Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Face à la crise Covid 19, MDI, son moteur zéro CO2 et son concept d’usines locales, rebondissent grâce au télétravail et aux nouvelles technologies

Publié

-

Cyril Negre MDI

Interview de Cyril Nègre, CEO du Groupe MDI.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Cyril Nègre : Je vais bien, Merci. Malgré cette période difficile, nous avons pu  nous adapter aux conditions imposées par – cette pandémie,  autant dans notre vie quotidienne que dans notre milieu de travail.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint MDI

Cyril Nègre : Après plusieurs années au sein de Bugatti, en Italie en tant qu’ingénieur en mécanique au centre de calculs, j’ai rejoint mon père, Guy Negre, qui est le fondateur de MDI, pour diriger le centre de R&D du groupe J’ai pris ses fonctions -lorsqu’il est tombé malade fin 2014. Depuis je me partage entre le management de notre équipe jeune et motivée, la gestion du groupe et de tous les partenariats en cours.

Comment MDI innove-t-elle?

Cyril Nègre :  Bonne question. Le moteur de l’innovation chez MDI se décline en trois valeurs principales : humanisme, écologie et innovation.

Notre premier objectif est d’introduire notre technologie de moteur à air comprimé dans les secteurs de la mobilité et du stockage d’énergie.

Notre deuxième objectif est de réaliser cela  grâce à notre  concept industriel  qui prône de longue date la production locale,  au sein de petites unités à taille humaine, au management ouvert, recrutant ses salariés au plus proche.

Une première unité productive fonctionne en Sardaigne, d’autres devraient essaimer au fur et à mesure de  la mise en œuvre de nos licences vendues.

Notre innovation est porteuse car notre moteur à air comprimé, qui peut être décliné en différents dimensionnements, peut  équiper  presque toutes sortes d’appareils fonctionnant avec un moteur.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté MDI et comment gérez-vous cette crise?

Cyril Nègre :  Comme beaucoup d’entreprise, nous avons dû nous équiper de dispositifs  pour faciliter la communication interne et externe, rendre possible le télétravail.  Nous avons désigné des responsables dans notre équipe pour conduire et accompagner le changement technique et concevoir des s procédures.  Le  télétravail a rendu la communication dans notre équipe plus agile. Nous avons mis en place des réunions matinales à 8h30 avec toute l’équipe, des réunions individuelles de 5 à 15 min pour nous assurer  de  la bonne fluidité du travail et soutenir  notre équipe en ces temps difficiles, et des réunions plus longues pour gérer les projets.

Durant le premier confinement, nos ingénieurs ont pu poursuivre leurs tâches en télétravail, mais nos fournisseurs et les employés de nos ateliers ont été contraints d’interrompre leurs activités. Le déroulement de nos travaux a donc été impacté et ralenti. Durant ce deuxième confinement, toutes les activités ont été maintenues, télétravail et présentiel,  avec bien sûr l’adoption des mesures de distanciation sociale, le respect des normes de sécurité édictées par les instances sanitaires et le ministère du Travail. Ce qui nous permet de progresser vers l’atteinte de nos objectifs.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Cyril Nègre : Nous avons eu des fournisseurs qui ne pouvaient plus nous livrer les matériaux, et  donc le choix le plus difficile était de suspendre durant toute la durée du premier confinement nos activités de l’atelier. Notre travail a été ralenti certes, certaines de nos commandes différées,  mais nous avons réussi à réorganiser notre Roadmap pour pouvoir livrer nos produits innovants -et satisfaire les attentes de nos clients.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et MDI dans le futur?

Cyril Nègre : le premier mois du confinement a été difficile à gérer, mais nous sommes restés positifs et nous nous sommes concentrés sur l’avancement de nos projets. Actuellement, nous travaillons sur des projets majeurs, émanant de sociétés internationales, pour fabriquer des produits spécifiques issus de notre technologie à air comprimé. Ces projets vont nous apporter   une visibilité internationale, et la reconnaissance de notre technologie – dans les industries de la mobilité et du stockage d’énergie.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Cyril Nègre :  Techniquement, nous n’avons pas de concurrent direct sur l’industrie des moteurs à air comprimé. Mais comme  nous développons  des produits de mobilité et de stockage d’énergie, nos concurrents sont principalement les grands comptes  de l’industrie automobile que ce soit en énergie combustible,  électrique, et plus récemment  hydrogène.

L’air comprimé reste une technologie  nouvelle  sur le marché, mais qui imposera ses avantages si nous voulons  vivre sur une planète aux ressources respectées. Au-delà de – notre moteur  à air comprimé   à zéro émissions CO2, notre mode de production localisée  nous distingue du reste de l’industrie.

Votre site web

Cyril Nègre :  https://fr.mdi.lu

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Victor Callea

    03/04/2021 at 17:56

    Bonjour M. NEGRE
    Je n’ai encore aucune nouvelle pour la réservation de l’AI ONE
    Ceci depuis plusieurs années.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month