Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Philippe Blivet, SINAD : « Nous ne faisons rien de plus, mais nous le faisons mieux. »

Philippe Blivet Sinad

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Philippe Blivet: Jusqu’ici, tout va bien, merci ! Personne n’est touché à ma connaissance, ni de près ni de loin. Nous restons vigilants…

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint SINAD

Philippe Blivet: Je suis ingénieur (A&M). Après 25 ans de responsabilités diverses dans l’industrie, j’ai voulu faire autre chose et j’ai co-créé un cabinet de conseil en Management de l’Innovation.

Nous proposions, entre autres prestations, un service de veille (concurrentielle, technologique, intelligence économique) aux entreprises. L’un de nos clients ayant dû procéder à un plan social concernant quelques centaines de salariés, nous avons eu l’idée de réorienter pour lui nos outils de veille professionnelle sur les offres d’emplois. Ce fut un échec : l’information pertinente était à la fois très éphémère, atomisée, noyée dans les doublons, souvent obsolète … en majorité inexploitable.

Nous en avons tiré deux conclusions :

1. Il n’existait aucun outil performant sur le marché permettant une veille efficace des offres d’emplois
2. Il existait un besoin et marché évidents pour un tel outil

Nous avons donc décidé d’en développer un, et lancé le service SinadEmploi à destination des intermédiaires de l’emploi (opérateurs privés de placement, reclassement, accompagnement des demandeurs d’emploi…).

Comment SINAD innove-t-elle?

Philippe Blivet: Ayant constaté toutes les limites des outils disponibles (sites emploi, moteurs de recherche, jobboards) qui ont en commun d’avoir été développés pour (ou par) des recruteurs, nous nous sommes clairement positionnés du côté des chercheurs d’emploi. Nous n’agrégeons pas d’offres de partenaires nous rémunérantant pour leur diffusion. Nous ne disposons pas d’une base de données d’annonces qu’il faut alimenter et maintenir à jour.

Nous qualifions des pages web susceptibles de diffuser une offre d’emploi, et en faisons une lecture intelligente basée sur des algorithmes de traitement sémantique en temps-réel (24h/24, 7j/7). Nous offrons donc un service de veille, pas de diffusion.
En termes d’usage, SinadEmploi se résume à une newsletter quotidienne, recensant sur des bassins géographiques et champs professionnels donnés des annonces parues depuis la veille. Ces offres sont pertinentes, fraiches (24h), et immédiatement exploitables par nos abonnés qui sont les premiers informés d’opportunités.

Nous éliminons les difficultés de requêtage, les redondances issues du multi-posting, les offres périmées, les postes fantômes, et la nécessité de comptes et/ou logins multiples. Nous ne sommes pas rémunérés par les annonceurs, et ne faisons pas commerce des données personnelles de nos abonnés. Pas d’application à télécharger, pas de cookies, pas de CV à renseigner ou uploader : une confidentialité garantie by design.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté SINAD et comment gérez-vous cette crise?

Philippe Blivet: Cette période de confinement a surtout impacté l’activité de nos prospects, chez qui nous avons observé un ralentissement des process de décision. Ce qui s’est traduit par un décalage sensible de nos prises de commandes, et le gel provisoire de certains recrutements en cours.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et SINAD dans le futur?

Philippe Blivet: Ni stress ni anxiété pour le moment. Nous sommes en pleine croissance et notre marché sous-jacent (les chercheurs d’emploi) ne semble malheureusement pas devoir régresser. Notre trésorerie est solide (récente entrée au capital d’un partenaire) et nous poursuivons avec confiance notre développement, tant sur le plan technologique que commercial.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Philippe Blivet: Nos concurrents sont principalement des moteurs de recherche et jobboards gratuits. Leurs modèles technico-économiques les cantonnent à des résultats peu qualitatifs, et leurs utilisateurs sont de plus en plus réticents à l’idée d’ « être le produit ». Il existe aussi quelques acteurs B to B s’adressant spécifiquement aux grands comptes, à cause des ressources importantes nécessaires au déploiement de leurs solutions.

Nous offrons au marché une solution différente, innovante, bien plus légère de mise en œuvre, et plus qualitative : Nous ne faisons rien de plus, mais nous le faisons mieux.

Un mot de la fin ?

Philippe Blivet: En ces temps difficiles, des intermédiaires de l’emploi ont pu maintenir via SinadEmploi un lien quotidien avec les chercheurs d’emploi qu’ils accompagnent.

Nous sommes heureux d’avoir contribué à leur moral. Le COVID aussi aura une fin. En attendant, certains auront appris à télé-travailler, télé-recruter, télé-postuler … et c’est un réel acquis.

Votre site web ?

www.sinad-emploi.fr

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top of the month