Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

“Si j’ai pas la place chez moi, comment organiser mon événement chez quelqu’un qui en a davantage?” Benjamin Poutier, CEO de We Peps répond à cette question

Publié

-

benjamin-benjamin poutier we peps

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Benjamin Poutier : Mieux, le déconfinement a permis de booster notre activité, donc cela fait chaud au coeur.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint We Peps

Benjamin Poutier : We Peps a été lancée en 2018. Travaillant dans l’événementiel avant, avec ma collègue Lena, on s’est dit qu’il manquait un petit quelque chose pour les locations day-use ou pour l’événement du quotidien. On a dressé très vite le constat qui était : si j’ai pas la place chez moi, pourquoi ne pas organiser mon événement chez quelqu’un qui en a davantage ? Et We Peps est arrivée en se positionnant sur l’événement chez l’habitant : loue le jardin, la piscine, la maison de ton voisin pour ton anniversaire !

Comment We Peps innove-t-elle?

Benjamin Poutier :  En palliant à la problématique de la privatisation de salle des fêtes ou de restaurants et en mettant à disposition des lieux chaleureux, comme à la maison.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté We Peps et comment gérez-vous cette crise?

Benjamin Poutier : C’est très simple, durant plus de deux mois nous avons dû annuler toutes les locations prévues entre mars et mai. Nous avons remboursé intégralement tous nos locataires, sans faire d’avoir. Cela a été très dur.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Benjamin Poutier : Notre levée de fonds a été mis en standby, nous avons divisé par deux nos salaires.. bref très compliqué.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et We Peps dans le futur?

Benjamin Poutier :  On a une perspective de trésorerie à court terme toujours et encore, mais on espère que les français vont s’habituer à vivre avec le virus et continuer à louer chez nous,.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Benjamin Poutier :  Snapevent, Privateaser. Privateaser ne proposant que des bars restaurants etc. . a souffert encore plus attendant la réouverture des établissements en juin. Et avec l’actualité sur Marseille, cela semble compliqué toujours.
Pour SNAPEVENT, ils n’organisent que des événements d’entreprise alors avec la généralisation des événements digitaux.

Liens utiles ?

https://www.we-peps.fr/

https://www.youtube.com/channel/UCFkfZDHfqn9jUjAZZf4B0Fw

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month