Connect with us

Plateforme en ligne

Bifasor, la startup qui veut transformer le transport et la logistique en Afrique

Publié

-

BIFASOR BUSINESS CARD HD ZAK

Dites nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue :

Tout a commencé à San Pedro, en Côte d’Ivoire, où Zakaria (Burkina Faso), le CEO, a constaté un problème récurrent alors qu’il aidait sa famille à gérer leur entreprise de transport : les acteurs du secteur comptent encore sur le bouche à oreille et le téléphone pour mener leurs activités, et le défaut d’accès à l’information a pour effet de les rendre invisibles et de les isoler les uns des autres. Leur mise en relation se fait par l’intermédiaire de courtiers informels moyennant une commission exorbitante. Il en résulte une logistique peu performante avec des coûts et des délais élevés.

Dans le cas d’espèce, Zakaria avait été confronté à un producteur agricole à la recherche de camions bennes pour transporter 400 kilos d’engrais jusqu’à sa plantation. N’ayant pas de camions à leur disposition, Zakaria fait appel à son réseau, sans résultats. Ne sachant pas où trouver ces engins dans les environs, l’exploitant n’a eu d’autre choix que de stocker son engrais dans un entrepôt pendant 2 mois, perdant ainsi des sommes d’argent astronomiques et un temps précieux qui mettait sa récolte en danger. C’est alors que l’idée lui est venue d’une plateforme web où l’ensemble de ces acteurs pourraient trouver et contacter facilement les prestataires capables de répondre à leurs besoins et de développer un réseau professionnel élargi. Quelques recherches supplémentaire lui ont permis de constater que ce problème était récurrent dans les autres pays d’Afrique et ont ainsi confirmé le réel besoin du secteur d’être modernisé. De retour au Ghana où il s’était installé pour 2 ans, il rencontre Rym (France) – alors responsable de communication à l’Alliance Française d’Accra – et Steven (USA) – chargé de programme pour une ONG agricole –  lors d’un match de frisbee et discute du projet avec eux autour d’une bière. Convaincus de la pertinence de l’idée et de l’impact positif d’une telle innovation sur le secteur, ils décident de s’associer pour le concrétiser. De retour en France, ils s’associent à Tommaso (Italie) et Djiby (Sénégal), deux talentueux développeurs et data analysts pour développer la plateforme. Après avoir gagné la première édition du concours international French Tech Ticket initié par le Ministère de l’économie et des finances français, ils ont pu se consacrer entièrement au développement de leur innovation. 

Vos produits et services :

Notre solution est une Saas qui donne aux entreprises du secteur les moyens d’accéder à l’information et de gérer leurs activités depuis un épicentre: Bifasor

Bifasor est un réseau social qui rassemble l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique et facilite leurs interactions. La plateforme leur permet ainsi:

  • d’avoir une visibilité sur internet grâce à un profil d’entreprise qui joue le rôle de site vitrine (90% des PME africaines n’ont pas de site internet);
  • de construire un réseau professionnel fiable en trouvant et contactant directement les clients et prestataires de services grâce à un moteur de recherche par critères;
  • d’accéder en temps réel à l’offre et à la demande et saisir des opportunités de marché;
  • d’accéder à des informations utiles sur le secteur.

La plateforme est également un outil de travail quotidien: un tableau de bord composé de widgets et de fonctionnalités qui leur permet de gérer leurs interactions et de trouver, offrir, stocker ou délivrer les marchandises de manière rationnelle.

Vos facteurs de réussite :

Bifasor s’inscrit dans un contexte marqué par plusieurs facteurs favorables. D’une part, le continent africain est en train de connaître une croissance fulgurante: d’après un rapport de Frost & Sullivan, le volume des échanges en Afrique sub-saharienne quadruplera d’ici 2030, passant de 376 million de tonnes (2009) à 1.18 milliards de tonnes (2030), soit une augmentation de 345%. L’émergence de la classe moyenne dans les communautés urbaines à travers le continent a conduit à une augmentation notable des biens de consommation et des réseaux de distribution. En outre, les intégrations régionales et la mise en oeuvre de standards régionaux vont contribuer significativement à la croissance des volumes de fret, avec une croissance de commerce intra-africain de 345%

Par ailleurs, l’utilisation des smartphones se démocratise et selon les estimations, 350 millions de personnes auront un smartphone connecté à internet d’ici 2017. D’ailleurs, les africains se sont rapidement approprié le téléphone mobile comme un outil économique dont ils se servent pour diverses opérations économiques et bancaires grâce au “Mobile Banking”. Cette démocratisation est couplée à la réduction des prix de l’accès à internet. Aujourd’hui, tous les opérateurs de téléphonie mobile présents sur le continent proposent des abonnements 3G et 4G tandis que d’autres s’apprêtent à proposer le High Speed Packet Access technology (HSPA).

