Connect with us

Finance

Trustech 2016 à Cannes révèle l’effervescence du paiement connecté

Publié

-

31212156782 bdbf01f48d z

En direct du salon Trustech, à Cannes. Il fut un temps où Paypal était seul sur le marché du paiement connecté. Mais les années 2000 sont loin dernière nous. Il suffit de se rendre à Trustech, salon des technologies de confiance qui se tenait à Cannes du 29 novembre au 1er décembre, pour réaliser qu’il y a désormais pléthore d’acteurs dans ce secteur. Les moyens de paiements se bousculent ; entre le bracelet connecté, le smartphone ou le plus prosaïque d’entre eux : le visage. En effet, le marché de la reconnaissance biométrique est en plein boom.

Dans un proche futur, il sera possible de payer en regardant une caméra. « C’est ainsi que pourrait se décliner notre technologie », nous explique la représente de la société portugaise Vision Box. Cette dernière a développé l’outil Happy flow pour digitaliser les aéroports. Avec ce système, le voyageur s’authentifie une seule fois à l’arrivée. Il glisse son passeport dans la machine, celle-ci scanne et enregistre les éléments qu’elle associe à son visage. Durant tout son parcours, allant de l’enregistrement, au dépôt de bagage, à la douane et à l’embarquement, il sera authentifié grâce à la reconnaissance de son visage.

Happy flow vision box

Avec Happy Flow, la société Vision Box compte fluidifier le parcours des voyageurs dans les aéroports. (Crédit : Vision Box)

La combinaison identifiant – mot de passe obsolète 

En matière de paiement, la sécurité est un enjeu majeur. C’est pour palier au risque que représente les objets connectés au cloud d’un tiers que Javier Ardura, entrepreneur espagnol, a crée WeTech. « Notre bracelet connecté peut contenir autant de choses que vous le souhaitez. Vous pouvez y enregistrer votre passeport, vos moyens de paiement et même votre clé pour rentrer chez vous ». Tant de données dans un petit bracelet devrait faire frémir, à l’heure où les objets connectés sont plus que jamais la cible de cyber-attaque. Mais la solution WeTech est différente car elle ne se connecte pas au réseau Internet. « Notre bracelet utilise des ondes très basses fréquences pour communiquer avec votre smartphone et les terminaux ».

Un bracelet pour toute authentification. (Crédit : Wetech)

Un bracelet pour toute authentification. (Crédit : Wetech)

De son côté, la société autrichienne Staatsdruckerei nous a présenté son application MIA. Développé en partenariat avec l’État Autrichien, cette application stocke l’ensemble des documents de l’utilisateur. Hébergés sur le cloud de l’État, ces informations sont en sécurité nous assure-t-on et communique avec l’ensemble des services administratifs du pays. L’utilisateur n’a ainsi plus besoin de présenter les documents originaux mais simplement son smartphone. Ce système d’authentification peut être utilisé pour voyager dans l’espace Schengen, notamment.

 

Un autre moyen d’identification qui a retenu notre attention est celui de la start-up Mereal Biometrics. Crée par le français Philippe Blot, elle a adossé un système de reconnaissance d’empreinte digitale à la Carte de paiement. Cette technologie permet de se passer du traditionnel mot de passe.

Photomaton passe à la 3D

Avant de partir, nous n’avons pas résisté au plaisir de nous faire tirer le portrait… En 3D. Présente sur le salon, la société Photomaton, a dévoilé un champ d’applications possibles à la reconnaissance biométrique. Dans un futur proche, il pourrait être demandé que la photo d’identité soit en 3D afin de s’adapter aux besoins des logiciels de reconnaissance faciale. En effet, ces derniers prennent en compte les différents angles de vue pour vérifier une identité. D’un point de vue paperasse, il y a là aussi de l’innovation : la société stocke les photos sur son cloud et les rend accessible aux différentes administrations dès que l’utilisateur communique son code !

Pour revoir notre live

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month