_Startups Batiment Charité Finance

MamyRoom veut loger les étudiants chez les seniors

Écrit par Kévin Francart

Comment avez-vous eu l’idée :

L’idée est née d’une situation réelle. Une amie s’est retrouvée dans une situation financière très délicate, alors qu’elle travaillait pour subsister lors de ses études : baby-sitting, magasin bio, etc. Elle a rencontré par hasard une retraitée, qui lui a proposé une chambre gratuitement, à sa plus grande surprise. L’effet a été d’autant plus grand qu’elle a découvert une personnalité solitaire dans une maison gigantesque (!). L’entente fut immédiate, et mon amie a pour ainsi dire sauvé la mise.

J’ai personnellement pu profiter de la générosité de seniors (non retraités) au cours de mes premières années dans l’enseignement supérieur. J’ai bénéficié d’une chambre en plein cœur du vieux Nantes, dans une arrière-court qui était l’ancienne écurie des plus fortunés de la ville, dans un calme absolu et pour un loyer dérisoire (au vu de mon confort, le ménage m’étant même inclus !).

Ces deux situations m’ont donné envie de creuser la question, dont j’ai découvert le nom : le logement intergénérationnel.

 

Vos produits et services :

 

Nous avons bâti une première plateforme minimaliste, avec d’importantes améliorations à apporter à l’avenir. Elle permet actuellement d’ajouter une annonce de demande ou proposition de logement, consulter les termes d’une cohabitation, rechercher une annonce avec carte interactive et filtres spécifiques, etc.

 

Vos facteurs de réussite :

La réussite dépend de l’entrain des seniors, qui sont notre fond existentiel. Ce sont eux qui vont décider du projet et pour le moment, les soutiens sont manifestes.

 

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant :

L’existant est associatif. Le facteur disruptif de notre projet est l’immédiateté internautique, la simplicité de recherche et le faible coût de la visite chez le potentiel logeur.

 

Votre business model (Comment gagnez-vous de l’argent?) :

Il n’est pas question de faire adhérer l’internaute à notre association pour plusieurs centaines d’euros mensuels ou annuels, mais d’appliquer un prix sur la mise en relation physique entre deux parties. Une fois le logeur ou logé d’accord pour une invitation de visite, un paiement est effectué en ligne par le senior et l’étudiant, et les coordonnées sont révélées (à la manière d’airbnb). Cette disposition est à ajouter dans les prochaines échéances, puisque la plateforme est pour le moment gratuite. 

Notre objectif est de débarrasser le logement intergénérationnel de sa dimension encore minoritaire et des contraintes administratives qui lui sont liées.

 

Vos concurrents :

Les concurrents n’en sont pas réellement car le marché n’est pas saturé, et nous ne nous disputons pas des parts de celui-ci. Cependant, nous citerons parmi nos voisins-quasi-concurrents les associations sous le réseau COSI, bien sûr, mais aussi une plateforme de logement contre services comme toitchezmoi. Ces dernières ne sont pas dans notre registre mais leur activité a des points communs : logement, services, bas loyer, entente de cohabitation. La différence réside dans les publics concernés, et les attentes de ceux-cis. Il n’est pour nous par question de faire loger un étudiant pour cuisine, ménage, habillage matinal, etc.

 

Site web : www.mamyroom.fr

Autre : Campagne de financement participatif (en cours) : fr.ulule.com/chez-mamyroom

Pays où se situe votre siège social : France

A propos de l'auteur

Kévin Francart

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients