Connect with us

INNOVATORS VS COVID-19

“Une meilleure alimentation au plus grand nombre !” Sylvain Zaffaroni de HAPPY FEED, nous raconte comment son entreprise est en train d’accomplir cette mission militante et engagée

sylvain zaffaroni happy feed

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Sylvain Zaffaroni : Comme beaucoup de français je pense, volontaire au présent pour mettre en place les comportements nécessaires à une réduction de la propagation du virus (télétravail, gestes barrières,…) et inquiet sur les mois à venir ! D’autant plus avec des enfants qui sont fortement impactés par cette crise sanitaire et pour lesquels nous souhaitons un avenir plus positif et serein.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint HAPPY FEED

Sylvain Zaffaroni : Autodicacte, je me suis intéressé, depuis le collège, à de nombreux domaines sans en devenir toutefois un expert : audiovisuel, informatique, gestion de projet, communication,… en changeant souvent et régulièrement d’emploi (mon record est de 3 ans dans la même société) jusqu’à devenir entrepreneur en 2008. Et c’est en 2015, afin de donner du sens à ma carrière professionnelle et aussi à ma vie personnelle que je me suis remis en question pour inventer une nouvelle aventure plutôt que de continuer à fournir, au quotidien, des prestations communes à des clients qui ne partageaient pas toujours mes valeurs.

Avec une amie partageant une vision commune, Marion Mashhady, nous avons décidé de nous intéresser à l’industrie agro-alimentaire et aux moyens de les accompagner dans la mission d’apporter une meilleure alimentation au plus grand nombre. Nous avons ainsi créé notre société de conseil Happy Feed et aussi le média associé « Pour nourrir demain » dont l’ambition est d’influencer, de « prêcher la bonne parole » et accélérer la transformation positive des entreprises agro-alimentaire françaises.

Comment HAPPY FEED innove-t-elle?

Sylvain Zaffaroni : Depuis 2015, nous innovons chez nos clients : plus de 60 marques agro-alimentaires nous font confiance pour les accompagner dans leurs réflexions et productions de nouveaux produits plus en phase avec les demandes des nouveaux consommateurs. Nous développons l’innovation au sein de ses entreprises de deux façon distinctes.

Soit en proposant une externalisation complête de la création d’un nouveau produit. Avec la méthodologie unique Happyfeed, nous concevons ces nouveaux produits alimentaires en pré-série, en 6 mois (du concept jusqu’à l’industrialisation), en vous affranchissant des contraintes et freins internes.
Soit en accompagnant les équipes internes à travailler de façon différentes et surtout en acceptant de sortir de leur zone de confort. C’est une de nos convictions profondes : pour innover, il faut prendre des risques. C’est un comportement qui est très récent dans l’industrie agro-alimentaire et qui nécessite chez ces acteurs, des changements profonds d’attitiudes.
Et enfin, aussi en influençant, au quotidien et de façon engagée, les acteurs de l’agro-alimentaire via notre média Pour nourrir demain et la Communauté associée.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté HAPPY FEED et comment gérez-vous cette crise?

Sylvain Zaffaroni : Nous avons bien géré la crise car nous sommes une petite structure agile depuis sa création et propice à faire face à des crises. Qui plus est, nos clients sont das acteurs économiques qui ont du faire face à une continuité forte de leurs activités pendant la crise : il fallait remplir les rayons des supermarchés en continu ! Nous avons donc continué l’activité en changeant notre façon d’échanger comme beaucoup d’entreprises : le téléphone et les visios ont remplaçés les rencontres physiques.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et HAPPY FEED dans le futur?

Sylvain Zaffaroni : Comme nous sommes de nature très optimiste, nous sommes positifs pour l’avenir et quand du stress peut naturellement apparaître, nous nous mettons en réflexion et action pour trouver des solutions pour résoudre ces anxiétés. Dans ces moments, j’aime me remémorer cette citation : “Un bateau dans un port est en sécurité, mais ce n’est pas pour cela qu’il a été construit” pour me rappeler que c’est dans l’action et la prise d’initiative que nous pouvons changer une situation négative en positive.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Sylvain Zaffaroni : Notre positionnement est unique pour le moment en Europe, et certains acteurs tentent maladroitement de nous copier ! Mais notre différence est essentielle sur le fait que nous avons une mission militante et engagée, à savoir “Une meilleure alimentation au plus grand nombre !”. Cela implique que nous choisissons nos clients en fonction des valeurs que nous partageons.

Un mot de la fin ?

Sylvain Zaffaroni :  Nous vivons une crise sanitaire qui est une alerte de ce que nous allons vivre au quotidien si nous ne nous mettons pas en marche pour améliorer le futur de notre planète (alimentation, transport, éducation,…). Nous avons tous une responsabilité, que ce soit personnel ou professionnel, et je suis convaincu de l’adage du colibri raconté par Pierre Rabbi : un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. » Aujourd’hui par exemple, dans notre monde confronté au virus, porter le masque, respecter les gestes barrières, se nettoyer régulièrement les mains… sont des petits gestes peu contraignants qui peuvent avoir un effet important. Si individuellement, nous faisons ces petits efforts, nous pouvons avoir des conséquences énormes en éradiquant ce virus mondial. Alors acheter un peu moins de plastique, consommer un peu plus local, se déplacer un peu plus à pied,… sont des gestes qui peuvent sembler anodins dans notre façon de vivre mais qui auront des impacts importants pour le bien être de notre planête. Soyons donc chacun d’entre nous un colibri pour changer le monde.

Liens utiles ?

www.happyfeed.fr

www.pour-nourrir-demain.fr

 

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Publicité

Contacter les startups

Top 9 of the month