Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

{Who’s Who} André Linh Raoul: fondateur Pole Capital «J’ai eu la chance de m’associer avec des personnes passionnées»

Publié

-

André Raoul Pole Capital

Qui êtes vous ? : André Linh Raoul (32 ans), je suis président fondateur de la société d’investissement Pole Capital, et de l’incubateur de startups La PAPinière.

 

En 2 ou 3 phrases, que propose votre startup? : Globalement, notre groupe a pour ambition d’aider à la création et au développement des jeunes entreprises en France. Notre principale entité, Pole Capital accompagne les entrepreneurs en tant qu’investisseur en capital (venture capital). Notre seconde entité, La PAPinière soutient des créateurs d’entreprise au travers d’un programme d’accélération.

 

Comment êtes vous arrivé à la création d’entreprise? : Certains rêvent de devenir pompier, d’autres rêvent d’entreprendre. Après plusieurs années en banque d’affaires, j’ai eu l’opportunité de rejoindre un premier projet entrepreneurial dans les énergies alternatives. Cette première aventure s’étant révélée captivante, j’ai alors commencé à investir et à développer plusieurs startups avec le soutien de partenaires financiers. Cette démarche a abouti à la création de Pole Capital en 2010.


Quelles ont été les bonnes surprises dans votre aventure entrepreneuriale? : J’ai eu la chance de m’associer avec des personnes passionnées et passionnantes. Un succès entrepreneurial est d’autant plus réjouissant qu’il résulte d’une aventure humaine.


Des mauvaises surprises? : Pas vraiment de mauvaises surprises, mais plutôt quelques concessions : nuits blanches, engagements financiers, etc.


Votre startup c’est 100% de votre vie? : Pole Capital mobilise un pourcentage déraisonnablement important de ma vie, mais pas encore 100%.


Des projets à venir? : Afin de poursuivre notre croissance et pérenniser notre développement, nous devrons prochainement mobiliser notre réseau d’investisseurs institutionnels.


Un scoop sur vous ou votre startup? : L’intégralité nos startups devraient rapidement intégrer le CAC 40, mais cette information est encore confidentielle !


Alors heureux (se)? : Sans le moindre doute.


Le mot de la fin ? : Malgré les difficultés, rien ne vaut l’entrepreneuriat !

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month