Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Dorian Martinez , CEO & Fondateur de SPORT Protect : “Ce n’est pas le Covid qui va nous empêcher de lancer nos innovations antidopage”.

Publié

-

Dorian Martinez SPORT Protect

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Dorian Martinez:  Bonjour, je vais bien merci, ainsi que toute ma famille en cette période spéciale.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint SPORT Protect

Dorian Martinez:  Pendant près de 12 ans, j’ai dirigé le numéro vert national Écoute Dopage piloté par le ministère des sports.

Mon équipe de psychologues et de médecins avait pour mission d’aider les sportifs, les professionnels de santé et tous les acteurs du sport à éviter le recours à des substances ou procédés dopants.

Or, nous avons constaté que malheureusement, la plupart des sportifs contrôlés positifs étaient des sportifs honnêtes qui n’avaient pas l’intention de tricher alors que, dans le même temps, les vrais tricheurs contournaient la législation et passaient à travers les mailles du filet…

Un sportif intègre pouvait en effet se retrouver en infraction après avoir consommé un banal médicament d’usage courant (contenant une substance interdite) ou un complément alimentaire contenant un ingrédient qui lui-même contenait une substance interdite (non mentionnée sur l’emballage).

C’est pour pallier à ces risques et pour protéger les sportifs des risques de dopage par inadvertance que nous avons créé la jeune entreprise innovante SPORT Protect.

Comment SPORT Protect innove-t-elle?

Dorian Martinez:  Tout d’abord, nous avons créé un label antidopage pour garantir une nutrition sportive sans risque. Il faut savoir que 15 à 25% des produits (compléments alimentaires, produits de l’effort) proposés aux sportifs peuvent contenir des substances interdites non mentionnées sur l’emballage…

Le label SPORT Protect est donc apposé sur le packaging des références qui ont franchit avec succès les étapes d’audit des chaînes de production, d’expertise et d’analyses antidopage des produits (voir : www.sport-protect.org).

Nous proposons également des applications antidopage qui permettent de très rapidement connaître le statut d’un médicament au regard de la législation antidopage (voir : www.dopage.com).

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté SPORT Protect et comment gérez-vous cette crise?

Dorian Martinez:  Cette crise sanitaire n’a pas beaucoup impacté nos activités.

Premièrement, nos équipes d’auditeur, de développeur et de communication travaillent sur des sites différents depuis de nombreuses années et nous avons donc l’habitude d’organiser des Visio-conférences.

Nous avons simplement du reporter quelques audits de site et décaler les campagnes d’analyses antidopage que nous effectuons chez notre partenaire, le laboratoire pharmacologique de la faculté de pharmacie de Montpellier.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Dorian Martinez:  Pas spécialement.

Cette crise a surtout confirmé que nos processus méthodologiques étaient déjà grandement adaptés aux exigences du télétravail.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et SPORT Protect dans le futur?

Dorian Martinez:  Peut être que mon métier de psychologue m’aide à rester serein mais je ne ressens pas de stress particulier.

En tant que dirigeant d’entreprise, je place le bien être de mes collaborateurs bien avant le développement du chiffre d’affaires. D’ailleurs, sur une vision à long terme, les deux sont extrêmement liés… Nous nous concentrons donc sur les éléments qui sont sous notre contrôle et prenons avec philosophie les contraintes qui peuvent nous être imposées…

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Dorian Martinez:  Nous n’avons pas réellement de concurrent si ce n’est le dopage par inadvertance lui-même.

Notre objectif aujourd’hui est d’accentuer notre communication en lançant une nouvelle application gratuite : SCAN Protect.

Cette application sortira au mois de novembre et permettra de connaître rapidement le statut (dopant ou non) d’un médicament ou d’un complément alimentaire simplement en scannant le code barre d’un produit.

Un mot de la fin ?

Dorian Martinez:  Merci pour cette interview.

Malgré les difficultés, je pense qu’il faut rester positif et philosophe et ne pas consacrer toute notre énergie à penser au Covid (même si bien entendu, il faut rester prudent). En tous cas, ce n’est pas le Covid-19 qui va nous empêcher de promouvoir nos innovations 🙂

Liens utiles :

Label antidopage : www.sport-protect.org

Applications antidopage : www.dopage.com

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top of the month