Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Jean Yves Boulay, HIVAC : « Entreprendre maintenant, c’est résister. »

Publié

-

Jean Yves Boulay creatylux

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Jean Yves Boulay : – Merci, la situation est, comme pour tout le monde, délicate et anxiogène. Il faut plus qu’à l’habitude, être bienveillant avec les siens. Je reste en contact le plus possible avec ma mère, qui est très à risque. Avec une vie divisée entre mon travail à Saint-Nazaire aux Chantiers de l’Atlantique, ma vie d’artiste en Touraine, mon fils et ma compagne à droite à gauche, c’est compliqué, toujours en gardant les bons gestes impérativement. Oui c’est compliqué.

Et me voilà inventeur d’un dispositif de protection anti-pandémique innovant et en rupture technologique avec ce qui est actuellement disponible. Un projet très prometteur mais très difficile à mener dans les conditions actuelles.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint HIVAC.

Jean Yves Boulay : -Issu du monde de l’industrie et de l’énergie, Ces dix dernières années de 2007 à 2017, j’ai travaillé sur des sujets très divers pour EDF nucléaire, dans une société de prestation et d’ingénierie (ABMI Groupe).

Depuis mai 2012, la pratique de l’art et du design est devenu une raison de développer mes compétences techniques vers d’autres domaines, ainsi que pour comprendre la place de l’artiste dans la société, et l’imbrication de la démarche artistique avec ses différentes techniques.

Depuis avril et le confinement, j’ai entrepris de développer un projet anti-covid. Son développement technique, par petits pas, arrive à son terme. Ce projet HIVAC (Heaume Intégral Ventilé Autonome de Confinement), est certainement le meilleur dispositif à ce jour, pour un retour à une certaine liberté de vie et une protection sur-optimum contre le Covid ou tout autre virus similaire.

Ce n’est pas un vaccin. Mais son objectif est d’offrir une protection immédiate quel que soit le type de coronavirus ou autres agents pathogènes, transmissibles par aérosol, manu-contact.

Je me suis associé dans cette improbable aventure avec Olivier Message, ingénieur produit très expérimenté, qui a été d’un grand soutien pour  tracer une feuille de route cohérente pour ce projet ambitieux.

Comment HIVAC innove-t-elle?

Jean Yves Boulay : – Le projet HIVAC (Heaume Intégral Ventilé Autonome de Confinement), a une toute nouvelle approche de la protection individuelle. Il s’agit de concevoir un dispositif facile à produire, très abordable, simple d’utilisation, sûr, et offrant une protection sur-optimum contre les risques de contagion du COVID19 et même au-delà.

Le principe de ce projet repose sur un confinement individuel autour des zones de contamination à risque (œil, oreille, nez, bouche) par 3 barrières (entrée d’air, sortie de respiration, contact tête/visage).

Mais l’essentiel, est surtout d’intégrer les enjeux de société, reprendre une activité sociale, professionnelle et voyager avec une sécurité maximum.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté HIVAC et comment gérez-vous cette crise?

Jean Yves Boulay : En fait, à aucun moment de ma vie, l’idée, le désir, l’ambition de créer une entreprise ne m’a effleuré. C’est cette pandémie inédite qui nous oblige tous à réfléchir et parfois à agir pour faire front et trouver des solutions. Ce projet est à mon sens le plus important du moment. Si je ne participe pas à son développement, qui le fera ?

Cette crise doit nous faire réagir, et nous ne devons pas attendre que cela passe tout seul.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Jean Yves Boulay : – Travailler plus, prendre des risques ; j’ai surtout pris le risque de ne pas être compris.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et HIVAC dans le futur?

Jean Yves Boulay : – Ce n’est pas ma nature d’être anxieux ou stressé. Pour le futur, je ne pense pas qu’il y aura de miracle. Pour avancer dans ce projet, nous devons convaincre de la nécessité et de la pertinence de notre projet HIVAC. Nous sommes déjà en rapport avec plusieurs institutions et sources de financement.

Mais, c’est par l’investissement dans des brevets que nous estimons protéger notre innovation.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Jean Yves Boulay : Actuellement, les projets les plus avancés, du moins ceux repérés, sont, BioVyzr, Vuzair, Micro-Climate, et les produits de protection ventilé de 3M.

L’HIVAC à de très nombreux atouts, je vous invite, pour vous en rendre compte, à consulter les différentes pièces jointes, notamment le tableau comparatif, et la plaquette de présentation.

Un mot de la fin ?

Jean Yves Boulay : Ce n’est que le début. C’est à chacun d’entre nous d’agir dans le bon sens et avec bon sens, pour que ce ne soit pas le début de la fin.

Votre site web ?

Jean Yves Boulay : Nous sommes encore en pleine création de l’entreprise, et le montage de son capital n’est pas encore totalement défini. Beaucoup de rendez-vous nous attendent encore. Notre objectif est de définir le cadre de cette nouvelle entreprise avant la fin de l’année.

Vous pouvez consulter mes différents articles sur le sujet du HIVAC et son développement en me suivant sur Linkedin, et intervenir (Boulay Jean Yves).

 

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month