Connect with us

Actualité

Tout savoir sur le métier d’homme toute main en auto-entrepreneur

Avatar photo

Published

on

homme toute main

En France, l’homme toute main bénéficie du statut d’auto-entrepreneur. Ces personnes dotées de compétences leur permettant d’exercer plusieurs activités se mettent au service des particuliers afin de réaliser des petits travaux de bricolage. Cette profession multi-services s’est considérablement développée au fil des années, surtout que les gardiens d’immeubles qui s’occupaient autrefois de ces petits travaux sont de plus en plus rares.

Pour ceux qui envisagent de démarrer une entreprise de construction au Québec, il est crucial de comprendre les spécificités régionales et les exigences légales qui s’y appliquent. Le Québec offre des opportunités uniques pour les entrepreneurs dans le secteur de la construction, grâce à son marché dynamique et à ses règlements spécifiques. Il est important de se familiariser avec les normes de construction, les certifications requises, ainsi que les démarches administratives nécessaires pour lancer et gérer votre entreprise dans cette province. Pour un guide détaillé sur les étapes à suivre, les astuces et les meilleures pratiques pour démarrer avec succès votre entreprise de construction au Québec, consultez démarrer une entreprise de construction au Québec. Ce lien vous fournira les informations essentielles pour naviguer dans le paysage réglementaire, financier et opérationnel spécifique au Québec, vous aidant ainsi à poser les bases solides de votre future entreprise de construction.

Cependant, pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur multi-services, il faut répondre à quelques obligations mises en place par l’État afin d’exercer cette profession en toute légalité. Si vous avez envie de créer votre propre entreprise et devenir un homme toute main auto-entrepreneur, voici tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce qu’un homme toute main ?

Un homme toute main, aussi appelé « slasher » ou encore « factotum » est une personne dotée de compétences et d’aptitudes à perpétrer plusieurs types de petits travaux de bricolage auprès des particuliers. Cette profession attire de plus en plus de personnes ayant envie de travailler à leur compte, de créer leur propre entreprise de bricolage et de se mettre au service de leurs clients pour bénéficier d’une rente. Cette activité est rentable, accessible à tous et permet aux particuliers qui ne peuvent pas ou ne savent pas bricoler, d’avoir une personne qualifiée à leur service.

Il est possible pour toute personne ayant envie de bénéficier du statut d’auto entrepreneur homme toute main d’exercer deux types d’activités. Le premier concerne les activités sans diplôme, représentant toutes les activités de petit bricolage qui ne nécessitent pas de qualités techniques spécifiques comme le montage des rideaux, d’étagères, le débouchage d’une canalisation et autres travaux ne nécessitant pas d’expérience et sous un délai d’achèvement de deux heures. Quant aux activités avec diplôme, ce sont toutes les activités en relation avec le bâtiment, à savoir la construction et l’entretien des bâtisses. Pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur dans ce domaine, l’artisan doit avoir au moins une expérience de 3 ans.

Quelles sont les activités réalisables par un homme toute main ?

Pour des besoins en électricité, il est crucial de ne pas se limiter à un auto-entrepreneur polyvalent. En effet, ce dernier peut légalement offrir une gamme variée de services, mais il doit respecter certaines conditions pour rester dans la légalité :

  • Durée de l’intervention : Un auto-entrepreneur multi-services ne peut pas dépasser un temps de travail de 2 heures pour des tâches pour lesquelles il a été sollicité, afin de maintenir sa spécialisation dans des travaux de petit bricolage.
  • Nature des travaux : La fréquence et le type de travaux qu’il peut effectuer sont aussi réglementés. Par exemple, les interventions doivent être occasionnelles et ne pas exiger de compétences spécialisées.
  • Limites légales : Un auto-entrepreneur généraliste n’est pas autorisé à effectuer des travaux qui relèvent de la responsabilité d’un artisan qualifié, comme l’entretien de bâtiments ou des systèmes utilisant des fluides dangereux comme le gaz ou l’électricité. En cas de problème ou de litige, sa responsabilité civile et son patrimoine personnel pourraient être en jeu.

Si vous avez des besoins spécifiques en électricité, il est fortement conseillé de faire appel à un électricien professionnel, tel qu’un électricien Bruxelles, pour assurer un travail sécurisé et de qualité.

Quel statut juridique choisir pour une entreprise multi-services ?

Avant de créer une entreprise, il est important de connaître la différence qu’il y a entre les différents statuts juridiques que celle-ci peut avoir afin de faire le bon choix dès le début. Depuis 2016 en France, le régime micro entrepreneur et d’auto-entrepreneur ont été unifiés, donnant la capacité aux nouveaux créateurs d’entreprises de choisir le statut juridique le plus favorable à l’exercice de leur activité en toute légalité. Parmi ces statuts, un homme toute main peut choisir entre :

  • le statut de micro-entreprise ou auto-entreprise, qui est le plus convenable pour un homme toute main ;
  • l’EIRL qui est une entreprise individuelle à responsabilité limitée, parfaite pour tout professionnel ayant envie de se forger un patrimoine d’affectation nécessaire à son activité en limitant sa responsabilité pour ne pas créer d’entreprise ;
  • l’EURL qui se distingue d’une SARL par la présence d’un seul associé, mais mis à part cette différence, les deux statuts juridiques sont soumis aux mêmes conditions ;
  • la SASU qui est une société commerciale ne comprenant pas plus d’un seul associé.

La création d’une entreprise individuelle doit être précédée par une réflexion sérieuse et approfondie sur le statut juridique à adopter.

Comment créer une entreprise individuelle ?

Pour réussir à réaliser un parcours entrepreneur, il est important de savoir si la création d’une entreprise individuelle est tout à fait légale dans votre cas. En effet, si vous êtes salarié ou fonctionnaire par exemple, il est important de vérifier si votre contrat avec votre employeur ou le ministère auquel vous êtes affilié ne prévoit pas de clause relative au cumul de fonctions. Si vous êtes auto-entrepreneur, vous devez vérifier la possibilité de fournir les mêmes prestations à vos clients avec le tarif d’homme toute main.

Le reste des procédures consiste à s’installer en tant qu’auto-entrepreneur homme toute main, pour ce faire, il suffit de participer au forum d’informations à la chambre des Métiers et de l’Artisanat, de suivre un stage préalable à l’installation et enfin de créer votre entreprise auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Une fois que vous aurez complété ces démarches, vous pouvez entamer l’exercice de votre profession en toute légalité.

 

Kossi Adzo is the editor and author of Startup.info. He is software engineer. Innovation, Businesses and companies are his passion. He filled several patents in IT & Communication technologies. He manages the technical operations at Startup.info.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top of the month

Copyright © 2023 STARTUP INFO - Privacy Policy - Terms and Conditions - Sitemap - Advisor

ABOUT US : Startup.info is STARTUP'S HALL OF FAME

We are a global Innovative startup's magazine & competitions host. 12,000+ startups from 58 countries already took part in our competitions. STARTUP.INFO is the first collaborative magazine (write for us or submit a guest post) dedicated to the promotion of startups with more than 400 000+ unique visitors per month. Our objective : Make startup companies known to the global business ecosystem, journalists, investors and early adopters. Thousands of startups already were funded after pitching on startup.info.

Get in touch : Email : contact(a)startup.info - Phone: +33 7 69 49 25 08 - Address : 2 rue de la bourse 75002 Paris, France