Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Découvrez comment The Keepers améliore l’accueil et le confort des visiteurs dans les établissements recevant du public dans notre interview du CEO, François Jaubert

Publié

-

François Jaubert The Keepers

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

François Jaubert: Pour le moment toute l’équipe et nos familles se portent bien et c’est de loin le plus important. On suit attentivement les consignes du gouvernement afin de permettre à nos équipes de travailler dans les meilleures conditions possibles, au bureau et à la maison.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint The Keepers

François Jaubert:  J’ai étudié à l’ESSCA, une école de commerce à Angers. C’est durant mon échange universitaire en Asie que j’ai eu l’idée de me lancer dans l’Aventure entrepreneuriale. En Chine, les visiteurs des centres commerciaux, musées ou cinémas déposent gratuitement leur parapluie à l’entrée des magasins. Omniprésents pendant les pluies saisonnières, le parapluie reste encombrant dès qu’on est à l’intérieur. Séduit par ce concept de consigne, je décide de l’adapter à un accessoire tout aussi encombrant et très présent en Europe : le casque de moto ! Dès mon retour en France en 2014, je rencontre mes associés Thomas Deville (ESSCA) et Eric Delalande, Designer produit, qui va concevoir le design de ce qu’on appellera les “Keepers”. Aujourd’hui, The Keepers compte 10 salariés et pas loin de 400 Keepers déployés en France, Italie, Espagne, Belgique et au Luxembourg !

Comment The Keepers innove-t-elle?

François Jaubert:  Notre vision est d’améliorer l’accueil et le confort des visiteurs dans les établissements recevant du public (les centres commerciaux, cinémas, stades, salles de concerts, bureaux, parking etc..). Après avoir conçu la consigne à casques, nous avons développé de nouveaux services comme le vestiaire automatique et le chargeur de téléphone. L’ensemble de nos services sont développés en interne (Design, conception méca, software) ce qui nous permet d’être très agiles et d’améliorer continuellement nos services pour les rendre plus simples et plus intelligents. Nous fonctionnons en itération continue : de l’idée au prototypage, des premiers tests sur le terrain à la gestion au quotidien d’un parc de centaines de bornes.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté The Keepers et comment gérez-vous cette crise?

François Jaubert:  Mi mars, on est passé de plus de 25 000 utilisateurs hebdomadaires à quelques centaines. La plupart de nos clients ont fermé leurs portes pendant la durée du confinement et toutes les installations prévues ont dû être décalées. On n’a pas du tout anticipé l’arrivée de la pandémie avant qu’elle ne touche l’Europe de plein fouet.

Notre modèle économique (service récurrent) nous a permis de garder toute l’équipe au travail et de se focaliser sur des sujets de fonds et des projets innovants. On s’est mobilisés pendant le confinement pour préparer la reprise et la réouverture de nos clients : D’abord en proposant des solutions directement intégrées à nos produits pour aider nos clients à répondre aux nouvelles normes sanitaires et réouvrir le plus rapidement possible.

Nous avons ensuite conçu et déployé un système d’enquête nationale afin de connaître le ressenti de nos utilisateurs sur les mesures sanitaires mises en place dans les centres commerciaux. L’objectif étant de fournir un maximum d’informations à nos clients pour les aider à ajuster leurs actions durant leur reprise d’activité.

Dès la fin du confinement, nous avons observé que se laver les mains en arrivant dans un lieu public est devenu un réflexe pour tout le monde, qui perdurera bien après le Covid. C’est dans une optique de pérenniser cet usage que nous avons mis nos compétences respectives en commun avec Merci Handy (le gel haut de gamme et l’automate connecté) pour créer la Rainbow-Station : le premier distributeur de gel mains nettoyant “aux extraits d’arcs-en-ciel”. En 45 jours on a créé un produit et une offre de A à Z en collaboration avec une super boite. Sur le plan humain ce projet fun et plein d’optimisme a été une bouffée d’air énorme pour notre équipe après 2 mois de confinement.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

François Jaubert: Nous avons en effet dû faire des choix, en arrêtant certains projets engagés (investissements, recrutements) pour pouvoir maintenir l’équipe à fond pendant toute la période, en évitant au maximum le chômage partiel. L’expression “On est dans le même bateau” nous correspond bien. Tempête ou pas tempête on avance tous ensemble. “Le meilleur enseignement est plutôt une confirmation. Le mode de management ultra-transparent que nous avons mis en place lors d’une période difficile il y a 2 ans, a fait à nouveau ses preuves dans ce contexte de crise.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et The Keepers dans le futur?

François Jaubert: Il faut savoir réagir vite et avec agilité à chaque situation pour avancer, explorer et trouver des solutions. Il ne faut pas se laisser paralyser par la peur ou le stress. La transparence, la communication et l’implication de chacun nous permettent d’éviter le surplus de stress pendant cette période. Pendant le confinement, on a créé des moments pour partager les bonnes pratiques pour rester efficace et motivé en télétravail. Ne pas tomber dans une certaine morosité ou anxiété due au contexte. Une bonne partie de l’équipe vivant toute seule chez elle durant le confinement c’était un vrai challenge pour nous. Depuis plusieurs années l’ensemble de l’équipe est impliquée dans les décisions stratégiques. On communique énormément, ce qui permet à tous et toutes d’incarner les problématiques et objectifs que l’on se fixe.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

François Jaubert: Certains de nos services font partie d’un marché concurrentiel. C’est le cas de notre chargeur de téléphones, où il y a plusieurs acteurs en place dans chaque pays. L’expérience client est le plus important à nos yeux. On aime avoir de bonnes relations avec nos clients et toujours trouver des solutions à leurs problématiques. C’est grâce à ce “care” qu’une confiance se met en place et qu’une vraie relation long terme se crée. Proposer un panel de services rentre dans ce “care” et cette volontée de simplifier au maximum la mission de nos clients.

Un mot de la fin ?

François Jaubert: L’optimisme ! Croire en l’avenir pour toujours aller de l’avant et être capable de voir et saisir des opportunités même en temps de crise.

Votre site web ?

www.thekeepers.fr

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month