Connect with us

Evénementiel

Eventmaker : comment faire de la crise une opportunité

Publié

-

Tristan Verdier Eventmaker

Rencontre avec Tristan Verdier, fondateur de Eventmaker, leader des événements digitaux.

Tout d’abord, comment allez-vous et comment va votre famille en ces temps de COVID-19 ?

Tristan Verdier : Très bien, merci. Je me considère chanceux car ma famille n’a pas été touchée par le virus, mais nous restons toujours vigilants.

Parlez-nous de vous, de votre carrière et de la manière dont vous avez créé ou rejoint Eventmaker

Tristan Verdier : Je suis Tristan Verdier, 35 ans et originaire de Paris.

L’idée d’Eventmaker m’est venue d’un constat simple, en 2009, alors que j’étais encore étudiant à l’Essec : mon école avait besoin d’un produit pour gérer ses exposants lors de ses forums de recrutement.

J’ai donc commencé par développer des outils grâce aux nouvelles technologies pour faciliter l’organisation des événements sur les campus d’écoles de commerce.

Petit à petit on s’est rendu compte que notre marché était bien plus vaste et concernait tous les organisateurs professionnels d’événements qui avaient besoin d’innovation et d’outils robustes.

Aujourd’hui, Eventmaker propose des services très variés (streaming, VOD, inscriptions, site web, checkin, e-mailings…) à tous les organisateurs d’événements d’entreprise.

eventmaker

Comment Eventmaker innove-t-elle ?

Tristan Verdier : L’innovation fait partie de notre ADN chez Eventmaker : notre produit évolue constamment pour répondre aux besoins du marché. Cependant, la crise provoquée par l’épidémie a été un « catalyseur » exceptionnel et nous a obligés à faire un virement digital de manière accélérée.

Parmi les récentes fonctionnalités, nous proposons des outils pour aider les organisateurs d’événements à digitaliser leurs événements (streaming, replay, chat) et à renforcer le networking entre les participants.

Des acteurs comme le Figaro Etudiant, Le Monde ou encore le groupe ESRI se sont récemment appuyés sur nos solutions pour basculer sur des formats 100% virtuels.

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté Eventmaker et comment gérez-vous cette crise ?

Tristan Verdier : La pandémie COVID-19 nous a touchés de plein fouet, puisque l’événementiel est l’un des secteurs les plus affectés par la crise. Du jour au lendemain, nous avons dû faire face à beaucoup d’annulations, des reports, un chiffre d’affaires en chute libre.

Malgré les nombreux questionnements et les périodes de doute, mon équipe a fait preuve d’une adaptabilité exemplaire afin de rebondir le plus efficacement possible et d’essayer de tirer profit de cette période creuse.

Dans un premier temps, nous avons vécu cette situation comme une opportunité pour prendre du recul sur notre produit, perfectionner nos fonctionnalités et améliorer l’existant, du moment que nos clients ne l’utilisaient pas.

Ensuite est venue la réflexion de la digitalisation de nos offres.

Nous avions la conviction que les événements physiques ne pourraient pas revenir à la normale, même après la crise, et qu’une alternative digitale allait s’inscrire dans la durée.

Avez-vous dû faire des choix difficiles et quelles sont les leçons apprises ?

Tristan Verdier : Fin 2019 nous avions lancé un processus d’acquisition d’une société reconnue du marché.

Nous avions entrepris de lever des fonds et de lancer le projet en début d’année. La crise sanitaire a totalement bouleversé cette stratégie et devoir y mettre un terme ne fut pas une décision facile. Fort heureusement, notre solide situation financière nous a ensuite permis de développer de nouveaux projets rapidement et de rebondir très vite.

Comment gérez-vous le stress et l’anxiété pendant cette période et comment vous projetez-vous, vous et Eventmaker dans le futur ?

Tristan Verdier : Nous avons la chance d’avoir une activité qui peut facilement être réalisée en remote, ce qui nous permet de proposer aux salariés de conserver une part de télétravail.

Cette nouvelle organisation nous assure une sécurité sanitaire maximale et évite les sources de stress liées à une potentielle contamination.

D’un point de vue professionnel, nous sommes sereins quant à l’avenir d’Eventmaker et poursuivons notre développement avec confiance.

Notre levée de fonds d’1,3M d’euros, en plein confinement, confirme la pertinence de notre modèle et nous aidera à bâtir le futur de l’événementiel.

Notre ambition est de devenir le leader sur le marché des événements digitaux et d’étendre notre activité à de nouveaux marchés européens.

Qui sont vos concurrents et comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Tristan Verdier : Nos concurrents sont nombreux, mais peu proposent autant de fonctionnalités que notre plateforme. La pluralité et l’exhaustivité de nos offres sont notre force.

Parmi l’étendu de nos fonctionnalités, il est tout à fait possible d’en sélectionner quelques-unes, ce qui permet aux organisateurs d’avoir une offre presque « sur-mesure » en s’adaptant parfaitement à leurs besoins.

Enfin, nous misons beaucoup sur l’accompagnement : en travaillant avec Eventmaker, nos clients sont accompagnés d’un bout à l’autre.

Notre équipe de Customer Success Managers est réactive et constamment disponible pour répondre aux interrogations des clients.

Un mot de la fin ?

Tristan Verdier : Le digital ne remplacera jamais le présentiel, mais ce format nous ouvre de nouvelles opportunités à saisir.

Les organisateurs d’événements ont de plus en plus de clés pour trouver de nouveaux formats d’événements en s’appuyant sur des solutions digitales.

Votre site web ?

www.eventmaker.io

 

Co-Founder & COO di Startup.info, appassionato del mondo Innovazione e Startup.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month