Connect with us

Interviews d'entrepreneurs

Mathieu Gresle, fondateur de Parlons Discount: «J’ai créé ma première boîte à l’age de 20 ans»

Publié

-

Qui êtes-vous ?

Je suis Mathieu GRESLE, un jeune entrepreneur de 24 ans qui a fondé ParlonsDiscount.com, site édité par la société GIGADIS dont je suis le Président.

Que propose votre start-up ?

Parlons Discount est un site qui verra le jour en mars 2017, où seront proposés des produits de grandes marques remisés jusqu’à -80% par rapport au prix d’origine.

Seront commercialisés majoritairement des articles de mode, mais aussi les produits que l’on peut trouver dans les célèbres émissions de téléachat (M6 Boutique et Téléshopping de TF1).

Le site sera composé d’articles qui seront disponibles en stock à l’année, mais surtout de ventes flash et ventes privées, avec des promotions exceptionnelles en quantités parfois très limitées.

Comment êtes-vous arrivé à la création d’entreprise?

A l’âge de 15 ans, j’ai commencé à vendre sur Internet, de tout et n’importe quoi, j’adorais ça ! Acheter, revendre, faire des affaires ; j’avais déjà le sens du commerce.

Alors que j’étais encore en formation dans une école supérieure d’informatique, mon professeur d’économie (qui voyait que j’avais l’âme d’un entrepreneur, et que j’appréciais beaucoup) m’a aidé à créer ma première boîte en 2011, à l’âge de 20 ans, boîte qui est d’ailleurs toujours en activité aujourd’hui.

Après obtention de mon diplôme, j’ai ensuite souhaité poursuivre ma scolarité à l’école supérieure de commerce de Dijon, que j’ai finalement abandonnée au bout de 2 mois, ayant la volonté profonde de quitter les études pour me lancer dans le monde de l’entrepreneuriat.

J’avais en effet en tête un projet de site de vente en ligne depuis plus d’un an, et j’ai à ce titre créé ma deuxième entreprise fin 2013, à l’âge de 22 ans, pour commencer à mettre en place ce projet qui me tenait vraiment à cœur.

J’avais des idées, des tas d’idées… Puis un jour, on se sent prêt, on a acquis de l’expérience (je participe à beaucoup de conférences et de salons dans le milieu du e-commerce), on a réellement fait mûrir le projet, et surtout on y croit !

Partir d’une simple idée pour en faire quelque chose de concret, voilà ce que je voulais faire de mon avenir. Créer ma propre entreprise m’a donc toujours apparu comme une évidence.

Quelles ont été les bonnes surprises dans votre aventure entrepreneuriale ?

La réponse est dans votre question : « l’aventure ». Le monde de l’entrepreneuriat est une vraie aventure puisqu’on se lance, on découvre, on travaille dur, on rencontre des gens passionnés, on échange, on innove… C’est fantastique !

Se lancer dans l’entrepreneuriat procure un sentiment de liberté incroyable, puisque quand on crée sa boîte tout seul, on est le seul maître à bord (ce qui peut parfois avoir quelques défauts, mais j’essaie de m’entourer de bons partenaires). Ainsi, le fait de pouvoir prendre ses propres décisions, d’établir la stratégie de son entreprise de A à Z, de piloter et mener son projet en y apportant ses propres valeurs, est fabuleux.

C’est un véritable défi quotidien, mais surtout une expérience passionnante et très enrichissante. Ne partir de rien pour donner vie à une idée au travers d’une entreprise, c’était (et c’est toujours) mon but.

J’ai d’autre part été agréablement surpris par l’intérêt que portent beaucoup d’amis envers mon projet.

Des mauvaises surprises ?

La plus mauvaise surprise, c’est le temps que prennent les choses à être réalisées (la complexité de certaines démarches notamment administratives, les longs échanges avec divers interlocuteurs pour faire avancer le projet…). Il faut être patient car tout prend du temps. Cela fait maintenant plus de 2 ans que le projet a été initié, mais le site n’est pas encore lancé. Mes amis et mes proches, impatients de devenir clients ne cessent d’ailleurs de me répéter depuis des mois « Alors, tu en es où dans ton projet ? », ou encore « Bon, tu le lances quand ton site ? ». Malheureusement, créer sa boîte n’est pas toujours tout rose, mais cela fait partie du jeu. Et puis on dit bien que ce sont les mauvaises surprises qui permettent d’acquérir de l’expérience et d’avancer…

J’ai toujours la fâcheuse tendance à tout vouloir perfectionner… C’est un point positif me direz-vous, mais parfois cela peut être un frein. Je veux que le site, les produits et services que je vais proposer soient parfaits, ce qui contribue forcément à retarder l’ouverture du site. Donc si j’ai un conseil à donner aux futurs entrepreneurs : lancez-vous, testez et adaptez au fur et à mesure votre projet, cela vous permettra de le voir évoluer au jour le jour plutôt que de tout vouloir perfectionner dès le départ, et donc de perdre du temps, des clients et de l’argent !

Tout ne se passe évidemment jamais comme prévu. Par exemple, très récemment, un fournisseur important et pourtant réputé depuis de nombreuses années a fait faillite, ce qui n’a fait que retarder le lancement de l’activité une fois de plus, car il a fallu réfléchir à une nouvelle organisation. Mais devoir s’adapter fait partie de la vie de l’entrepreneur. Même si sur le coup cela a été très déstabilisant, trouver des solutions à un obstacle qui se présente et que je n’avais pas anticipé est quelque chose d’intéressant car on doit toujours se remettre en question.

Les choses positives arrivent toujours en retard, et les choses négatives sont toujours en avance. Je ne connais d’ailleurs à ce jour pas d’entrepreneur qui ait réussi sans effort !

Quoiqu’il arrive, il faut avancer la tête haute et toujours croire que le meilleur est à venir.

Votre start-up c’est 100% de votre vie ?

En ce moment, je dirais plutôt 200% !

Je la travaille le jour, elle me travaille la nuit (il m’arrive d’en rêver)…

J’y passe des heures et des heures, mes samedis, mes dimanches, le jour de Noël (pas toute la journée non plus, il faut bien savoir consacrer du temps à sa famille et à ses amis !). Mais quand on aime ce qu’on fait, on ne compte pas, et puis on n’a pas l’impression de réellement travailler !

Je vis mon projet avec beaucoup de passion, et c’est ça le plus important pour moi.

Des projets à venir ?

Oui, j’ai des projets plein la tête !

La plupart concernent bien entendu Parlons Discount. Et puisqu’il n’est jamais bon de travailler sur plusieurs projets à la fois, je conserve bien au chaud mes autres projets (il est un peu tôt pour en parler).

A ce propos, il y a une citation que j’aime bien et qui résume parfaitement ma situation : « Les opportunités d’affaires sont comme les bus, il y en a toujours une autre qui arrive » (Richard Branson).

Un scoop sur vous ou votre start-up ?

Ce n’est que le début de l’aventure, il est encore trop tôt pour parler d’un scoop, mais il se pourrait que j’en aie un à partager avec vous assez rapidement… A suivre !

Alors heureux ?

Evidemment ! 🙂

Le mot de la fin ?

Merci à Bonjour Idée pour cette interview, et rendez-vous sur www.ParlonsDiscount.com !

Une promo ou un code de réduction pour les lecteurs de BonjourIdée ?

Bénéficiez de -10% supplémentaires sur des prix déjà extrêmement compétitifs en utilisant le code BONJOURIDEE10 lors de votre achat (code valable jusqu’au 31/12/2017).

Lire la suite
Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *