Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

Comment L-start plus que jamais soutient l’entrepreneuriat féminin

Publié

-

Sophie Courtin Bernardo L start

Interview de Sophie Courtin Bernardo, cofondatrice de L-start.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Sophie Courtin Bernardo : Nous allons bien ! Mes enfants, mon mari et moi-même avons eu le COVID fin septembre, 4 semaines compliquées mais nous sommes tous sortis d’affaire !

La période est intense et challengeante et demande beaucoup d’énergie!

Cette crise sanitaire a beaucoup éprouvé nos clientes et notre communauté. Fidèle à notre mission d’accompagnement et de soutien aux femmes entrepreneures, plus que jamais, nous intensifions notre action pour soutenir celles qui souffrent durement de la crise mais aussi celles qui ont décidé de repenser leurs activités pour retrouver de la croissance.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint L-start

Sophie Courtin Bernardo : Après une carrière de 12 ans à l’international en tant que responsable export pour des entreprises de l’industrie parapharmaceutique, l’entrepreneuriat s’est révélé être la meilleure option pour allier ambition professionnelle, vie de famille et expatriation. Je suis entrepreneure depuis 2011 à temps partagé et full time depuis 2013.

Après 2 créations d’entreprise, j’ai eu un passage à vide en 2015. Vivant à Houston, j’ai alors décidé de rejoindre un groupe de mastermind pour sortir de mon isolement mais aussi challenger mes projets. Ce groupe était constitué exclusivement de femmes entrepreneures.  J’ai rapidement constaté que nos problématiques étaient communes et que nous étions mal « outillées » pour construire sereinement notre activité. Parmi ces 8 entrepreneures, il y avait Dominique, basée à New York et serial entrepreneure : le coup de foudre professionnelle.

Au bout de quelques semaines, on décide de créer ensemble la plateforme dont nous rêvions ! Une plateforme 100% digitale riche de méthodes, outils et formations ciblées pour monter en compétences, se structurer plus rapidement et s’appuyer sur la force d’un collectif bienveillant. Consciente qu’on ne peut pas tout savoir, on s’entoure de 40 professionnelles pour apporter toutes les expertises nécessaires à nos membres. La plateforme voit le jour en juin 2016 ! 4 ans plus tard, elles sont plus de 600 à nous avoir fait confiance.

Logo L Start Coul 1

Comment L-start innove-t-elle?

Sophie Courtin Bernardo : Les accompagnements sont nombreux et les offres variées. Nous sommes en revanche le seul écosystème d’accompagnement 100% digitale, spécialisé pour les femmes.

Notre écosystème nous a permis de ne pas souffrir des mesures de confinement. Notre communauté était déjà habituée à se former et à interagir en distanciel. Nous avons cependant apporté de nouvelles offres pour accompagner les femmes dans ce nouveau contexte économique. Nous avons développé notamment des formats courts d’accompagnement en 1 to 1 de 45mn : pour challenger un business model, travailler sur une feuille de route des semaines à venir ou rebooster après une nouvelle difficulté. Ce format rencontre beaucoup de succès !

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté L-start et comment gérez-vous cette crise?

Sophie Courtin Bernardo : Comme je le disais précédemment notre business model n’a pas été affecté par la pandémie. Pendant les premiers mois, nous avons même eu une croissance d’activité significative. Les entrepreneures conscientes que le ralentissement de l’activité était inéluctable, ont eu à cœur de retravailler leurs business et trouver de nouveaux canaux de conversion, elles nous ont donc beaucoup sollicitées. Depuis quelques semaines en revanche, on constate cependant que le nombre des entrepreneures en grande difficultés augmente…

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises ?

Sophie Courtin Bernardo : Pour le moment, nous n’avons pas encore eu à faire de choix difficiles. Nous avons en revanche appris que la dimension humaine de notre activité était plus que jamais capitale. Au-delà des ressources et des outils que nous proposons, les entrepreneures que nous accompagnons ont besoin de trouver une communauté bienveillante et une épaule pour partager les doutes et les difficultés de la période inédite que nous vivons. Nous avons donc développé de nouvelles initiatives : des apéros virtuels, des appels de groupe ou le marché de Noel pour renforcer cette cohésion.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et L-start dans le futur?

Sophie Courtin Bernardo : Nous avons toujours pris le parti de répondre à l’angoisse par l’action. Plus que jamais nous sommes à l’écoute de notre communauté pour la soutenir mais aussi adapter notre solution pour aider au mieux nos membres. Les nouveaux formats et les nouveaux contenus nous demandent beaucoup d’agilité. Hier encore lors de la réunion stratégique pour préparer 2021, les mots d’ordre étaient enthousiasme et résilience. Nous sommes convaincues que L-start peut permettre à beaucoup de changer le cours des choses et nous ferons tout ce qui est possible pour faire de 2021 un bon cru.

Un mot de la fin ?

Sophie Courtin Bernardo : Je vais citer Richard Bronson, « les opportunités apparaissent le plus souvent sous la forme de malchance ou d’échec temporaire », ouvrons donc grand nos yeux pour tirer le meilleur de cette période si singulière…

Votre site web ?

Sophie Courtin Bernardo : https://l-start.com

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month