Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Augustin de la Fouchardiere, MYPE : “Former nos clients sur Power BI au plus proche de leurs besoins métier”.

Publié

-

Augustin de la Fouchardiere MYPE

Tout d’abord, comment vous et votre famille vous débrouillez-vous en ces temps de COVID-19 ?

Augustin de la Fouchardiere : Nous sommes tous en bonne santé, heureusement, et avons hâte que cette épidémie se termine pour que les entreprises et les gens reprennent leur souffle.

Parlez-nous de vous, de votre carrière, de la façon dont vous avez fondé ou rejoint MYPE

Augustin de la Fouchardiere : J’étais auparavant chef de projet au sein du groupe Orange pendant 2 ans, puis je suis devenu consultant en Business Intelligence chez CGI France et Umanis France pendant 3 ans, en mission notamment chez Société Générale, Renault, Chanel et Banque de France.

J’ai ensuite créé MYPE fin 2018 afin d’accompagner les entreprises dans l’utilisation d’outils de traitement et d’analyse de données, notamment Power BI, Excel, VBA, et Power Automate.

unnamed

Comment MYPE innove-t-elle ?

Augustin de la Fouchardiere : Nous avons construit l’une des offres de formation les plus cohérentes du marché sur Microsoft Power BI, toujours avec l’idée d’être au plus proche des problématiques métier de nos clients, en créant des supports sous forme d’exercices pratiques, ce qui met chaque client que nous formons plus ou moins dans la peau d’un consultant qui doit accomplir une « mission ».

Les retours de nos clients quant à cette méthode pédagogique sont très positifs et nous accélérons désormais cette démarche sur d’autres technologies.

En consulting, nous avons également innové en proposant des solutions disruptives, par exemple pour EY, où nous avons combiné Visio et Power BI pour générer des organigrammes de détention capitalistiques Multi-parents, ou pour Total, où nous avons développé un custom visual Power BI pour restituer des cylindres de moteur de bateau avec des règles métier spécifiques.

Comment la pandémie de coronavirus affecte-t-elle les finances de MYPE ?

Augustin de la Fouchardiere : Nous sommes effectivement affectés, étant donné que nous sommes sur deux activités, le consulting (conseil, développement, maintenance) et la formation.

Suite à la crise du Covid, tous nos projets de consulting sont à l’arrêt et nous ne recevons presque plus de demandes. Le consulting représente 75% de notre CA 2020, et tel qu’il est parti, cela ne comptera pas pour grand-chose dans notre bilan 2021, peut-être 10% tout au plus.

Nous avons donc pivoté vers la formation, une activité qui est beaucoup plus résiliente en période de crise, et sur laquelle nous sommes vraiment très bien positionnés, par exemple avec la signature récente de contrats pour Milleis Banque (Barclays), BNP Paribas, France Loisirs, SPAC (Bouygues), Synlab, Blue Green …

Avez-vous dû faire des choix difficiles en matière de ressources humaines et quels sont les enseignements à en tirer ?

Augustin de la Fouchardiere : Nous sommes encore une petite structure mais nous plaçons nos pions. Nous venons de recruter une assistante administrative en CDI en février et avons embauché un apprenti en fin d’année dernière. Nous prévoyons de recruter encore une ou deux personnes en 2021.

Nos choix sont donc plutôt liés à la croissance de notre activité. Concernant le télétravail, nous sommes ouverts à au moins un ou deux jours de télétravail par semaine.

Comment votre gestion de la relation client a-t-elle évolué ? Utilisez-vous des outils spécifiques pour être efficace ?

Augustin de la Fouchardiere : Notre gestion de la relation client est une question importante, car nous n’étions plus en mesure de répondre à toutes nos demandes avec les outils que nous utilisions car ils étaient en silos.

Désormais, nous utilisons un ERP spécifique à notre activité formation que nous avons placé au centre de tous nos processus et qui génère à la fois les devis, les conventions, les plannings, ainsi qu’un système d’extranet pour chaque session et encore bien d’autres choses.

Avez-vous bénéficié de subventions gouvernementales, et cela a-t-il contribué à maintenir MYPE à flot ?

Augustin de la Fouchardiere : Nous n’avons pour le moment reçu aucune subvention gouvernementale depuis le début de la crise. Nous ne souhaitons pas faire appel aux PGE car notre trésorerie est suffisamment confortable pour affronter la crise sereinement.

Vos dernières réflexions

Augustin de la Fouchardiere : Nous souhaitons acquérir des locaux dans le centre de Paris afin d’y organiser nos formations. Actuellement, celles-ci ont lieu dans des espaces que nous louons à République, Sentier ou Saint Lazare.

Un autre chantier est de faire grandir notre expertise technologique en nous formant de manière intensive sur Microsoft Power Apps, SQL Server, et d’autres technologies BI.

Votre site web ? 

Augustin de la Fouchardiere : www.mype-consulting.com

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month