Connect with us

E-commerce

Aymeric Chauveau, Gérant de VIGNAPART : “Entreprendre, c’est aussi savoir rester optimiste et voir plus grand !”

Publié

-

Aymeric Chauveau VIGNAPART

Comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Aymeric Chauveau : Toute la famille passe bien cette épreuve jusqu’à présent J’ai cependant hâte que la population puisse se faire vacciner et que nous puissions tous retrouver une vie normale. Sur le plan moral, cela devient difficile de ne plus pouvoir partager de bon moment et des bonnes bouteilles avec ses amis. Mon épouse amatrice de vin et particulièrement de blanc, m’aide à passer ces moments difficiles !

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint VIGNAPART

Aymeric Chauveau : Mon projet a commencé en 2010 lorsque j’étais en 3ème année à l’ESC Montpellier dont je suis diplômé. Je voulais créer une société et j’ai alors choisi de m’orienter dans le vin en choisissant la spécialisation « Commerce International du Vin ».

En effet,

  • Je suis un passionné de vin et j’ai envie de partager cette passion avec les autres.
  • Je voulais créer une entreprise en BtoC pour offrir aux particuliers en France et partout dans le monde des vins de qualité et abordables.
  • Une partie de ma famille produit et commercialise du vin (Domaine Leflaive) dans la biodynamie en Bourgogne.

L’idée m’est venue après plusieurs constats :

  • Les vins en supermarché proviennent pour la plupart de grandes exploitations avec des marques destinées au « Mass Market », et j’ai été souvent déçu par le manque d’originalité.
  • En rendant visite à un caviste ou bien au restaurant, on découvre des belles cuvées, mais le prix est exorbitant !
  • A l’époque on trouvait peu de vraies bonnes affaires sur internet et il y avait encore beaucoup de choses à faire dans le e-commerce autour du vin

J’ai donc souhaité créer une société originale dédié au vin Bio avec une approche nouvelle en m’adressant à la fois aux particuliers avec le site e-commerce www.vignapart.com accompagné de sa boutique physique, et aux professionnels (CHR) avec une gamme de vins originaux et Bio à des tarifs concurrentiels. Ainsi est né VIGNAPART en 2013.

vignapart2b

Comment VIGNAPART innove-t-elle?

Aymeric Chauveau : VIGNAPART est innovant en proposant uniquement du vin de producteurs indépendants engagés dans une culture raisonnée, bio et biodynamique et à s’adresser simultanément aux marchés BtoC et BtoB.

Notre force principale consiste à avoir développé des synergies à travers les différents marchés. Par exemple, le fait de livrer les professionnels avec notre véhicule sur Paris permet d’en profiter pour livrer des clients particuliers qui ont commandé sur notre site. Ne seriez-vous pas content d’être livré directement par votre caviste si vous commandiez sur son site ?

Aussi nous nous adaptons rapidement et n’hésitons pas explorer de nouvelles pistes. Par exemple venons de nous mettre sur l’application Epicery pour livrer des clients parisiens en moins d’une heure et ça démarre bien !

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté VIGNAPART et comment gérez-vous cette crise ?

Aymeric Chauveau : La pandémie a tout chamboulé ! En mars 2020 j’ai d’abord vu mon chiffre d’affaires diminuer considérablement avec la fermeture des restaurants. C’était terrible et je ne me voyais pas terminer l’année. De plus la boutique, encore dans ses débuts, allait très mal suite aux grèves de la RATP qui nous avaient privé de la ligne 13 pendant de longues semaines, notre source principale de flux devant notre boutique située en bas de Montrouge.

Mais le confinement a changé la donne. De nombreux montrougiens ont découvert notre boutique lors de leur marche limitée à 1 km autour de chez eux. La sélection de vin et nos prix attractifs ont permis rapidement de fidéliser la clientèle.

La baisse d’activité m’a aussi permis de consacrer davantage de temps au site web. Mon développeur (merci Jérôme !) et moi avons beaucoup travaillé : mise à jour du site, ajouts de fonctionnalités, amélioration de la version mobile et de la rapidité du site.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Aymeric Chauveau : J’ai dû mettre de côté mes ambitions de croissance en 2020. J’ai temporisé et je n’ai pas pu recruter le commercial et le livreur dont j’avais besoin. La leçon principale que j’ai apprise est qu’il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc. Ceci a sauvé l’entreprise et permis de rebondir sur les activités de la boutique et du site web pendant toute cette crise.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et VIGNAPART dans le futur?

Aymeric Chauveau : De nature stoïque, je ne peux pas dire que j’ai accumulé plus de stress que d’habitude face à cette situation. J’ai pris le temps de méditer sur la situation, de m’adapter et de prendre des décisions sur l’avenir de la société. C’est bien aussi de prendre du recul de temps en temps.

Aujourd’hui nous sommes toujours très impactés par la fermeture des restaurants, mais ce que nous avons mis en place en 2020 nous permet d’attaquer 2021 sereinement. Nous allons d’ailleurs certainement ouvrir une deuxième boutique dans Paris !

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Aymeric Chauveau : Nos concurrents sont nombreux entre les acteurs qui distribuent auprès des professionnels, les cavistes et les sites e-commerce.

Le fait de jouer sur plusieurs fronts permet de s’adapter et d’aller là où il y a des opportunités. Des concurrents trop gros ne vont pas avoir la même souplesse. Il faut sans cesse se remettre en question et explorer de nouvelles pistes. Mais il faut aussi savoir garder les fondamentaux et ne pas trop se disperser. C’est un équilibre à trouver.

Un mot de la fin ?

Aymeric Chauveau : Nous progressons en bataillant sur plusieurs fronts, en nous adaptant et en relevant tous les défis se présentant à nous.

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month