Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

“Supprimez gobelets et bouteilles jetables dans vos entreprises, c’est possible !” Nous avons interviewé Samuel Degrémont, CTO de Gobi.

Publié

-

Samuel Degremont gobi.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Samuel Degrémont: Tout va bien pour Gobi, ses employés et leurs familles en ce moment. Nous préparons l’équipement des entreprises en gourdes personnalisées pour Noël, la période est très chargée.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Gobi.

Samuel Degrémont: Gobi, ce sont des gourdes, des couverts réutilisables, personnalisables individuellement. Parfaits pour protéger l’environnement contre contre l’invasion du jetable (bouteilles en plastique, gobelets à eau en amidon de maïs, couverts en bambou…), et faciliter les gestes barrières. Tous nos produits sont éco-conçus et fabriqués en France. Gobi est une entreprise que nous avons créée avec Florence Baitinger et Xavier Moisant, mes 2 associés. Nous avons des profils complémentaires qui s’accordent bien, et voulions depuis longtemps monter un projet ensemble. La lutte contre les déchets nous a permis de monter cette entreprise.

Comment Gobi. innove-t-elle?

Samuel Degrémont: Nous créons des produits qui font du bien, à la planète et ses habitants, vous et nous, ceux qui les fabriquent et tous les autres. Ces produits sont inspirés de nos vies quotidiennes, que nous interrogeons tout le temps : est-ce qu’on pourrait améliorer tel ou tel produit en le faisant mieux et en le fabriquant ici, en France ?. On cherche à faire des produits que les gens utilisent vraiment – et c’est en cela qu’ils changeront le monde.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Gobi. et comment gérez-vous cette crise?

Samuel Degrémont: L’Esat avec lequel nous travaillons a fermé brutalement, et nous avons donc dû trouver un plan B très rapidement pour pouvoir honorer nos commandes et poursuivre notre activité, grâce à l’aide de notre partenaire historique. Le fait de fabriquer en France, à côté de chez nous, nous a évidemment beaucoup facilité les choses. Nous privilégions aussi le télétravail pour les fonctions qui ne sont pas de la production pure. Nous avons été heureux d’offrir des Gobi au personnel soignant pour s’hydrater pendant les longues journées avec nos gourdes dans lesquels chacun.e peut mettre une photo qui lui fait du bien.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Samuel Degrémont: Nous avons malheureusement subi l’annulation de tous les salons auxquels nous devions participer – salons professionnels et grand public. Pour présenter nos solutions aux décideurs d’entreprise, nous nous sommes repositionnés pour faire des présentations virtuelles des produits, pour envoyer des échantillons; nous nous reposons aussi sur nos partenaires de l’objet promotionnel qui nous distribuent.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Samuel Degrémont: Nous avons des concurrents éloignés, car aucun ne fabrique malheureusement de gourde en France, alors que nous en avons les capacités techniques et le savoir faire. En complément de l’origine de nos produits et de leur montage en ESAT ou en entreprise d’insertion, nous essayons de faire vivre une expérience parfaite à nos clients, du passage de commande à l’utilisation de nos produits.

Un mot de la fin ?

Samuel Degrémont: Ce ne sont pas nos produits qui changent le monde, c’est vous ! En les utilisant tous les jours. C’est tous ensemble que nous aurons un impact important sur l’environnement ! Depuis 2010, nos utilisateurs ont économisé 5 900 tonnes de déchets, gobelets et bouteilles jetables. Nous sommes convaincus que la fierté est un grand levier de changement.

Votre site web ?

www.gobilab.com

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month