Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Arthur Floc’h, Directeur de TopoVideo : “Il faut innover pendant une crise”

Publié

-

Arthur Floch TopoVideo 2

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Arthur Floc’h : Famille, amis & équipes – tout le monde va bien. On a hâte de pouvoir faire une “Avance Rapide” pour pouvoir tous se retrouver physiquement et normalement.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint TopoVideo

Arthur Floc’h : J’ai fait mes études à Lille, à l’IESEG (école de commerce) et après plusieurs années passées à l’étranger en Lituanie, Belgique, Irlande, Australie… J’ai créé TopoVideo, l’agence de production de vidéos explicatives.

J’ai toujours réalisé des vidéos. Petit, on s’amusait à filmer des courts métrages avec mes frères en utilisant les vieilles caméras Sony et les K7 pour enregistrer… Et ensuite, j’ai continué à toujours faire de la vidéo durant mes études et mes expériences à l’étranger.

En 2013, je suis revenu en France et j’ai constaté que les entreprises avaient de plus en plus besoin de la vidéo. Elles cherchaient à  faire passer des messages (plus ou moins complexes) auprès de collaborateurs, clients, prospects… et c’est là que l’idée de créer une agence spécialisée en vidéos explicatives m’est venue.

Une vidéo explicative c’est par exemple une vidéo réalisée à partir d’illustrations animées  qui permet de résumer en moins de deux minutes un message (ex : pitch de service, tutoriel, stratégie…). Elle peut aussi bien être utilisée pour de la communication que pour de la formation.

topovideo

Comment TopoVideo innove-t-elle?

Arthur Floc’h : Depuis la création de TopoVideo, nous avons réalisé plus de 1 000 vidéos avec 400 clients (startups, collectivités, associations ou grands groupes comme le Crédit Agricole, EDF, la SNCF, le Club Med, BMW, Lavazza…).

Nous sommes dans un secteur où l’innovation et la recherche de nouvelles idées font partie de notre quotidien. Notre méthode pour innover, c’est d’inclure les collaborateurs dans une réflexion d’amélioration continue et de progrès personnel. Ça peut passer par de la formation (en ligne ou en présentiel – quand c’est possible) mais aussi par le fait de laisser les collaborateurs développer eux-mêmes les nouvelles offres de l’agence.

Les compétences évoluent très rapidement et nous adaptons nos styles de vidéos aux tendances du marché et au besoin du client. Une seule chose ne changera pas chez TopoVideo, c’est notre volonté d’expliquer simplement grâce à la vidéo.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté TopoVideo et comment gérez-vous cette crise?

Arthur Floc’h : La pandémie COVID-19 a pour conséquence de changer l’organisation des entreprises, aussi bien petites que grandes. D’un point de vue RH, nous étions déjà habitués à travailler à distance (entre Paris et Rouen). Il n’y a pas eu d’impact sur notre efficacité à produire ou à collaborer. C’est plus sur l’aspect humain que l’ambiance de l’équipe au bureau peut manquer à chacun. J’espère vite pouvoir la retrouver mais on essaye d’y contribuer avec les outils disponibles pour échanger à distance (slack / zoom / google meeting…).

Sur le plan “Business”, tous nos tournages ont été reportés/annulés durant le premier confinement. Nous avons alors conçu une nouvelle offre pour accompagner nos clients dans la réalisation de vidéos avec leur smartphone. On leur donne une liste de matériel, nos conseils pour filmer, ils nous envoient les vidéos et nous faisons le montage. C’est un rendu assez tendance sur les réseaux sociaux et cela permet à nos clients de continuer de communiquer en vidéo.

Pour l’activité motion design/animation, les projets ont été ralentis au 2ème trimestre mais on voit une accélération sur le 3ème trimestre de la part de nos clients, pour avancer dans les productions. L’activité a bien repris en ce moment comparé au début d’année.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Arthur Floc’h : Au cours du premier confinement, nous avons dû nous adapter par rapport à la situation et nous avons changé les priorités d’investissement pour assurer une continuité de l’activité. La leçon, c’est surtout de rester agile par rapport aux futurs événements (positifs comme négatifs).

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et TopoVideo dans le futur?

Arthur Floc’h : Je ne regarde pas la télé ;-). Je continue bien sûr de m’informer tous les jours sur les actualités mais je ne subis pas 24h/24h les infos qui peuvent être anxiogènes sur la situation. Autrement, il faut profiter de ce mode de vie ralenti (pas de restos / pas de fêtes / peu d’événements…) pour faire du sport, mieux manger, prendre des nouvelles de ses proches… Mon conseil est de trouver un bon équilibre dans son planning. Pour l’avenir, je souhaite que l’activité économique puisse reprendre tout en conservant certaines leçons générales sur le confinement (consommer local, actions pour le développement durable, diminuer la surconsommation…).

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Arthur Floc’h : Nous sommes uniques. Chaque entreprise a son positionnement 😉 Et c’est en s’affirmant encore plus qu’on se différencie.

Un mot de la fin ?

Arthur Floc’h : Toujours voir un obstacle comme une opportunité d’innovation.

Liens utiles :

Arthur Floc’h : https://www.topovideo.com/

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month