Connect with us

Ressources

Tout savoir sur le métier d’homme toute main en auto-entrepreneur

logo startup info

Publié

-

homme toute main

En France, l’homme toute main bénéficie du statut d’auto-entrepreneur. Ces personnes dotées de compétences leur permettant d’exercer plusieurs activités se mettent au service des particuliers afin de réaliser des petits travaux de bricolage. Cette profession multi-services s’est considérablement développée au fil des années, surtout que les gardiens d’immeubles qui s’occupaient autrefois de ces petits travaux sont de plus en plus rares.

Cependant, pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur multi-services, il faut répondre à quelques obligations mises en place par l’État afin d’exercer cette profession en toute légalité. Si vous avez envie de créer votre propre entreprise et devenir un homme toute main auto-entrepreneur, voici tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce qu’un homme toute main ?

Un homme toute main, aussi appelé « slasher » ou encore « factotum » est une personne dotée de compétences et d’aptitudes à perpétrer plusieurs types de petits travaux de bricolage auprès des particuliers. Cette profession attire de plus en plus de personnes ayant envie de travailler à leur compte, de créer leur propre entreprise de bricolage et de se mettre au service de leurs clients pour bénéficier d’une rente. Cette activité est rentable, accessible à tous et permet aux particuliers qui ne peuvent pas ou ne savent pas bricoler, d’avoir une personne qualifiée à leur service.

Il est possible pour toute personne ayant envie de bénéficier du statut d’auto entrepreneur homme toute main d’exercer deux types d’activités. Le premier concerne les activités sans diplôme, représentant toutes les activités de petit bricolage qui ne nécessitent pas de qualités techniques spécifiques comme le montage des rideaux, d’étagères, le débouchage d’une canalisation et autres travaux ne nécessitant pas d’expérience et sous un délai d’achèvement de deux heures. Quant aux activités avec diplôme, ce sont toutes les activités en relation avec le bâtiment, à savoir la construction et l’entretien des bâtisses. Pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur dans ce domaine, l’artisan doit avoir au moins une expérience de 3 ans.

Quelles sont les activités réalisables par un homme toute main ?

Un auto-entrepreneur toute main a légalement le droit de se mettre au service de ses clients pour réaliser différents types d’activités, néanmoins, il doit respecter quelques conditions afin que son activité soit parfaitement légale :

  • la durée de réalisation des travaux : un auto-entrepreneur homme toute main ne doit pas dépasser 2 heures pour la réalisation des travaux pour lesquels il a été contacté, et ce, pour respecter la condition de sa spécialisation dans la réalisation de travaux de petit bricolage ;
  • des travaux occasionnels : ceci dépend essentiellement du type de l’activité, car les activités sans diplôme doivent répondre à certaines conditions. L’intervention de l’homme toute main doit être occasionnelle, élémentaire et les travaux ne doivent pas nécessiter de savoir-faire particulier ;
  • les travaux de petit bricolage : l’homme toute main n’est pas habilité par la loi à réaliser des travaux écoulant de la responsabilité d’un artisan comme l’entretien d’une bâtisse, des réseaux faisant usage de fluide comme le gaz ou l’électricité. En cas de dommage ou de litige avec le client, sa responsabilité civile et son patrimoine personnel seront engagés.

Quel statut juridique choisir pour une entreprise multi-services ?

Avant de créer une entreprise, il est important de connaître la différence qu’il y a entre les différents statuts juridiques que celle-ci peut avoir afin de faire le bon choix dès le début. Depuis 2016 en France, le régime micro entrepreneur et d’auto-entrepreneur ont été unifiés, donnant la capacité aux nouveaux créateurs d’entreprises de choisir le statut juridique le plus favorable à l’exercice de leur activité en toute légalité. Parmi ces statuts, un homme toute main peut choisir entre :

  • le statut de micro-entreprise ou auto-entreprise, qui est le plus convenable pour un homme toute main ;
  • l’EIRL qui est une entreprise individuelle à responsabilité limitée, parfaite pour tout professionnel ayant envie de se forger un patrimoine d’affectation nécessaire à son activité en limitant sa responsabilité pour ne pas créer d’entreprise ;
  • l’EURL qui se distingue d’une SARL par la présence d’un seul associé, mais mis à part cette différence, les deux statuts juridiques sont soumis aux mêmes conditions ;
  • la SASU qui est une société commerciale ne comprenant pas plus d’un seul associé.

La création d’une entreprise individuelle doit être précédée par une réflexion sérieuse et approfondie sur le statut juridique à adopter.

Comment créer une entreprise individuelle ?

Pour réussir à réaliser un parcours entrepreneur, il est important de savoir si la création d’une entreprise individuelle est tout à fait légale dans votre cas. En effet, si vous êtes salarié ou fonctionnaire par exemple, il est important de vérifier si votre contrat avec votre employeur ou le ministère auquel vous êtes affilié ne prévoit pas de clause relative au cumul de fonctions. Si vous êtes auto-entrepreneur, vous devez vérifier la possibilité de fournir les mêmes prestations à vos clients avec le tarif d’homme toute main.

Le reste des procédures consiste à s’installer en tant qu’auto-entrepreneur homme toute main, pour ce faire, il suffit de participer au forum d’informations à la chambre des Métiers et de l’Artisanat, de suivre un stage préalable à l’installation et enfin de créer votre entreprise auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Une fois que vous aurez complété ces démarches, vous pouvez entamer l’exercice de votre profession en toute légalité.

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Top of the month