Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

ViewPay : un concept né de la vision d’un “marketing respectueux”

Publié

-

Marc Leprat ViewPay

Interview de Marc Leprat, CEO de ViewPay.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Marc Leprat : Nous allons tous bien, merci beaucoup. Deux de nos employés ont attrapé le virus mais pas sous sa forme grave heureusement ! Et le respect strict du confinement et des règles sanitaires a permis d’éviter la transmission du virus aux autres employés.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint ViewPay

Marc Leprat : ViewPay est née d’une insatisfaction à 2 niveaux :

– niveau personnel : la publicité digitale est extrêmement dérangeante pour l’internaute. Elle l’interrompt dans son parcours et s’impose.

– niveau professionnel : la publicité est peu efficace pour les marques. Son caractère intrusif et interruptif génère une fuite d’attention des consommateurs et impose une répétition coûteuse pour que le message soit vu/entendu.

Le constat au niveau professionnel m’a valu beaucoup de frustration lorsque j’étais directeur du marketing de British Telecom. Et, ayant travaillé plus de 20 ans dans l’informatique, j’ai pensé qu’il était possible de faire mieux en digital.

L’idée était donc de proposer un contrat gagnant-gagnant-gagnant entre les internautes, les grandes marques et les éditeurs qui développent des contenus payants. ViewPay permet aux internautes d’accéder gratuitement aux contenus payants en regardant volontairement une publicité vidéo de leur choix. Ainsi, ceux qui ne veulent pas payer demandent à une marque de leur offrir ce contenu payant en échange d’une attention accordée à leur message publicitaire. Le format de ViewPay est l’AdvertPayment, un système de “paiement” par la publicité.

Pouvez-vous donner un exemple concret de ce deal gagnant-gagnant ?

Marc Leprat : Oui bien sûr. Vous avez sûrement déjà été bloqué dans la lecture d’un article de presse sur internet ? Après un ou deux paragraphes de l’article, un message vous informe que cet article est bloqué et vous propose de vous abonner. Lorsque ViewPay travaille avec cet éditeur de presse digitale, une alternative à l’abonnement est proposée : “Regardez une publicité vidéo pour débloquer cet article”. Avec ViewPay, c’est la marque qui va payer le contenu désiré à votre place. Si vous cliquez sur cette proposition alternative à l’abonnement, ViewPay vous demande de choisir une publicité parmi 3 proposées, de prendre connaissance du message de la marque pendant 30 secondes maximum et débloque l’article que vous pouvez continuer à lire. Ainsi avec ViewPay, l’internaute peut accéder à la suite de son article sans nécessité de s’abonner.

ViewPay donne accès à des articles bloquées de 70 sites et applications de presse digitale (presse quotidienne et magazine), au Wi-Fi sur 18.000 hotspots payants et à des options de +600 applications de jeu vidéo.

Qu’est-ce qui motive les éditeurs et les marques à travailler avec vous ?

Marc Leprat : Seule une minorité d’internautes (entre 1% et 10% maximum de l’audience selon les secteurs d’activité) accepte les offres de paiement des éditeurs. Par exemple, seuls 1,11% des visiteurs uniques de LeFigaro.fr sont abonnés (200.000 abonnements numériques / 18M de VU). Actuellement, ceux qui refusent de s’abonner n’ont tout simplement pas accès aux articles et quittent à près de 70% le site Web de l’éditeur. Lorsque ViewPay est installé, non seulement l’éditeur ne perd pas son audience, mais il la monétise tout en augmentant les chances de souscription d’abonnement d’une partie des utilisateurs car “essayer, c’est l’adopter !”.

Les marques, quant à elles, obtiennent une attention incomparable à leurs messages publicitaires et les meilleurs indicateurs de performance du marché : taux de complétion, de visibilité, d’interaction et de mémorisation. Cette surperformance est régulièrement validée par les équipes études de Kantar-TNS et Dentsu a classé ViewPay n°1 de l’attention publicitaire en 2019.

Comment ViewPay innove-t-elle?

