Artisanat

Le Petit Transat : un encas élaboré avec des produits locaux pour une consommation en mer

VOTES CLOTURÉS - CONTROLE DES VOTES EN COURS.



Dites nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue 

Anna Körfer a traversé la Manche en voilier pour la première fois à 2 ans et ce n’était pas la dernière fois…Ce sont des temps forts qui restent en mémoire même à 24 ans.

Ingénieure en agriculture, ce projet lui est venu de l’envie de lier ses connaissances agricoles aux expériences vécues en mer.

Passionnée par l’innovation potentielle qu’apportent les produits issus des exploitations des agriculteurs bretons, Anna a lancé le concept du Petit Transat pour relier ces deux mondes qui se connaissent peu.  

Le Petit Transat est un « encas » élaboré avec soin et au maximum avec des produits locaux prêt à être embarqué pour une consommation en mer.

Tout simple, tout bon et plein de charme ! De la terre à la mer, avec respect et beaucoup de plaisir.

Caractéristique essentielle, cet encas se conserve très longtemps sans changer de texture même dans un milieu humide à bord des bateaux de course.

Le Petit Transat, baptisé ainsi pour la Transat Jacques Vabre 2017, a déjà été testé en course au large par l’équipage Sylvain Pontu et Christophe Rateau, en Classe 40, avec le bateau Gustave Roussy. Cet encas a permis de diversifier leur alimentation. Article à lire sur : http://contreventsetcancers.fr/manger-a-bord-toute-histoire/

Vos produits et services 

Le petit transat est le produit principal de la future entreprise. C’est un encas énergétique, sain, local et addictif ! Très facile en bateau, suivant les circonstances de navigation, le petit transat offre une pause rapide et saine.

Sa composition spéciale permet d’apporter de l’énergie sur la durée grâce à son indice glycémique bas apporté par la pomme de terre tranquillement cuite à la vapeur qui entre dans sa composition. Le petit transat est composé d’autres aliments « santé », tels des fruits secs, des noix… Cela en fait un encas avec une conservation hors du commun. Lorsque la mer réserve des surprises, l’encas stabilise l’apport énergétique.

Les matières premières proviennent directement de producteurs, locaux pour la majorité (pomme de terre, farine de blé, sarrasin…).

La commercialisation du Petit transat est segmentée suivant deux types de clients :

  1. Les clients plaisanciers amateurs qui pourront retrouver les produits sur le site internet propre à l’entreprise (abonnement box), en magasins spécialisés dans le nautisme, mais aussi sur des sites internet spécialisés en vente de produits alimentaires pour les sportifs.
  2. Les clients professionnels comme les skippers, ou les pôles de compétition qui pourront bénéficier de recettes personnalisées afin de tenir compte des besoins nutritionnels et des préférences sensorielles des marins. Le petit transat gardera une recette de base à laquelle des variantes pourront être adaptées, en collaboration avec les skippers et sportifs.

Vos facteurs de réussite 

Le petit transat répond à une demande de qualité grâce aux ingrédients locaux, à la conception artisanale et sur mesure. Il répond aussi aux contraintes de la vie à bord grâce à ses propriétés de conservation, de résistance à l’humidité et d’apport énergétique.

A ces exigences, s’ajoute le plaisir gustatif.

C’est un encas énergétique qui répond à une vraie problématique en mer : Comment bien consommer ?

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant

Le Petit Transat rassemble en un seul produit ces caractéristiques :

  • Sain
  • Artisanal
  • Breton (70 % des ingrédients)
  • Lien fort entre la terre et la mer (de bonnes pratiques agricoles pour de bonnes pratiques nautiques)

Les concepts de ventes apportent une innovation via l’abonnement de box pour les amateurs et la personnalisation des recettes pour les professionnels.

L’eco emballage est en cours de travail.

Votre business model

Par la vente du produit.

Vos concurrents

Les concurrents sont des fabricants d’encas type barres de céréales, gâteaux énergétiques. Ces concurrents ont pour cible principale les sportifs. Trois canaux de distribution se distinguent : GMS (grandes moyennes surfaces), sites internet spécialisés, vente d’encas en box sur internet.

 

A propos de l'auteur

Anna Körfer

Contact : lepetittransat@gmail.com

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients