Connect with us

Actualité

Tout ce qu’il faut savoir sur le business plan en quelques lignes

Publié

-

phpizGpjG

Le Business Plan  
Document de référence, à la fois détaillé et concis, qui fournit des renseignements complets sur les points essentiels d’un projet de création d’entreprise ou de la mise en place de nouvelles activités.
Un business plan… pour quoi ?
 – Démontrer la pertinence d’un projet.
 – Convaincre des partenaires potentiels ou des investisseurs.
 – Informer des partenaires.
Un business plan… pour qui ?
 – Le créateur : C’est l’occasion d’ordonner ses idées, de mettre en valeur ses atouts et de chiffrer ses besoins. Ce document doit rassembler de manière la plus cohérente possible toutes les potentialités du projet. Il constitue une véritable feuille de route des actions qui vont être entreprises et des moyens à mettre en œuvre pour y arriver.

 – L’investisseur : Il s’agit de lui faire comprendre le projet et de le convaincre d’investir.
 – Le banquier : Le business plan est utilisé dans les relations avec le banquier pour obtenir un crédit ou négocier des facilités de caisse.
Points essentiels d’un business plan
Les éléments à faire figurer
 – Projet : l’expliquer le plus clairement possible, le lecteur doit pouvoir comprendre facilement et savoir qui fait quoi, comment et où ?
 – Equipe : points forts, expériences et réalisations passées. Ne pas hésiter à insérer les CV détaillés des personnes clefs du projet.
 – Analyse de votre marché : Quelle est sa taille? Est-il local, national ou mondial ? Sur ce marché, y a-t-il pénurie ou excès d’offre ? Votre offre est-elle en phase avec les attentes du marché ?
 – Concurrents : taille (employés et chiffre d’affaires), résultats, spécificités.
 – Prix des produits : tarifs de votre produit, tarifs des concurrents (relevés de prix).

 – Tableaux financiers prévisionnels : compte de résultat, bilan et plan de financement accompagnés des notes explicatives nécessaires à leur lecture.

Les erreurs à éviter

 – Surestimation du marché ou de la part de marché que vous convoitez.

 – Sous-estimation de la réaction de la concurrence.

 – Sous-estimation du temps de mise au point du produit ou du concept.

 – Une profitabilité qui ne correspond pas aux comparables du secteur.

  – Faire un seul scénario, de surcroît trop optimiste : Par exemple, prévoir une croissance du chiffre d’affaires de 30% par an dans un secteurqui croit de 5% par an.

Qui doit écrire le business plan ?

L’entrepreneur lui-même ou un intermédiaire.

L’avantage de recourir à un intermédiaire est qu’il produira le document plus rapidement et dans un style approprié. L’inconvénient est que le produit final manquera peut-être d’originalité et d’unicité. À l’entrepreneur de trouver le compromis entre ces deux possibilités.

Mais faire appel à un intermédiaire pour rédiger le business plan, ne dispense pas l’entrepreneur de connaître le document comme s’il l’avait rédigé lui-même.

 

Fondateur de AsKConseil - Cabinet de conseil spécialisé dans les études de marché, le marketing et le business development

Lire la suite
Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *