Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Mailo, une alternative numérique pour rendre la confiance en l’Internet européen

Publié

-

mailo

Rencontre avec Pascal Voyat, Co-fondateur et directeur technique et R&D de Mailo.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre société en ces temps de COVID-19 ?

Pascal Voyat : Je vais très bien et Mailo va très bien. Nous sommes bien sûr tous confinés, comme tout le monde. Cependant, nous avons la chance de travailler dans un secteur qui n’est pas impacté par la crise et qui, au contraire, apporte des solutions.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Mailo

Pascal Voyat : Avec Philippe Lenoir, nous sommes spécialistes de messagerie depuis 20 ans. Notre société, Mail Object, est éditrice d’un logiciel de messagerie pour fournisseurs d’accès à Internet. En France, Bouygues Telecom l’utilise pour servir sa messagerie grand public à ses millions de clients. Nous éditions par ailleurs la messagerie NetCourrier qui était à la fois la vitrine technologique de notre entreprise et l’image que nous nous faisions d’un service respectueux de ses utilisateurs. Autour de ce service s’était créé une communauté qui en appréciait l’excellence technologique et les valeurs.

Lorsque les problématiques de respect de la vie privée et de souveraineté se sont imposées au cœur des préoccupations sur Internet, il nous est apparu évident de devoir proposer à tous les Européens une alternative forte et sérieuse aux services de messagerie des GAFAM. De là est né Mailo : un service Mail&Cloud adapté au grand public, répondant à un besoin de communication tous azimuts et de stockage de documents en ligne.

mailo

Comment Mailo innove-t-elle ?

Pascal Voyat : Dans les nouvelles technologies, l’innovation est essentielle car les usages et les besoins évoluent très rapidement. Notre objectif est de fournir à chacun un service qui lui convienne parfaitement. Notre proximité avec les utilisateurs du service, notamment via un support client humain, permet d’identifier précisément les besoins et de les transformer en solutions innovantes. Nous pratiquons pour cela l’innovation incrémentale.

Pour répondre aux besoins spécifiques de chaque cible, nous avons segmenté l’offre pour qu’elle corresponde au mieux aux usages des particuliers et des familles mais aussi des associations, mairies, établissements scolaires et plus récemment des professionnels.

Avec Mailo Pro, nous proposons un service complet permettant aux professionnels d’accéder à des services de messagerie, de stockage et de partage performants à un coût extrêmement faible. Quant à Mailo Junior, c’est la seule messagerie pour enfants totalement sécurisée. C’est un service pour les familles permettant aux parents d’accompagner leurs enfants sur Internet, dès qu’ils savent écrire, en étant certains qu’ils ne risquent rien. Mailo Junior a aussi une déclinaison dans le monde éducatif : Mailo Edu. Chez Mailo, nous considérons qu’il est important de familiariser très tôt nos enfants avec Internet afin qu’ils s’y sentent parfaitement à l’aise et qu’ils portent bientôt, par eux-mêmes, de nouvelles innovations.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Mailo et comment gérez-vous cette crise ?

Pascal Voyat : Notre entreprise a été très peu affectée car nous avons depuis toujours développé le télétravail. C’est notre marque de fabrique. Nous utilisons pour cela nos propres outils de communication et de partage : cela nous permet d’être très productifs et d’améliorer sans cesse nos solutions. C’est la garantie qu’elles répondent parfaitement aux besoins d’une entreprise orientée numérique.

Concernant le service Mailo, nous avons enregistré une forte augmentation de l’audience depuis le début de la pandémie, démontrant sans équivoque le besoin croissant de communication numérique de notre société.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises ?

Pascal Voyat : On apprend tous les jours dans toute activité. Pour moi, le plus important est de persévérer. Le résultat n’arrive pas tout seul, au premier essai et sans travail. En revanche, en construisant étape après étape, on réalise de grands projets dont on peut être fiers.

Concernant le numérique, la plupart des services sont actuellement américains et l’appartenance à la Silicon Valley apparaît souvent comme la garantie d’un service de qualité. Or cette impression n’est qu’un cliché, car nous avons en Europe d’excellents services parmi lesquels Mailo est fier de figurer.

Nous allons ainsi persévérer pour que change la perception qu’ont les Européens d’Internet.

Nous participons à ces deux grands objectifs :

– rendre la confiance aux Européens dans les services numériques en leur proposant des services respectueux de leur vie privée

– rendre la confiance aux Européens dans les services numériques européens en leur proposant des services d’excellence technologique

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Mailo, dans le futur ?

Pascal Voyat : Nous n’avons heureusement pas de stress lié à la pandémie en elle-même. Si stress il y a, c’est un stress positif, lié à la conscience que nous avons de notre rôle crucial dans ce moment particulier. Durant cette période difficile, tout le monde prend de nouvelles habitudes et ceux qui n’utilisaient pas ou peu les services numériques sont contraints de s’y mettre. Il est fondamental pour la société européenne que cette période n’entraîne pas une nouvelle fuite de données vers des services non respectueux et non souverains.

Nous œuvrons donc à proposer aux Européens l’alternative dont ils ont besoin en services numériques. Cela se jouait déjà hier et cela se jouera encore demain. Mais aujourd’hui est un moment charnière. Cela met un peu de pression, mais nous en puisons une partie de notre force.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Pascal Voyat : Est-ce que nous sommes en concurrence avec les GAFAM ? Est-ce que nous sommes en concurrence avec Gmail ? Les internautes utilisent aujourd’hui massivement ces services mais ils sont très nombreux à vouloir en sortir car ils ont conscience d’être manipulés.

Parmi ceux qui cherchent une alternative, certains nous ont déjà trouvés, d’autres seront convaincus lorsqu’ils nous connaîtront.

Nous sommes la concurrence aux GAFAM, et le vent souffle dans notre direction. La promesse d’Internet était celle d’un réseau mondial libre, ouvert et distribué, constitué d’une multitude de services indépendants et interconnectés. Les GAFAM ont détruit cette promesse et tentent désormais d’enfermer les internautes dans des écosystèmes contrôlés, transformés en tiroirs-caisses pour multinationales domiciliées dans des paradis fiscaux.

Nous œuvrons donc pour un Internet constitué de services multiples et pluriels parmi lesquels chaque internaute peut choisir librement et sans contrainte ceux qui lui correspondent.

Un mot de la fin ?

Pascal Voyat :

Un mot : Mailo

Deux mots : Alternative numérique

Trois mots : Confiance en l’Internet européen

Liens utiles :

www.mailo.com

pro.mailo.com

junior.mailo.com

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month