Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Carenity, la plateforme qui rapproche les patients et la recherche médicale.

Publié

-

Michael Chekroun Carenity

Rencontre avec Michael Chekroun de Carenity, la plateforme qui rapproche les patients et la recherche médicale.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Michael Chekroun: Bonjour, j’ai la chance que ma famille et mes équipes soient en bonne santé !

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Carenity

Michael Chekroun: J’ai 43 ans, je suis marié et papa d’un petit Noé.

Après des études à l’Edhec et à la LSE, j’ai démarré ma carrière dans le conseil en stratégie à Paris.

Après 10 ans et 3 cabinets différents, j’ai eu envie de me challenger et voir si j’étais capable de créer une boite “from scratch”, partir d’une idée et d’un besoin pour en faire une entreprise pérenne.

J’ai autour de moi plusieurs personnes concernées par une maladie chronique, c’est-à-dire une pathologie qui va accompagner le patient tout au long de sa vie et qui nécessite souvent la prise d’un traitement au long cours.

Je suis ce qu’on appelle un “aidant”.

Il y a 10 ans, j’ai cherché à entrer en contact avec d’autres personnes ayant un proche souffrant de troubles bipolaires. Bien vite, je me suis trouvé face à une évidence : c’est un désert.

L’idée d’un site web communautaire est née avec la volonté de créer un Facebook pour les patients.

Ce site s’appelle Carenity et regroupe aujourd’hui 500 000 membres actifs dans le monde.

Comment Carenity innove-t-elle ?

Michael Chekroun:  www.carenity.com est un réseau social pour les patients et leurs proches touchés par une pathologie chronique.

Le site est disponible en 5 langues et couvre un millier de pathologies chroniques et maladies rares.

Quand nous nous sommes lancé en 2010, nous étions les seuls en Europe. Nous avions quelques concurrents aux Etats-Unis.

Les internautes s’inscrivent sur le site, gratuitement et anonymement, pour partager leur vécu, leurs questions et leurs espoirs avec des patients ou aidants comme eux.

Mais nous allons plus loin dans l’innovation que nous mettons au service de la recherche médicale.

En effet, je me suis rendu compte que l’expérience “en vraie vie” des patients était très peu connue des médecins et des chercheurs.

Nous réalisons des enquêtes anonymes auprès des patients inscrits sur la plateforme sur la base du volontariat.

Ces enquêtes permettent de recueillir des données essentielles sur les maladies, les symptômes, les traitements, dans la vraie vie.

Ce savoir fait avancer la recherche, la connaissance du parcours de soin en permettant aux médecins d’avoir accès à des informations ancrées dans la réalité.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Carenity et comment gérez-vous cette crise?

Michael Chekroun: La nécessité de passer au télétravail confiné du jour au lendemain a été un challenge. Mais notre organisation agile et full digital nous a permis de continuer notre activité.

Le fait que Carenity soit à la croisée du digital, de la santé et des data a même accéléré notre développement pour répondre à une demande croissante de données en vraie vie de la part des laboratoires pharmaceutiques et des autorités de santé.

Par ailleurs, le nombre d’inscrits sur Carenity a été multiplié par 8 sur la période mars juillet 2020, ce qui démontre
l’utilité du service.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Michael Chekroun: J’ai la chance d’être dans un secteur en croissance malgré la crise.

Nous avons recruté 10 personnes à Paris et Boston depuis janvier.

Je retiens toutefois de cette crise qu’en période difficile, la communication entre les équipes est encore plus essentielle.

Je ne suis pas un fan béat du télétravail.

C’est bien jusqu’à une certaine dose mais au-delà nous perdons le lien qui fait le ciment de la vie d’une entreprise.

Et il va falloir trouver de nouveaux modes de travail et de collaboration à distance qui ne nuisent pas à ce lien.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Carenity dans le futur?

Michael Chekroun: J’apprends à gérer mon stress en prenant plus de temps pour ma famille.

J’ai une équipe de managers admirable qui m’aide beaucoup.

J’ai confiance en l’avenir, en notre mission chez Carenity au service des patients et nous travaillons dur pour étendre nos activités à l’international.

Qui sont vs concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Michael Chekroun: Les sociétés qui réalisent des études cliniques (CROs) et marketing pour l’industrie de la santé.

Un mot de la fin ?

Michael Chekroun: Merci pour m’avoir offert cette tribune et un grand bravo à tous les entrepreneurs qui font des merveilles pour développer leur boite et créer de la valeur quel que soit le contexte.

Votre site web ?

www.carenity.com

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups