Connect with us

Education

Sylvain Kalache nous présente Holberton School : une école qui forme les talents de la tech de demain

Publié

-

Sylvain Kalache Holberton

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Sylvain Kalache: 2020 est à coup sûr une année à multiples challenges. Elle a commencé par la pandémie, vivant aux États-Unis elle a continué avec des problèmes sociaux qui ont créé les plus larges manifestations aux US (Black Lives Matter); et vivant en Californie, nous sommes très fortement touchés par les feux de forêt.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Holberton

Sylvain Kalache: Je suis le co-fondateur de Holberton School, une école qui forme les talents de la tech de demain, en permettant aux étudiants d’obtenir une éducation de qualité, quel que soient leur âge, leur genre, leur expérience, leur passé, leur origine ou leurs moyens financiers. J’ai co-créé le plus large réseau d’ingénieurs informatique au monde, while42, avec Julien Barbier. Via les relais de cette communauté présente dans près de 40 villes dans le monde; puis fort de notre expérience en Silicon Valley – travaillant pour des boites comme SlideShare, LinkedIn ou Docker – nous avons constaté qu’il y avait un manque global de talents! L’idée de Holberton School est alors venue.

Comment Holberton innove-t-elle?

Sylvain Kalache:  Holberton School offre une éducation accessible à toutes et à tous il n’y pas d’expérience ni de niveau académique requis pour y postuler. L’éducation y est gratuite jusqu’à ce que les étudiants trouvent un emploi et offre des modes de financement accessibles à tous (paiement différé sans intérêt et conditionné à l’obtention d’un emploi, paiements mensuels, etc.). Le modèle d’éducation d’excellence, construit par des experts de la Silicon Valley, basé sur le peer learning (travail collaboratif) et l’apprentissage par la pratique. Sans professeurs ni cours, les étudiants apprennent via des projets qui sont créés en collaboration avec des ingénieurs travaillants pour WeWork, Airbnb, LinkedIn… Avec aujourd’hui 13 écoles réparties sur 5 continents, les étudiants font parti d’une communauté internationationale. Les étudiants n’y apprennent pas seulement à coder, les soft skills (compétences interpersonnelles) et le développement de leur réseau professionnel sont aussi au programme. Un des points clés d’Holberton School, basé sur l’éducation nouvelle, est de permettre aux étudiants d’apprendre à apprendre au lieu de simplement mémoriser des connaissances. La qualité de l’éducation est la même pour tous les étudiants, quel que soit le campus, en effet, elle est fournie au travers de la même plateforme logicielle qui fournit les projets et les corrige automatiquement et instantanément.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Holberton et comment gérez-vous cette crise?

Sylvain Kalache: La crise du COVID-19 nous a poussé à accélérer le développement d’une éducation accessible complètement en ligne. Avec la mise en place du confinement dans tous les pays dans lesquels nous opérons, en l’espace de quelques jours, nous avons transitionné tous nos campus vers une éducation en ligne, sans interruption pour les étudiants. Cela nous a permis de se concentrer sur le développement de notre plateforme éducative et nous avons ouvert trois nouveaux campus, avec une offre 100% en ligne pour la rentrée de Septembre sur deux d’entre eux: à Mexico et en France!

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises?

Sylvain Kalache: Nous avons toujours plébiscité une éducation en présentielle via des campus physique car nous pensons que l’être humain s’épanouit et apprend mieux lorsqu’il est entouré d’autres étudiants. La pandémie n’a fait qu’accélérer la digitalisation de notre monde; pour les étudiants, mais aussi pour les entreprises où leur employés sont poussés à travailler à distance.

En prenant la décision de s’orienter vers un modèle complètement en ligne, non seulement nous avons permis à nos étudiants de pouvoir continuer leur formation, mais nous les préparons aussi davantage au monde du travail qui les attends. Cela nous a également permis d’élargir l’impact d’Holberton. Les étudiants n’ont plus besoin de vivre près d’un de nos campus pour pouvoir bénéficier de notre éducation. Nous avons également été approchés par de nombreuses écoles et universités pour les aider avec leur besoin de formation en ligne. Elles utilisent maintenant les mêmes outils qui ont permis à nos étudiants d’être embauché par les meilleurs boites tech du monde comme Apple, Tesla ou encore LinkedIn.

Nous sommes également en discussion avec de nombreuses entreprises qui souhaitent offrir à leurs employés la possibilité de pouvoir se former aux métiers du numérique. Ce qu’il faut retenir ici c’est que tout change et qu’il est important de savoir s’adapter, même si cela demande de remettre en cause des éléments très important de votre entreprise.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Holberton dans le futur?

Sylvain Kalache:  Il est important de toujours prendre le temps de bien analyser une situation qui est problématique avant d’agir. La crise du COVID-19 est un sérieux challenge pour beaucoup d’entreprises, mais elle peut aussi être tournée en opportunité. Les émotions peuvent pousser vers de mauvaises décisions. Il faut savoir remettre en questions des modèles et principes qui vous paraissent inébranlable et de faire les ajustements nécessaires.

Je suis très confiant dans le futur d’Holberton car nous avons réussi à pivoter notre éducation vers un mode qui convient aux demandes du marché actuel et futur. Le monde a besoin de talents tech et de formations rapide et professionnalisantes. De mon côté, n’étant pas en mesure de retourner au bureau à cause du confinement, je réalise un rêve que j’ai depuis longtemps: pouvoir travailler tout en parcourant le monde.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Sylvain Kalache: N’importe quelle école qui forme des talents du digital est d’une manière ou d’une autre une compétition pour nous. Cependant, je ne pense pas que l’éducation doit être une winner-take-all situation car il est impératif qu’il y ait une forte diversité d’écoles pour pouvoir former des talents divers. Notre formation, développée en Silicon Valley, où les étudiants apprennent de façon active, par la pratique vient en complément des offres existantes en France. C’est un mode d’apprentissage qui convient à beaucoup d’étudiants, c’est aussi la meilleure façon d’apprendre pour beaucoup de métiers!

Un mot de la fin ?

Sylvain Kalache: Holberton School est maintenant en France! Après avoir créé cette école il y a 5 ans en Silicon Valley, je suis fier de pouvoir contribuer au développement de mon pays. L’école est ouverte à tous et à toutes sans connaissances préalable. Aux États-Unis, les étudiants viennent de tout horizons: chômeurs, jeunes et moins jeunes ayant abandonnés leurs études ou employés en reconversion (anciens chauffeurs Uber, cuisiniers,caissiers, etc.).

Il y a énormément d’entreprises Françaises qui recrutent des experts de l’informatique, j’encourage tout le monde à tenter le processus d’inscription qui est en ligne et complètement gratuit! Nous aidons également les entreprises et écoles en leur donnant accès à nos outils éducatifs, qu’ils n’hésitent pas à nous contacter!

Liens utiles :

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top of the month