Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Kombo : Multiplier ses ventes par 2 pendant le Covid, c’est possible

Matthieu Marquenet Kombo

Rencondre avec Matthieu Marquenet, CEO de Kombo, la startup de mobilité qui accélère avec le Covid. 

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Kombo

Matthieu Marquenet: Kombo a démarré il y a 4 ans sous un autre nom. A l’origine, nous avons voulu créer un service pour les billets de bus, qui soit multi-compagnies, au moment où le marché des bus se libéralisait avec la loi Macron. En 2018, nous avions couvert l’essentiel des routes en Europe. On s’est alors demandé : “Comment va évoluer l’industrie ?”. Et le sens de l’histoire pour nous, était évident. Il fallait qu’un utilisateur puisse trouver n’importe quel trajet sur Kombo. Aujourd’hui, un Paris-Toulouse demande de faire 3 sites, et c’est un trajet simple ! Mais tous les habitants des petites villes savent que la réalité est bien plus complexe.

clement_matthieu_kombo

Comment Kombo innove-t-elle?

Matthieu Marquenet: Kombo propose plusieurs moyens de transport : le train, le bus, le covoiturage. Nous voulons également ajouter l’avion ou le ferry. Intégrer rapidement la vente de ces billets est complexe. Il y a des lenteurs du côté des compagnies, et une technicité métier, par exemple sur la vente de billets de train. Que faire quand un TGV est en retard et que le client rate son TER ? Si un client annule son billet en gare, comment peut-il être remboursé via Kombo ? Nous avons dû développer des solutions à toutes ces problématiques.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Kombo et comment gérez-vous cette crise?

Matthieu Marquenet: Le COVID-19 a été un gros challenge pour nous. Les ventes se sont arrêtées, net. Et en même temps, il fallait qu’on continue à innover, et c’est ce que nous avons fait. Mais chaque crise est un accélérateur du changement. C’est un leurre de se dire que le changement est continu. Ca se fait par vague, comme la marée qui monte.

Là où je veux en venir, c’est que ce COVID-19 a accéléré les transformations qui étaient en cours : plus de télétravail, plus de télémédecine, plus de vélos et moins de voitures en ville, plus de trains et moins d’avions entre les villes… Et côté entreprises, celles qui étaient en difficulté doivent s’arrêter, et celles à fort potentiel explosent.

Quant à Kombo, on avait la chance d’être sur un business porteur avec les billets de train. Nous en avons profité pour ajouter des compagnies de train, ou encore améliorer la simplicité du site pour le client. Au final, les ventes ont augmenté de 100% en moins d’un an !

Avez-vous dû faire des choix difficiles ?

Matthieu Marquenet: Etre dirigeant d’entreprise est difficile, surtout dans les moments d’incertitude. Il faut savoir utiliser l’information disponible, et donc incomplète, et faire confiance à ses convictions pour prendre les bonnes décisions. Par exemple, nous avons décidé de quitter nos locaux en avril, sans avoir aucune solution de repli pour l’équipe. Nous avons aussi choisi d’embaucher un stagiaire à distance, chose que nous n’aurions jamais faite auparavant. Surtout que ce stagiaire, Giovanni, est à Sao Paulo, au Brésil. Mais nous avons fait le bon choix car il est très performant.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Kombo dans le futur?

Matthieu Marquenet: Etre entrepreneur, c’est faire le choix du risque et de l’incertitude pour gagner en liberté et en aventure. A partir du moment où l’on donne le maximum, on n’a pas de raison de stresser. C’est ce qui fait que, à titre personnel, je ne ressens pas de stress ni d’anxiété.

Nous avons de grands plans pour Kombo pour les années à venir. A terme, nous voulons que Kombo devienne une référence pour tout moyen de transport. Car que ce soit pour des raisons de grève, de trajet, de COVID, on est tous confronté à un moment ou à un autre au besoin de regarder les autres moyens de transport.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Matthieu Marquenet: Nos concurrents directs sont Trainline et Omio. Mais la plus grosse concurrence concerne toutes les personnes qui achètent leurs billets à la gare. Et c’est un ensemble de features qui font la différence : une barre de recherche souple, des résultats pour toutes les recherches mêmes les plus inhabituelles, un classement des résultats optimisé, une page d’après-vente disponible en 1 clic sans rentrer son email, le paiement par carte bancaire ou Paypal, le service client réactif, etc. Le mieux est d’aller sur www.kombo.co pour essayer !

Kombo

Un mot de la fin ?

Matthieu Marquenet: En ces moments difficiles pour tout le monde, j’aimerais faire passer un message d’espoir. Tout le monde est concerné.

Il faut garder la tête haute. Chaque contrainte apporte son lot d’opportunité. La période de confinement total est passée. Nous en avons tous tiré quelque chose en apprenant sur nous-mêmes. On a la chance de pouvoir se déplacer à nouveau. « Les voyages forment la jeunesse », dit le proverbe. Cela peut être pour un week-end ou un mois, à 100km de chez soi ou beaucoup plus loin. Profitons-en, surtout quand on peut travailler à distance.

Votre site web ?

www.kombo.co

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top of the month