La première édition du concours « Startup africaine de l’année 2017″organisée par Bonjour Idée et OCP a pris fin le 27 janvier dernier. Nous avons interrogé les membres du jury de cette première édition africaine sur les raisons de leur engagement en faveur des startups africaines.

Voici les réponses d’un des membres du Jury, Cyril GARNIER, Directeur Général SNCF Développement :

  • Pourquoi avez-vous fait le choix de soutenir les startups africaines à travers le concours de la Startup Africaine de l’Année 2017?

Chez SNCF Développement, nous souhaitons créer des ponts entre les porteurs d’innovations. Nous accompagnons Kossi et son concours Startup de l’Année depuis l’origine, et nous sentons depuis plusieurs mois qu’il commence à se passer quelque chose avec l’Afrique. C’est très clairement le bon moment pour soutenir ces initiatives, les encourager, car elles sont porteuses des solutions de demain au bénéfice d’un continent qui ne demande que ça.

  • Pensez-vous que la participation d’une startup au concours peut influencer son développement ? Si oui, pourquoi ?

Vu le succès des deux premières éditions, c’est évident ! Et c’est d’autant plus vrai pour cette édition africaine que le marché qui s’ouvre pour ces startups est immense. L’écosystème est en construction, chacun doit trouver sa place, et pour cela la visibilité d’un concours est un atout.

  • Au-delà du concours « Startup Africaine de l’année 2017», votre entreprise a-t-elle d’autres formes de soutien aux startups ? 

Nous accompagnons plus de 100 startups par an dans le cadre de notre Programme Jeune Pousse, qui leur apporte des relais de visibilité, des mises en relation qualifiées, l’accès à des formations, etc. Nous sommes aussi partenaires d’autres événements, notamment sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

  • Après 2 éditions françaises, Startup de l’Année s’est exportée en Afrique. Qu’attendiez-vous de cette édition ? Vos attentes, se sont-elles confirmées ?

Nous attendions de voir quelles grandes tendances allaient se démarquer en matière d’innovations. Nous sommes très heureux de voir émerger des solutions qui souhaitent capitaliser sur les avancées réalisées en France et en Europe, afin de faciliter le développement des innovations sur le continent africain.

  • Si vous aviez un conseil à donner à tous ceux et celles qui se lancent dans le développement d’une startup, quel serait-il ?

Le produit ou le service sont bien sûr importants dans le projet. Mais la clé du succès, c’est de savoir s’entourer correctement.

  • Quelle question avons-nous omis de vous poser? Et quelle est votre réponse?

Celles des moyens pour faciliter le déploiement de solutions innovantes en Afrique. Les grands groupes français et les pouvoir publics ont un rôle essentiel à jouer pour accompagner ce mouvement entrepreneurial. On voit déjà de brillantes startups jouer les fers de lance, comme Be-Bound. Soutenir leur démarche est crucial.

About the author

Anna BOCHKAREVA

Leave a Comment

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients