Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Emballages connectés et COVID-19 : état des lieux avec Nathan J. Anderson, PDG de Scantrust

Publié

-

Nathan J Anderson Scantrust

Tout d’abord, comment vous et votre famille vous en sortez-vous en ces temps de COVID-19 ?

Nathan J. Anderson : Je vis en Europe, mais j’ai des racines solides et un lien naturel avec les États-Unis, mon pays d’origine.

La pandémie a été particulièrement dure aux États-Unis et elle a touché ma famille. Là où je vis avec ma femme et mon enfant à Amsterdam, nous avons également été touchés. Un de nos proches est tombé malade avec le COVID-19, ce qui a affecté notre quotidien, mais nous sommes restés positifs et reconnaissants de ne pas être tombés malades nous-mêmes.

Bien que les déplacements soient quelque peu restreints aux Pays-Bas et dans d’autres États de l’Union européenne, j’ai été épargné par certaines des restrictions les plus strictes comme celles que nous voyons au Royaume-Uni. Mon fils n’est pas encore en âge d’aller à l’école, ce qui a également simplifié les choses pour ma famille.

Quoi qu’il en soit, nous attendons avec impatience la promesse d’un retour à la normale et sommes pleins d’espoir avec les récentes annonces concernant l’efficacité des vaccins de Pfizer et BioNTech, Moderna, ainsi que d’autres candidats vaccins qui seront bientôt publiés et distribués. Scantrust (ma société) est désireuse d’aider et de faire ce que nous faisons le mieux en assurant la distribution et la protection de l’authenticité de biens essentiels tels que les équipements de protection individuelle et même les vaccins. C’est le genre de services dans lesquels nous sommes spécialisés, donc nous souhaitons faire quelque chose pour aider,

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la façon dont vous avez créé ou rejoint Scantrust.

Nathan J. Anderson : Je suis originaire de l’État du Vermont, mais j’ai travaillé à l’international pendant toute ma carrière, y compris pendant plus de dix ans en Chine. Je suis actuellement basé aux Pays-Bas. J’ai travaillé dans plusieurs start-ups, fait évoluer mon entreprise et mis à profit mon expérience dans différents postes de direction.

Tout au long de cette période, j’ai essayé de faire en sorte de consacrer une partie de mon temps et de mon soutien à des causes ayant un impact social. Actuellement, je siège au conseil d’administration de la Fondation Bruce J. Anderson et je suis membre du conseil consultatif de la Fondation CadaVida. Je suis également l’un des co-fondateurs de Scantrust et j’en suis actuellement le PDG.

Scantrust est une plateforme permettant de gérer des emballages connectés avec des solutions qui aident à protéger l’intégrité de la marque, à assurer la traçabilité des produits, et à fournir des informations précieuses aux consommateurs sur la chaîne d’approvisionnement. L’objectif de notre offre est d’aider à libérer le potentiel de croissance des biens que les entreprises vendent, essentiellement pour faire plus avec ce que les entreprises ont déjà.

Comment Scantrust innove-t-elle?

Nathan J. Anderson : Notre fondation est basée sur l’innovation d’un QR Code intrinsèquement protégé contre la copie. L’idée est plutôt révolutionnaire : notre système utilise les systèmes d’impression existants utilisés par les entreprises pour imprimer leurs emballages et étiquettes, pour protéger les produits et permettre aux consommateurs d’authentifier si le produit qu’ils ont entre les mains est réel ou contrefait. Ainsi, depuis nos débuts jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas vraiment cessé d’innover et cela a signifié apporter des produits utiles aux entreprises qui vendent des biens physiques et des produits.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Scantrust et comment gérez-vous cette crise?

Nathan J. Anderson : Nous avons eu quelques délais dans la mise en œuvre et la signature de contrats, quelques changements de personnel, et et avons dû modifier notre façon d’interagir en raison des interdictions de voyager. Nous avons réussi à garder le contact avec les clients potentiels qui avaient besoin de temps. Par contre, ayant une équipe distribuée dans plusieurs pays entre l’Europe et l’Asie, nous sommes déjà habitués à travailler à distance, et n’avons pas eu de changement significatif de ce côté . Sur le plan positif, notre entreprise bénéficie des besoins accrus en termes de digitalisation des produits et emballages. L’utilisation du QR Code s’est également fortement démocratisée en Occident avec les besoins liés au COVID-19.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Nathan J. Anderson : La leçon apprise est que même si l’on ne peut pas prédire quand une catastrophe va se produire, nous devons tous être très agiles, toujours prêts à se remettre en question, et à faire les sacrifices qui sont nécessaires pour aller de l’avant. Qu’il y ait une pandémie ou non, la complaisance mène à l’extinction. Heureusement, nous ne sommes pas développés de cette façon et nous allons de l’avant!

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Scantrust dans le futur?

Nathan J. Anderson : Pour moi, les relations avec les proches, les amis, les collègues, est la source de force la plus importante et la plus naturelle d’énergie que nous puissions exploiter. Cela a été utile parce que quoi qu’il arrive, je regarde autour de moi et je vois ceci : ma famille est toujours là, mon équipe est toujours là, et nos clients sont toujours là. Les gens ont besoin d’être nourris, les gens ont besoin d’être vaccinés, la terre continue de tourner, que nous soyons stressés ou non. Cela ne qu’il faut nier le stress et l’anxiété, loin de là, mais je dis juste que pour moi, savoir qu’il y a des repères stables est quelque chose qui me réconforte et me permet de me recentrer.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Nathan J. Anderson : Nous ne sommes pas si nombreux sur le marché des solutions pour les produits connectés, mais toute entreprise qui gère le processus de numérisation des biens et fournit des logiciels pour ceux-ci pourrait être considérée comme un concurrent. Si vous regardez une entreprise comme Logmore, qui est une sorte d’entreprise d’emballage intelligent qui utilise des capteurs pour surveiller les choses au fur et à mesure qu’elles avancent dans la chaîne d’approvisionnement, alors vous commencez à atteindre les limites de notre concurrence : nous ne faisons pas de capteurs d’emballage actifs.

Nous sommes une entreprise de solutions d’emballage intelligentes qui met en ligne des produits physiques. Notre force et ce qui nous rend le plus compétitif, c’est notre expérience dans ce domaine à grande échelle, en particulier pour les biens de consommation, et le fait de pouvoir le faire à un prix exceptionnel. Nous sommes probablement le moyen le plus simple et le plus rentable de transformer les approches commerciales traditionnelles et de les moderniser pour que vos biens et vos produits puissent parler à vous et à vos clients. Nous aimerions vraiment appliquer ces atouts pour participer davantage au marché de la protection des EPI et des vaccins, en fait.

Un mot de la fin ?

Nathan J. Anderson : Nous travaillons à développer notre startup, qui est devenue une scale up entre temps, depuis plus de sept ans. Dans la vie d’une startup, peu importe à quel point nous pensons pouvoir planifier et prédire ce qui va se passer, il y aura toujours des événements, des circonstances ou des opportunités inattendus qui nous obligeront à modifier nos plans ou nous adapter. Mais franchement, j’espère que 2021 sera une année au moins un peu moins chaotique que 2020 !

Liens utiles :

Nathan J. Anderson : https://www.scantrust.com

https://share.vidyard.com/watch/LY1qbANbSFt4MYKDJvbTHq?

 

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month