Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Louis Mickala CEO de Beauteadom: la covid 19 une opportunité pour les entreprises.

Publié

-

Louis Mickala Beaute Adom

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Louis Mickala : Une période un peu triste, mais ma famille et moi nous nous portons à merveille merci et vous ?

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint BeauteAdom

Louis Mickala : Je suis le CEO de BeautéAdom, j’ai 35 ans et je suis diplômé d’un BTS Assistant de Gestion PME/PMI.

En 2018, .je me suis aperçu qu’il fallait révolutionner le rapport à la beauté pour les femmes aux cheveux texturé (bouclés, frisés, crépus).et j’ai donc décidé de créer Beauteadom.

Dans ma famille, je suis issu d’une famille nombreuse dont 5 sœurs. J’ai très vite constaté la difficulté pour une femme afro de se faire coiffer en Province. Pour la petite anecdote, mes sœurs devaient prendre un billet de train 1 fois par mois pour aller se faire coiffer à Paris. En province, l’offre de salon de coiffure est quasi inexistante.

Étant également papa d’une jeune petite fille, j’ai compris rapidement qu’il fallait faciliter l’accès à la coiffure pour les femmes afro.

Comment BeauteAdom innove-t-elle?

Louis Mickala : Beauteadom souhaite révolutionner le rapport à la beauté de ces femmes grâce à une application mobile et à un site web de réservation de coiffeuse a domicile.

D’une part, nous mettons en relation des coiffeuses qualifiées et expérimentées avec des clientes qui recherches des coiffeuses proches de chez elle tout cela en quelques clics.

D’autres part, avec une boutique e-commerce possédant un algorithme qui permet de proposer les produits les plus adaptés à leurs types de cheveux en tenant compte de plusieurs critères tels que le type de cheveux et la problématique.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté BeauteAdom et comment gérez-vous cette crise?

Louis Mickala : L’activité de réservation de coiffure est affectée vu qu’il nous ait interdit de coiffer à domicile et la boutique e-commerce tourne au ralenti. Cependant nous préparons le lancement de notre nouvelle plateforme en décembre si tout se passe bien.
Enfin, j’essaye de toujours rester positif, c’est important. La pandémie affecte énormément les entreprises mais j’ai décidé de voir cette contrainte comme une opportunité. Nous profitons du confinement pour améliorer notre plateforme et y ajouter des fonctionnalités supplémentaires.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Louis Mickala : J’ai eu la chance de ne pas avoir dû en faire.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et BeauteAdom dans le futur?

Louis Mickala : Le plus important comme je le disais, c’est de rester positif, car le meilleur reste à venir.

Nous sommes une petite équipe mais nous avons mis en place une organisation optimale. afin de garantir la cohésion d’équipe. Nous utilisons des outils numériques adaptés pour échanger régulièrement sur tous nos projets d’entreprise.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Louis Mickala : Nos concurrents sont Ma coiffeuse afro et Nappy me, vous savez ils vivent cette pandémie comme moi, je tiens à leurs exprimer mon soutien.

Un mot de la fin ?

Louis Mickala : La pandémie actuelle est bien sûr très difficile à vivre mais en étant positif on peut se rendre compte que cette situation peut être une excellente opportunité pour le développement d’une entreprise.
C’est le moment de repenser la manière dont on travail, de prendre le temps de réfléchir et d’innover.

Votre site web ?

Louis Mickala : https://beauteadom.com/

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top of the month