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant :

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de système basé sur les nouvelles technologies proposant ce type de service. Le système existant est constitué de courtiers formels et informels chargés de mettre en relation les acteurs du secteur moyennant une commission qui varie entre 75 et 300$. La plupart de ces acteurs se basent sur des outils non technologiques ou non innovants (téléphone, bouche-à-oreille) et ne sont pas en mesure d’obtenir ou maintenir une avance ou avantage compétitif en créant de la valeur ajoutée. Le service rendu la plupart du temps est de qualité médiocre puisque leur prestation se limite à l’étendue de leur réseau et que les acteurs prêts à payer le plus gros montant sont ceux qui disposent de moyens médiocres (camions vétustes etc.).

La plateforme ne va pas seulement offrir un service de mise en relation à l’image des intermédiaires évoqués plus haut. Elle va permettre à l’ensemble de ces acteurs d’accéder à toutes les opportunités que le web a à offrir: accéder à l’information en temps réel, rechercher et choisir les prestataires avec qui ils ont envie de travailler et de les sélectionner selon différents critères de qualité, accéder à des opportunités de marché et développer leur activité tout en réduisant les coûts et les délais. Sa simplicité d’utilisation et la variété des services offerts feront de cette solution un outil de travail quotidien efficace et accessible.

La plateforme va également permettre de produire et récolter des données utiles sur le secteur – aujourd’hui inexistantes ou obsolètes – pour toutes les parties prenantes impliquées dans la chaîne logistique, ainsi que pour les banques, investisseurs et institutions multilatérales. Contrairement à nos compétiteurs, nous nous adressons à l’ensemble de la chaîne logistique, ce qui nous permet de récolter des données sur l’ensemble des acteurs, c’est-à-dire à toute personne contribuant à déplacer un bien du point A au point B. En démocratisant les inscriptions par le biais d’un modèle «Freemium», nous pouvons obtenir des informations sur les petites et moyennes entreprises qui assurent la majeure partie de la prestation de services sur le continent. L’analyse de ces données nous permettra par ailleurs de nous adapter de manière constante aux besoins de nos utilisateurs et de nous maintenir sur le marché.  

Votre business model :

Bifasor a un business modèle “Freemium”  avec  trois sources de revenus:

1) Abonnement payant : donne accès à un nombre plus élevé de fonctionnalités

2) Publicité : la plateforme constitue un outil publicitaire efficace pour les marques cherchant à atteindre ce coeur de cible.  

3) Accès aux API : donne accès à une large série de données récoltées sur la plateforme.

Vos concurrents :

Bifasor a deux types de compétiteurs: les compétiteurs actuels et les potentiels entrants.

  • Les compétiteurs actuels sont composés:
    • des courtiers informels qui jouent le rôle d’intermédiaire 
    • Des organisations formelles qui, par le biais de conférences de networking, mettent les acteurs du secteur en relation pour tisser leur réseau professionnel. Africa Logistics Network (africalogisticsnetwork.com) ou World Cargo Alliance (wcaworld.com) en sont des exemples.
  • Les potentiels entrants sont les plateformes de gestion de fret européennes et américaines. Les plus importantes sont: uShip (www.uship.com); Flexport (www.flexport.com); TimoCom (www.timocom.com); Fleet (www.tryfleet.com). A ces grands groupes s’ajoutent une dizaine de jeunes startups qui sont entrées sur le marché du transport et de la logistique en Afrique avec l’objectif d’apporter des solutions technologiques à l’industrie (www.senga.co, www.sendyit.com).

Pour en savoir plus sur vous :

www.bifasor.com

https://www.facebook.com/Bifasor.Fr/

Linkedin : Bifasor

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month