Art

Artistes et artisans, ATILEB’ARTS vous facilite la vente de vos créations

Écrit par Komi AGBOGUIN

Dites nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue 

ATILEB’ARTS est né d’une observation simple. Il y a 4 ans, je rendis visite à un ami artiste plasticien. Je fus étonné de trouver son atelier rempli de divers d’articles les uns aussi beaux que les autres. C’est là qu’il m’informa des difficultés qu’il avait à écouler. Fort de ce constat, et profondément passionné des TICs, je commençai à m’intéresser au domaine. Ainsi après avoir suivi plusieurs vernissages, expositions, et causé une dizaine de jeunes artistes plasticiens, j’ai conclu que le problème était général et je commençai par  prendre conscience de l’opportunité.

Quelques années plus tard, après avoir travaillé pendant un peu plus d’un an dans une entreprise de e-tourisme, je pris réellement conscience du potentiel que représente le secteur de l’art et l’artisanat. C’est ainsi qu’avec un ami ingénieur informaticien, nous décidâmes de mettre en place une plateforme web pour la vente des objets d’art, ce qui permettra ainsi et aux artistes et aux artisans de pouvoir écouler leur création à une plus large clientèle afin d’en vivre.

Vos produits et services 

  • Vente et d’oeuvres d’art et d’artisanat africain
  • Location d’oeuvres d’art
  • Décoration personnalisé
  • Agence artistique (management de carrière artistique).

Vos facteurs de réussite 

Selon le Hiscox Online Art Trade Report 2015 , la valeur du marché mondial de l’art en ligne est passée d’un peu moins d’un milliard de dollars en 2013 à environ 2,64 milliards de dollars en 2015. Sur la base de cette trajectoire de croissance, la valeur du marché en ligne des oeuvres d’art devrait atteindre près de 6,3 milliards de dollars d’ici 2019. Ces données montrent clairement que plus de gens dans le monde se sont amusés à acheter de l’art en ligne, sans avoir vraiment besoin de le voir d’abord.

L’art africain (primitif et contemporain), en plein essor, a représenté en 2015, 2% du marché mondial soit 512 millions de dollars. Par exemple, entre 2012 et 2013, le nombre de nouveaux acheteurs d’art africain a augmenté de plus de 70%. Selon les chiffres des principales maisons d’art comme Sotheby’s, près de la moitié des clients qui achètent de l’art africain contemporain et moderne sont d’origine africaine. Les principaux acteurs de l’industrie sont : les artistes et artisans, les maisons de ventes (Sotheby’s ; Christie’s) ; les galeries d’art (en ligne ou pas); les experts et les revendeurs (particuliers, brocanteurs, marchants etc…) et le marché est plus dominé par les peintures (acrylique sur toile) ensuite viens les sculptures (en bois, en bronze, etc…), les masques, vases, autres objets de décoration et enfin les objets d’artisanat d’art contemporain.

Au cours des cinq dernières années, des pièces d’art africaines se sont vendues à des prix très intéressants. En novembre 2014, une collection d’art africain antique du Mali, du Gabon, du Congo et du Liberia a été vendue à New York chez Sotheby’s pour un prix record de 41 millions de dollars, soit trois fois le prix attendu. C’est la plus grande somme jamais réalisée par la vente d’art africain aux Etats-Unis. Pendant ce temps, des artistes béninois comme Dominique ZINKPE ou Romuald HAZOUME arrivent à vendre aisément leurs créations entre 2 et 3 millions de FCFA (5000 $US) en moyenne.

L’Afrique n’est hélas pas encore très visible dans le marché en plein essor du commerce d’art en ligne. Pas très visible. Mais il peut l’être. En effet, selon le rapport Global Internet Geography , la bande passante internet africaine a augmenté de 41% entre 2014 et 2015, et 51% ont été combinées annuellement au cours des cinq dernières années pour atteindre 2,9 Tbps.

Aujourd’hui, un nombre croissant d’Africains, en particulier dans les zones urbaines, ont accès à un haut débit d’internet grâce aux technologies 3G et 4G LTE.

L’Afrique compte aujourd’hui près de 300 millions internautes dont 175 millions d’utilisateurs quotidiens des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram). Le Bénin quant à lui compte 1.250.000 internautes en moyenne au quotidien.

Au Benin, il n’existe pas de statistiques précises sur les ventes d’oeuvres d’art. Toutefois, le potentiel de création a été évaluée sur la base des informations recueillies auprès de l’Association Béninoise des Arts Plastiques «FOUR P» et sur une enquête réalisée auprès de 17 artistes plasticiens. Les 179 artistes plasticiens répertoriés par cette association (en 2015) produisent en moyenne chacun 17 œuvres par an. Soit une production annuelle totale de plus de 3000 œuvres d’art. A cela vient s’ajouter plus d’un million « de petits objets artisanaux » crées par des centaines artisans professionnels eparpillés sur le territoire national. Selon les données de recueillies auprès de l’INSAE, le nombre de touristes, principaux acheteurs d’oeuvres d’art et artisanales, ayant foulé le sol béninois a connu une grande évolution ces dernières années, passant de en 188.000 en 2008 à 230.946 en 2014. Soit une évolution de 22% en 5 ans. De plus, le pouvoir en place par son Programme d’Action du Gouvernement (PAG) a mis le tourisme et la culture comme pivot central du développement du pays. Ce qui promet donc une bonne croissance pour le secteur de la culture, des arts et de l’artisanat dans les proches années à venir.

De façon plus générale sur le continent, certains facteurs facilement identifiables comme : l’augmentation du nombre de millionnaires, la grande attractivité mondiale pour l’art et l’artisanat africain et la créativité croissante dont fait preuves les artistes et artisans africains tendent à confirmer cette tendance.

Vos facteurs différenciant et disruptifs par rapport à l’existant

  • Un site web très sécurisé, simple d’utilisation avec des moyens de paiement adaptés au marché local et international
  • Des œuvres identitaires uniques à forte résonance culturelle
  • Une plateforme dédiée sur la découverte et la promotion des artistes  et artisans africains talentueux émergents peu ou pas connus.

Votre business model

Revenus publicitaires et commissions sur les ventes et locations réalisées

Vos concurrents

  • Galeries d’arts virtuels (Art-africain.com ; art-etchnique.com, artsper.com….)
  • Revendeurs (Centre de Promotion de l’Artisanat., autres petits revendeurs, artistes …)

Votre site web

www.atilebarts.com

A propos de l'auteur

Komi AGBOGUIN

Entrepreneur / Grand rêveur / Passionné d'art plastique et de musique / Tony Elumelu Foundation Alumni

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients