Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

“L’agilité et la résilience de l’équipe a été formidable et tout s’est donc très bien passé”. Olivier Baert de Mydimm nous raconte comment son entreprise a vécu le confinement

Publié

-

Olivier Baert Mydimm

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Olivier Baert: Nous allons bien et nous avons la chance de ne pas avoir été touché par le Covid dans nos familles respectives. Etant un Pure player, nous avons la facilité de ne pas devoir accueillir physiquement de public pour exercer notre activité commerciale, ce qui a permis de pouvoir protéger notre équipe assez facilement.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Mydimm

Olivier Baert: Depuis toujours je suis un passionné de technologie et j’ai exercé une activité complémentaire dans l’informatique durant mes études de commerce. Le bois est une matière naturelle qui me fascine depuis l’enfance, avec laquelle j’adore bricoler. Lorsque les fondateurs de mydimm m’ont proposé une mission de stage à la fin de mes études, je n’ai pas hésité un instant et j’ai accepté le défi. De stagiaire à employé, puis d’employé à co-gérant avec Hervé Reul, menuisier-ébéniste de formation, l’envie de relever le défi de la numérisation du métier de menuisier ne nous a pas quitté.

Comment Mydimm innove-t-elle ?

Olivier Baert: Le concept fondateur de mydimm est de numériser un métier traditionnel, la menuiserie, et plus particulièrement la fabrication de mobilier sur mesure. Le postulat de base était déjà en lui-même une vraie innovation disruptive !
La difficulté quand on réinvente un domaine d’activité réside dans l’immensité des possibilités qui s’offre à nous. Tout peut être numérisé mais cela est-il nécessaire ? Nous avons dû très tôt mettre une limite et chaque idée, chaque innovation passe par un filtre impitoyable : la valeur ajoutée pour le client est-elle largement supérieure à la méthode traditionnelle ? De cette manière nous réussissons à nous concentrer sur l’essentiel et chaque innovation délivre une réelle valeur au client ! La capacité à intégrer rapidement les feedbacks des clients est un autre aspect excessivement important lorsque que l’on numérise un domaine d’activité. La numérisation d’une tâche a un impact sur l’entièreté de la chaine valeur. Il est essentiel de prendre en compte ces conséquences si on veut s’assurer que la valeur de l’innovation est réellement positive.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Mydimm et comment gérez-vous cette crise ?

Olivier Baert: Notre clientèle est composée en grandes parties d’agenceurs, d’architectes et de menuisiers indépendants. Durant la période de confinement, ces clients ont été dans l’impossibilité de poursuivre leur activité. Les commandes ont donc fortement diminué durant cette période. Nous avons souhaité mettre à profit ce momentum un peu particulier pour communiquer de manière positive avec nos clients professionnels. Nous avons pris le téléphone, pris de leurs nouvelles et nous avons utilisé le temps disponible pour améliorer leur maitrise de l’outil. Nous avons également fait en sorte que la plupart des projets en conception soient entièrement validés, l’objectif était qu’ils puissent reprendre leur activité sur chantier dès la fin du confinement.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises ?

Olivier Baert: Nous sommes une petite structure avec des coûts fixes très raisonnables. Nous avons donc eu la chance de ne pas devoir prendre de décisions difficiles. Nos processus étant entièrement numérisés notre équipe pouvait très facilement effectuer du télétravail. Nous avons la possibilité d’intervenir en direct sur la plateforme de conception, ce qui nous permet d’accompagner très facilement nos clients à distances. L’agilité et la résilience de l’équipe a été formidable et tout s’est donc très bien passé.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Mydimm dans le futur?

Olivier Baert: Dans ce genre de périodes mouvementées l’acceptation est extrêmement importante. Une fois que l’on a accepté le nouveau cadre dans lequel on se trouve, on se libère du stress et on peut recommencer à trouver des solutions. Je suis du côté de ceux qui voient une crise comme une opportunité de se réinventer.

Je considère cette crise du coronavirus comme un excellent catalyseur de la transformation numérique. Je suis ravi que la société se rende compte qu’il est peut-être inutile de faire de nombreux kilomètres et de passer de nombreuses heures dans les transports pour effectuer un travail qui peut être réalisé en partie à domicile, sans pollution et avec un gain de temps incroyable. Je vois également que nos clients réalisent le même genre de parcours de réflexion, nous observons une belle augmentation de nos ventes depuis la période de confinement. Les clients particuliers se rendent compte de la valeur du temps passé chez eux en famille et souhaitent investir dans leur intérieur pour le rendre plus fonctionnel et convivial. Nos clients professionnels réalisent qu’avec un outil en ligne comme le nôtre, ils peuvent continuer à travailler peu importe les aléas. Ils gagnent également un temps précieux qu’ils peuvent mettre à profit pour soigner leurs contacts commerciaux et profiter de leur famille.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Olivier Baert: En B2B nous avons peu de concurrence et notre service fait la différence. Des délais de fabrication très courts (moins de 3 semaines) et un excellent rapport qualité-prix nous garantissent une grande fidélité de nos clients. La réactivité du service après-vente est également essentielle quand vous travaillez sur le segment B2B.

En B2C nous avons plus de concurrence. Nous sommes en train de mettre en place un réseau d’agenceurs partenaires qui a pour vocation de mixer le meilleur des deux mondes. Le contact humain avec un partenaire local et la fiabilité et la réactivité d’une entreprise entièrement numérisée. A ce jour nous sommes la plateforme qui propose le plus de possibilités de conception. Nous poursuivons nos efforts dans cette démarche afin que nos clients puissent concevoir exactement le meuble qu’ils souhaitent et non se contenter d’un meuble standard qui correspond à peu près à leurs souhaits.

Un mot de la fin ?

Olivier Baert: Il nous appartient de créer le monde demain, je ne vois pas dès lors comment ne pas être optimiste. Il est évident que cette crise du Covid est un séisme pour le monde de l’entreprise, qu’il y aura des conséquences sociales douloureuses dans certains secteurs. Mais c’est aussi l’occasion de se réinventer et de faire en sorte que demain notre économie soit plus résiliente, que notre tissu social soit encore plus fort.

Votre site web ?

www.mydimm.com

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month