ce mode, en mode « inversé » ou les locaux ne sont plus le point de rencontre, et remplacés par des visios collectives.

A côté de ça, notre chiffre d’affaires est en croissance à deux chiffres, car la demande d’outils comme Jamespot a pris une tout autre ampleur. On est devenu plus « essentiel » par la force des choses.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Alain Garnier : Comme Jamespot répond aux besoins devenus « primaires » , on n’a pas subi de chute d’activité. – Au contraire – Ce qui nous a prémuni d’être obligé de prendre des mesures de réduction d’effectif par exemple.

En revanche, on a énormément appris. Notamment sur les moyens & méthodes pour faire radicalement 100% en digital ce qu’on faisait avant en présentiel. Je pense par exemple à la construction de la stratégie qui d’habitude donnait lieu à un mode « séminaire » … on a dû tout réinventer. Mais au final, on s’adapte. C’est ce qui caractérise les humains & leurs organisations. On constate le même processus chez nos clients.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Jamespot dans le futur?

Alain Garnier : C’est clairement une période stressante. Déjà, j’essaye à titre personnel et collectif de ne pas le nier. Ensuite, en relâchant la pression. Dans un mode « on fait au mieux ». C’est un travail de chaque instant. D’autant que les médias sont hyper anxiogènes. Il faut lutter pour créer une bulle un peu plus zen.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Alain Garnier : Nos concurrents sont aujourd’hui les outils gratuits déployés à large échelle par les acteurs dominant du marché. Ils profitent de cette situation pour prendre des parts de marché à bas cout. On sait que ca ne durera pas et qu’ils se rattraperont vite… Et face à ces solutions standardisées, on apporte une solution qui s’adapte à chaque entreprise. Jamespot permet d’avoir dans le digital un système unique et agencé comme vous le souhaitez. Vos locaux d’entreprise sont uniques? C’est la même chose pour les outils numériques. On est la seule solution collaborative dans le Cloud qui permet cette modularité et ce sans développement informatique, donc accessible à n’importe qui dans l’entreprise.
On a l’occasion de le démontrer, que ce soit pour la CNAM avec +80.000 utilisateurs, ou encore sur des PME ou ETI industriels que constitue nos 250 clients. Toutes les entreprises sont aujourd’hui concernées.

Un mot de la fin ?

Alain Garnier : Les périodes de crises sont des moments à la fois durs, mais aussi propice au changement, à la remise à plat de nos priorités. Ou l’innovation est centrale pour réussir.

Votre site web ?

Alain Garnier : https://www.jamespot.com

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month