Qui êtes vous ? :

Sylvain Garms co fondateur et directeur exécutif de Swap and Surf

 

En 2 ou 3 phrases, que propose votre startup?:

Swap and surf propose de l’hébergement collaboratif pour les surfeurs. La plateforme permet de choisir entre l’échange simultané ou non de lieu de vie, ou l’hospitalité réciproque. Swap and surf est donc dans le cadre de l’économie collaborative, à cheval entre le site d’hébergement collaboratif et de réseau social dédié puisque le concept permet d’aller beaucoup plus loin que le simple site d’hébergement collaboratif. On peut aussi échanger des conseils, se renseigner sur les spécificités d’une destination ou autre.

 

Comment êtes vous arrivé à la création d’entreprise? :

Après un passage de quelques années en californie où une forme d’effervescence créative m’a inspiré, j’étais très bien placé pour connaître les besoins des surfeurs. Aquitain et surfeur, j’avais toutes les cartes en main pour estimer le potentiel d’une telle plateforme. Comme la plupart des créateurs de startup, c’est l’expérience vécue d’un besoin qui m’a amené à lancer le projet qui a déjà reconnu une belle reconnaissance internationale (déjà plus de 60 pays réunis par nos membres, et une couverture de la presse spécialisée internationale)

 

Quelles ont été les bonnes surprises dans votre aventure entrepreneuriale? :

Les premiers retours où on a très vite senti qu’on avait touché à un besoin qui est enraciné dans la culture de cette communauté. “Obvious” nous ont dit les californiens au plus gros salon du surf à San Diego. Des acteurs importants de la communauté du surf internationale ont déjà rejoint le projet en tant que membre ou relais d’opinion.

 

Des mauvaises surprises? :

On apprend en faisant, et comme la plupart des entrepreneurs du web, nous avons  apprendre les ficelles du métier par la pratique et en premier lieu se rendre compte qu’une bonne idée et un site n’est qu’une étape, mais cette mauvaise surprise s’est transformée en bonne dans le sens où nous avons su mettre en oeuvre tout un cadre et le savoir faire qui permettent un développement efficace. Cet apprentissage nous a rassuré sur notre capacité à continuer à nous développer tout en nous faisant prendre conscience de l’avance que nous avons pris en étant leader sur notre communauté avec un concept dont le nom est reconnu internationalement et avec de nombreux partenaires sur lesquels s’appuyer.

 

Votre startup c’est 100% de votre vie? :

Notre projet est communautaire, nous ne faisons qu’utiliser le formidable pouvoir de mise en relation d’internet pour faire ce que les surfeurs ont toujours fait. Une dimension essentielle de la réussite est de rester en contact avec cette communauté. En quelques sortes, continuer à surfer, pratiquer les sports d’outdoor qui nous ont amené là, fait partie du travail, et de notre équilibre en même temps que de notre crédibilité. Pour résumer, ménager du temps pour aller surfer, profiter de ce que notre région offre, c’est travailler, peut on rêver d’un meilleur équilibre de travail ?

 

Des projets à venir? :

beaucoup, la principale qualité d’une startup est ça capacité à se renouveler, à inventer, à faire preuve d’ambition et d’agilité. Nos cartons regorgent de projets à lancer quand se sera le moment

 

Un scoop sur vous ou votre startup? :

J’ai 42 ans, je suis un dinosaur dans cet univers des startup. Je travaille à rajeunir l’équipe pour toujours garder cette capacité à se réinventer par des idées neuves. Disons que je suis le capitaine à barbe blanche et que j’aime que des moussaillons me suggère d’autres routes

 

Alors heureux (se)? :

être à la tête d’un projet qui me permet de communiquer en même temps avec un japonais, un sud africain et un brésilien qui partagent la même passion que moi et être en mesure depuis mon bureau de leur arranger des surf trip aux 4 coins de la planète est assez grisant. Je n’ai pas encore eu le temps de profiter personnellement du réseau que nous avons mis en place, mais ce sera la prochaine étape. Je suis invité à peu près partout où l’on surfe, et là, se sera vraiment l’apothéose !

 

Le mot de la fin ? :

ne pas oublier qu’internet, et les startup ne sont qu’un moyen. Je travaille à faire en sorte que ce formidable média soit au service de ce qu’il y a de plus essentiel. C’est un peu notre crédo, toujours garder le projet avec en tête la pratique, le voyage, la rencontre

 

About the author

sylvain garms

Leave a Comment

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients