Connect with us

Actualité

#CoupeDuMondeDesStartups: Nigeria, le géant africain se met aux jeux video en ligne

Publié

-

Lagos bridge

L’industrie mondial des jeux vidéo, était déjà évalué à plus de 63 milliards de dollars en 2012. Les experts de PWC (PriceWhaterhouseCoopers) estiment sa valorisation en 2017 à près de 87 milliards. Au Nigeria, de jeunes entrepreneurs ont décidé de prendre leur “part du gateau” du gigantesque marché africain, quasiment vierge dans ce domaine. Et pour réussir, ils veulent s’inspirer au maximum de leur quotidien, pour créer des jeux qui parlent aux Africains.

 

“Angry Birds” le célèbre jeu de type casse-tête développé par la société finlandaise Rovio Mobile a sa version nigériane: le “Mosquito smasher” (Tueur de moustiques). Son inventeur est  Hugo Obi. Le principe du jeu est simple: il s’agit d’écraser un maximum d’insectes – d’autant que ces moustiques sont vecteurs de paludisme – avec son pouce. La récompense du joueur: un gratifiant “Splat!”

Hugo Obi, trentenaire, a décidé de rentrer au Nigeria en 2012 après avoir passé 10 ans au Royaume Uni à la tête d’une société de recrutement. De retour au pays, il s’installe à Lagos (mégapole africaine de 20 millions d’habitants) pour lancer Maliyo, une société de jeux vidéo en ligne.

 

Maliyo c’est aujourd’hui 10 jeux gratuits en ligne, environ 20.000 utilisateurs répartis au Nigeria, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. La startup se prépare à lancer des versions pour smartphones de ses jeux les plus populaires. Le jeu-phare étant “Okada ride”, dans lequel un conducteur d’okada (taxi-moto) doit relever des défis: slalomer entre les vendeurs à la sauvette, les barrages et les policiers dans les embouteillages monstres de Lagos.

 

Le continent africain  a ses habitudes de consommation, et les concepteurs de jeux doivent s’y adapter. Car à l’inverse des consommateurs européens et américains, les Africains achètent très peu de consoles et leur préfèrent les jeux en ligne. Et aujourd’hui, la diffusion d’internet  dans les foyers africains passe en partie par les smartphones. Les chiffres sont là pour confirmer:  au Nigeria, on dénombrait 100 millions détenteurs de téléphones portables en 2012,  46 millions de personnes étaient connecté à internet en 2011, un chiffre en constante croissance puisqu’on ne comptait que 11 millions d’utilisateurs en 2008.

 

Une autre startup nigériane qui s’illustre dans cette industrie du jeu video: Kuluya, créée presque au même moment que Maliyo. Kuluya signifie Action en langue Igbo (langue nigériane parlée par environ 35 millions de personne). Les ambitions de la jeune pousse sont sans limite. Son objectif: atteindre le million d’utilisateurs sur téléphone d’ici fin Juin 2014. Sa stratégie est en marche, car l’entreprise a déjà créé 70 jeux en un an et demi dont 7 pour smartphones

 

Pour en savoir plus: www.maliyo.com       www.kuluya.com

 

 

Dossier Partenaire Réalisé par

 

  askconseilbadge-partenaire-bonjouridee-350

 

Retrouvez les autres articles du dossier ici :

 

La coupe du monde des startups

 

 

 

Abonnez vous à la newsletter pour ne pas manquer les articles de ce dossier [wysija_form id=”3″]

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month