Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

COVID-19 : Le Retail franchit le pas de la Vidéo

Publié

-

Stephane Millet DEMOOZ

Rencontre avec Stéphane Millet, Co-fondateur de DEMOOZ : “Nous permettons de palier au problème #1 du Retail physique et de l’e-commerce : la démonstration produit”. 

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Stéphane Millet : Merci, sur le plan personnel, tout va bien. Nous avons la chance d’être en bonne santé et de pouvoir vivre notre confinement dans de bonnes conditions.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint DEMOOZ.

Stéphane Millet : Pendant mes études j’ai goûté à l’entrepreneuriat en créant ma première startup. Le schéma classique : deux amis qui ont une idée qui les empêche de dormir. On s’est lancé à fond dans le secteur du tourisme, on y connaissait rien, on a beaucoup appris. Notamment sur les raisons pour laquelle notre boîte n’a pas décollé, au même moment où le leader du marché se faisait racheter par Airbnb pour créer Airbnb Experiences.

En 2015 j’ai donc intégré Demooz. Je connaissais bien Régis et Geoffrey les fondateurs. Le projet était tout aussi ambitieux, et on y connaissait rien au Retail. On s’est lancé à fond encore une fois, avec plus d’expérience et de moyens. On continue d’apprendre encore tous les jours !

Comment DEMOOZ innove-t-elle?

Stéphane Millet : Nous permettons de palier au problème #1 du Retail physique et de l’e-commerce : la démonstration produit. Les produits sont de plus en plus chers, de plus en plus innovants, de plus en plus connectés. Mais on ne peut pas les essayer. Dans la même veine de B8TA aux USA ou que Boulanger avec les Comptoirs Boulanger, nous proposons une expérience totale de démonstration, en conditions réelles d’utilisation, avec un particulier (qui est un Ambassadeur). Nous avons développé notre propre plateforme de gestion de ces communautés d’Ambassadeurs.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté DEMOOZ et comment gérez-vous cette crise?

Stéphane Millet : Nous permettons aux particuliers de découvrir des produits High Tech. Le service est énormément relayé par Fnac Darty, Boulanger, etc. La fermeture des magasins marque un coup d’arrêt évidemment. Les marques sont elles-mêmes contraintes de revoir leurs projets d’opération trade marketing à la baisse. En conséquences, sur mars-mai, ce sont 120K€ de prestation qui se sont envolées.

C’est évidemment un coup dur. Cela nous a forcé à nous réinventer. Notamment pour accélérer sur la démo en visio, qui est une tendance forte dans les marchés anglo-saxon. Nous le proposions mais pas en option principale. Aujourd’hui, cela a naturellement changé.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Stéphane Millet : La première leçon est évidemment sur la trésorerie comme pour beaucoup d’entreprises. Nous avons rationalisé l’ensemble de nos dépenses, ce qui est un très bon exercice.

Les dispositifs dont nous avons bénéficiés (le prêt garanti par l’État et le chômage partiel) sont des engagements forts pour l’entreprise, dans la durée mais qui sauront nous faire traverser la crise.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et DEMOOZ dans le futur?

Stéphane Millet : Le sentiment c’est qu’il faut s’adapter de plus en plus vite à des situations très incertaines. C’est un exercice qui est plutôt habituel pour les entrepreneurs mais le challenge c’est d’arriver à rassurer les équipes sur comment nous allons traverser la crise. Globalement nous ne sommes pas les plus à risque donc le business n’est pas une source d’inquiétude trop forte. Mais l’impact sur le bien être des collaborateurs va bien au delà du bureau. Nous sommes tous chamboulés par la période que nous traversons. Nous encourageons notre équipe à privilégier le temps pour eux (sport, cuisine, etc) qui sont essentiels pour l’équilibre.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Stéphane Millet : Nos concurrents sont principalement les marques qui décident de créer elles-même leur programme Ambassadeurs. Nombreuses sont les entreprises qui ont compris l’intérêt de la démonstration de leur produit dans les conditions réelles avec des particuliers. Les marques dans la mobilité électrique, dans la préparation culinaire, etc y réfléchissent toutes. Notre valeur à leurs yeux est notre système de mise en relation. Nous le faisons évoluer depuis 6 ans, et continuons à rajouter des fonctionnalités cléfs pour les marques – récemment la visio.

Nous connaissons aussi de nombreuses initiatives dans la création de contenu vidéo par des particuliers (Teester fait un travail remarquable par exemple). Nous sommes certains que la notion de rencontre physique autour d’un produit pour vivre l’expérience apporte une valeur supplémentaire à ce que peut véhiculer une vidéo – sur les produits à forte valeur ajoutée que nous visons tout du moins.

Un mot de la fin ?

Stéphane Millet : Je suis très intéressé de voir que la crise que nous traversons est en train d’accélérer la transformation qui était en cours dans le Retail depuis quelques années. L’accélération du rôle de la visio remet un peu plus en cause la pertinence des magasins physiques, à mesure que la part du e-commerce augmente vs retail physique.

Votre site web ?

Stéphane Millet : http://demooz.com

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month