Marc Leprat : Le concept de ViewPay est initialement né de la vision d’un “marketing respectueux” : positif pour les internautes (ni intrusif, ni interruptif), efficace pour les marques et rémunérateur pour les éditeurs. Puis nous avons poursuivi l’innovation en écoutant les besoins de nos clients marques et éditeurs et les attentes des internautes.

Nous travaillons également sur l’impact de ViewPay sur notre société :

– sur les vertus écologiques de notre modèle : ViewPay est le seul format publicitaire à la demande. Il ne génère donc pas de fuite d’attention et le gaspillage de ressources lié à cette fuite d’attention. De plus, nos serveurs sont hébergés en France et alimentés par une énergie non fossile, sans émission de CO2.

– sur la lutte contre la pauvreté, l’inégalité, la destruction de la planète : tout au long de l’année, nous diffusons gratuitement des publicités pour des associations caritatives (humanitaires et écologiques) pour sensibiliser les internautes à des causes nobles.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté ViewPay et comment gérez-vous cette crise?

Marc Leprat : La crise sanitaire a donné un coup de frein aux investissements publicitaires. Nous avons donc été directement affectés comme les autres acteurs de notre industrie. Toute l’équipe ViewPay est passée sans difficulté au télétravail car nous utilisions déjà des outils informatiques adaptés à cela. Mais nous avons multiplié les visioconférences d’équipes pour garder le contact avec chacun.

La pandémie a également eu des effets positifs :

– Le confinement et la consternation d’une vie à l’arrêt a éveillé les attentes des citoyens envers les marques comme envers les politiques. ViewPay a été invité par Publicis à participer au think tank lancé sur la Publicité Responsable (“Positive Media Program”) pour inventer les modèles publicitaires de demain. Et je peux vous affirmer que ViewPay préfigure ces nouvelles formes de publicités.

– La baisse des revenus publicitaires des éditeurs de presse les a conduit à développer ou accélérer le blocage d’articles et les propositions d’abonnement aux internautes. Ce mouvement a conduit de nombreux nouveaux éditeurs à s’intéresser à l’offre de ViewPay à la fois pour générer des revenus publicitaires auprès des internautes réticents à s’abonner et pour commencer à engager les indécis en leur permettant de découvrir la valeur des articles…

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Marc Leprat : Nous avons gardé tous nos collaborateurs et cela est l’essentiel pour nous. Notre bonne trésorerie issue des levées de fonds passés et d’une gestion rigoureuse des bénéfices nous a permis de faire face à cette crise. Si l’argent ne fait pas le bonheur, il évite tout de même les nuits blanches ! La leçon de cette crise est qu’il faut toujours disposer d’une trésorerie confortable pour faire face à l’inattendu et éviter le pire.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et ViewPay dans le futur?

Marc Leprat : Notre trésorerie nous permet de tenir pendant la crise. Nous en sortirons moins riches mais plus forts : avec une offre encore plus adaptée aux attentes du marché, tant économiques qu’écologiques…

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Marc Leprat : Il se trouve que c’est ViewPay qui a lancé cette offre innovante d’AdvertPayment sur le marché et qu’elle dispose d’une belle avance technologique et de marché auprès des éditeurs, des marques et des internautes. Et il n’y a probablement pas de place pour deux acteurs similaires en France. Les sociétés qui ont tenté de copier le modèle ViewPay ont toutes pivoté ou disparu à ce jour pendant le 1er confinement au plus tard. Fort de ce succès, nous commençons à déployer notre activité à l’étranger…

Un mot de la fin ?

Marc Leprat : Vision et résilience ! Beaucoup de gens me disent ne pas avoir d’idées innovantes à lancer sur le marché. L’idée c’est bien mais je pense qu’il faut plutôt partir d’une vision. Pour ViewPay, c’était celle d’un “marketing respectueux” que nous avons défendu contre vents et marées dès 2013. Puis l’exécution du projet exige un fort niveau de résilience pour garder le cap quelles que soient les embûches imprévues. Même lorsque le ciel vous tombe sur la tête comme ce qui nous est tous arrivé avec cette crise sanitaire en mars 2020…

Votre site web ?

Marc Leprat : http://www.viewpay.tv/

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups