Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Comm’ des Entrepreneurs: un accompagnement autour de la communication commerciale

Publié

-

Benoit DIOT Comm des Entrepreneurs

Interview de Benoît DIOT, Consultant en Marketing et Communication Commerciale, Agence Conseil Comm’ des Entrepreneurs.

Comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Benoît DIOT : Sur le plan de la santé, tout va bien pour le moment. Même si je ne fais pas partie des personnes à risque, je guette néanmoins le vaccin. A mon sens, c’est la seule clé pour sortir de cette épidémie.

Coté professionnel, j’ai pu connaître des jours meilleurs. Ce qui bouleverse le quotidien c’est surtout le manque de visibilité. La confiance, l’anticipation ce sont les carburants indispensables aux entreprises. Difficile de prospecter, gérer des projets ou même de planifier des rendez-vous quand la tenue de ces actions repose sur les décisions gouvernementales.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Comm’ des Entrepreneurs.

Benoît DIOT : Le cabinet de conseil Comm’ des Entrepreneurs a été créé en 2012. Avant de créer ma propre structure, j’étais consultant pour le groupe Publicis, puis responsable communication chez l’énergéticien Areva devenu Orano. J’ai ainsi eu la possibilité de travailler avec différentes cibles : clients, externe, interne, journalistes.

Depuis, Comm’ des Entrepreneurs aide ses clients à créer, à (re)positionner ou à réinventer leur concept, à faciliter la connexion entre l’offre et la demande ou entre le produit et sa cible, Comment ? Grâce à un réseau d’experts en marketing et en communication commerciale, Comm’ des Entrepreneurs leur propose un accompagnement stratégique ou opérationnel dans ces métiers.

Comment Comm’ des Entrepreneurs innove-t-elle ?

Benoît DIOT : L’innovation est en effet un des traits de caractère qui caractérise chaque entrepreneur. Au départ, Comm’ des Entrepreneurs a surtout été pensé pour être une agence de communication externalisée souple, capable de proposer différents produits de communication sur mesure avec un seul point d’entrée. C’est plus simple pour le client qui est bien souvent profane en matière de communication. Petit à petit, nous avons proposé un accompagnement marketing pour (re)travailler l’ADN de l’entreprise, les éléments de langage, de discours, de positionnement, d’offre… Aujourd’hui, tout va encore plus vite. Depuis quelques temps, nous proposons également des solutions de veille pour permettre au client d’affiner et de faire évoluer sa gamme de prestations selon le marché. Comm’ des Entrepreneurs propose également des formations pour donner les clés et renforcer l’autonomie de ses clients.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté votre entreprise et comment gérez-vous cette crise ?

Benoît DIOT : Tout se fait à distance ou presque. Skype, Zoom, Teams… Je suis passé du très occasionnel au « pluriquotidien ». Dans le même temps je pense que cela a changé durablement notre rapport à l’autre. Pourquoi perdre du temps dans les déplacements, les transports pour une réunion qui aurait pu être gérée à distance ? Mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse. Voir la personne et son interlocuteur entretien la confiance, le contact humain. Surtout dans mon métier. Lorsque l’on se voit, on parle de sa stratégie, de ses « secrets » ou de ses projets d’innovation… Donc le bouche-à-oreille permet de capter cette confiance. Et le rendez-vous en présentiel a quand même encore de beaux jours devant lui. En ce moment, nombre de mes clients digitalisent leur métier. Ils sont passés du « on verra plus tard » à « vite cela devient urgent ». Dans ce parcours truffé d’incertitudes, mais également riche de possibilités et d’innovation, il faut être prêt. Alors je m’entoure régulièrement de mes experts pour proposer les réponses ad hoc.

Enfin, j’attache beaucoup d’importance à la formation et à la transmission. Je sais combien cette période est difficile pour les jeunes et les étudiants : se projeter dans un avenir flou, avancer dans un quotidien contradictoire et user du virtuel est compliqué. Malgré les confinements successifs, je fais régulièrement appel à des stagiaires en 2ème ou 3ème année de communication pour m’aider dans ces défis.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises ?

Benoît DIOT : Fin 2019, ma société commençait à croître et j’envisageais de passer une étape supplémentaire pour étoffer et développer mon cabinet. Mais le COVID en a décidé autrement. J’ai donc mis de côté ces ambitions de croissance pour passer la crise en limitant les investissements et en gardant les pieds sur terre. J’avais en tête de louer un bureau + grand pour pouvoir accueillir clients et équipes. Finalement, c’est moi qui me déplace chez le client (quand les conditions le permettent), sinon, je travaille très souvent à mon bureau chez moi ou dans des salles de réunions que je loue à 2 pas de chez mes clients. Et ça, ils adorent !

Je limite donc les frais pour conserver la plus grande souplesse possible et garder l’équilibre lorsque la « mer est agitée » ….

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et votre entreprise dans le futur ?

Benoît DIOT : A titre personnel, j’ai repris le running. J’avoue que j’avais laissé mes chaussures et ma tenue au placard depuis quelques années. Mais pour maintenir la forme et évacuer la pression, la course reste pour moi la meilleure échappatoire. J’ai donc repris l’exercice depuis un peu plus d’un an. Je suis issu d’une formation universitaire autour du marketing et des réseaux commerciaux. J’aimerais pouvoir développer et dupliquer ce concept à l’avenir. Et puis, je mise beaucoup sur la formation et les cours en école de commerce comme je fais déjà actuellement.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Benoît DIOT : Nous sommes beaucoup d’acteurs dans la communication. Il y a les très grosses agences, les agences de taille moyenne et les indépendants freelances. Le fait qu’il y ait beaucoup d’acteurs est bon signe car cela signifie que le marché est suffisamment grand. Et nous ne faisons pas tous le même métier. Pour ma part, je me positionne entre les acteurs freelances et les agences de taille moyenne. C’est-à-dire que j’ai la souplesse du freelance, et la possibilité de proposer plusieurs compétences complémentaires (web, graphisme, éditorial, veille, conseil marketing, relations presse…). Je ne fais pas tout, tout seul, mais je compose simplement le casting en fonction du besoin du client. Et très souvent, je suis également tantôt client, tantôt prestataire des agences de taille moyenne.

Et vu l’évolution du marché du travail et la conjoncture, je pense que ces fonctions marketing et communication vont s’appuyer de plus en plus sur des experts indépendants.

Un mot de la fin ?

Benoît DIOT : L’innovation est au coeur de l’ADN de l’entrepreneur. La crise sanitaire que nous traversons nous touche toutes et tous à des degrés divers. Mais je reste convaincu que les entreprises survivront grâce à l’innovation. Regardez le chemin parcouru en 1 an ?! Avant le télétravail était malheureusement péjoratif ou synonyme de travail devant la télé…, le Click & Collect était réservé aux geeks…, les outils de visio-conférence étaient réservés à ceux qui avaient raté leur train ou leur avion, …prendre rendez-vous en ligne chez son commerçant de quartier pour acheter des chaussures, proposer des visites immobilières en Visio … Le COVID aura au moins permis d’accélérer le processus d’innovation dans de nombreuses entreprises.

En un an, j’ai rencontré énormément d’entreprises qui ont usé d’ingéniosité pour tenter de « limiter la casse ». Est-ce que ce sera suffisant, je ne sais pas. En tout cas, cela leur a déjà permis de survivre lors de cet épisode pandémique. Sans cela, beaucoup auraient déjà tiré le rideau depuis longtemps…

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Calmel

    03/02/2021 at 13:51

    Super article frangin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month