Connect with us

Actualité

Trouver son business model est aussi important que trouver son idée d’entreprise!

Publié

-

business model

On peut répondre à un besoin avec une idée d’entreprise mais ne pas trouver le moyen de le monétiser. Le business model (ou modèle économique) est donc une étape indispensable dans la création. C’est la stratégie mise en place par l’entreprise pour gagner de l’argent.


Plusieurs facteurs peuvent concourir au choix du bon business model : l’identité de votre entreprise, son offre et sa stratégie.

Voici quelques exemples de business model dont certains adoptés par les startups référencées sur Bonjour idée :

  • Financement par la publicité : dans ce modèle, ce sont les annonceurs qui financent l’activité. Ce modèle est efficace sur Internet si vous avez des centaines de milliers voire des millions de visiteurs chaque jour. Exemples : 20 minutes, Youtube.
  • Le Freemium : ce business model consiste à fournir gratuitement (free) une partie de l’offre aux utilisateurs mais à bloquer certains contenus ou les réserver aux membres premium. Au final, ce sont ces derniers qui payent pour les utilisateurs free. Exemples : Viadeo, Seeqle, Exponentiel.
  • Le Low cost : consiste à proposer une offre réduite à sa plus simple expression, c’est à dire en supprimant les options et les avantages, ce qui permet d’afficher des tarifs bas. Exemples : Easy Jet, BeautyBubble.
  • La location : Auparavant limité à quelques secteurs (immobilier, automobile, etc.), le système de la location se généralise désormais (bricolage, vêtements, meubles, électroménagers…). Budget des ménages, mobilité géographique ou bien encore les nouvelles habitudes de consommation sont autant de raisons qui conduisent à ne pas vouloir investir à long terme sur ces équipements. Exemples : NeoSquat, Meublicity, Lokéo.
  • L’affiliation : c’est un système « gagnant – gagnant » où l’affilié (diffuseur) accepte d’afficher sur son site les offres commerciales de l’affileur contre une rémunération. Exemples : Les comparateurs mobiles, Amazon, Looktrend.
  • Le modèle de l’abonnement : consiste à commercialiser un produit ou un service contre une inscription d’une durée déterminée. Ce modèle qui présente l’avantage d’offrir une bonne récurrence de revenus connaît un succès renouvelé avec l’arrivée massive de box en tous genres. Exemples : Netflix, Lea par Sharepay, Scientibox.
  • Le modèle dit de l’hameçon ou de l’imprimante : on vous vend un produit de base à un prix très attractif. Pour l’utiliser, vous devez acheter des accessoires complémentaires sur lesquels l’entreprise fait des marges bien plus importantes. Ces accessoires sont généralement jetables et ont une durée de vie assez courte, vous obligeant à les acheter à nouveau. Exemples : Nespresso, HP, Gillette.
  • Les enchères (ou enchères inversées) : dans ce business model ce sont les clients qui fixent eux-mêmes le prix du produit ou du service. Il est à noter qu’un système d’achat immédiat peut être mis en place pour satisfaire les clients pressés. Exemples : Ebay, Chronogold, Oopad.
  • Le modèle des dons : Modèle basé sur la donation volontaire et la bienfaisance des contributeurs. Ce modèle est risqué et difficile à pérenniser. De plus, il nécessite une importante chaîne de communication et d’appel aux dons. Exemple : Wikipédia
  • Le micro-paiement : il consiste à se rémunérer grâce à de petites mais fréquentes dépenses du client. Ce modèle concerne essentiellement la vente de contenus numériques : jeux en ligne (gaming et gambling), téléchargement (musique, vidéo, livres), information (presse, professionnel)… Exemple : Playfish
  • Le paiement à l’utilisation ou à l’accès : ce business model se développe de plus en plus. Récemment, un café a fait le buzz en Russie en ne faisant pas payer ses boissons mais le temps passé dans le bar. Autres exemples : Microsoft Azure, Liber-T (télépéage).
  • Le paiement au résultat : Le client ne paye que ce qui a été réalisé effectivement par son prestataire. C’est aussi le business model associé au coût par clic. Exemples : Newton, Adequajob.
  • Le paiement volontaire : c’est la grande tendance du moment. Le client ne paie que le prix qu’il estime être le bon. Des restaurants et des hôtels surfent parfois sur ce type de modèle économique… Exemples : Brandalley, hôtel Tour d’Auvergne à Paris, Alternative urbaine.
  • Les ventes flash – déstockage : partenariat avec des marques pour revendre leurs invendus ou produits des collections passées à des prix cassés. Exemples : Ventes privées, Cdiscount.
  • La transaction sur ventes, l’entreprise génère son revenu en prenant une commission sur les ventes qu’elle organise. Elle permet à l’offre de rencontrer la demande. Exemple : Edooc.

Le conseil d’AsK Conseil : Il est important de garder à l’esprit que chaque entreprise est unique et donc que son business model doit l’être aussi. Un business model original peut créer le buzz et générer rapidement des revenus mais vite s’essouffler aussi. A vous de trouver le business model qui s’allie bien à votre idée d’entreprise en vous inspirant des exemples présentés ci-dessus ou pourquoi pas inventer un nouveau modèle.

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month