Connect with us

Lifestyle

Vangsy Goma, un entrepreneur qui parie sur la jeunesse africaine

Publié

-

vangsy goma jeunesse africaine

A 32 ans, Vangsy Goma constitue l’un des entrepreneurs les plus en vue du continent africain. Né à Brazzaville, au Congo, il a fait ses études en France avant de développer des projets en Afrique. Ambitieux, il possède une vision pour permettre l’essor économique du continent noir et souhaite miser sur la jeunesse. Portrait.

La foule est dense et les mobylettes pétaradantes se faufilent difficilement… C’est dans une rue animée de Bacongo, un quartier historique de Brazzaville, que l’on retrouve Vangsy Goma. Avec son costume en lin et ses lunettes de soleil, il est vite reconnu par les habitants du quartier. La raison ? L’entrepreneur, né en 1985 dans la capitale congolaise, a récemment monté une chaîne de restaurants dans le pays : Sports Bar Africa. Le projet a démarré ici. Dans l’établissement de cette nouvelle enseigne, les clients regardent les épreuves d’athlétisme des Jeux olympiques de Tokyo, sur un grand écran, en dégustant une assiette de saka-saka, un plat à base de poisson fumé et en buvant des verres de soda.

« J’ai l’ambition de faire revivre des quartiers populaires, d’ouvrir des opportunités d’emploi local, et le but est de former des jeunes aux différents métiers de la restauration », explique l’entrepreneur. En quelques années, l’homme a connu un parcours brillant et a multiplié les projets.

Vangsy Goma : œuvrer au développement économique de l’Afrique

Après avoir décroché une licence de communication en marketing en France, Vangsy Goma suit un « Executive master » à Sciences Po en Communication qui parfait son parcours académique avant de retourner au Congo avec la volonté de jouer un rôle important dans le développement de son pays.

Mr Goma pense que les économies africaines doivent multiplier les échanges entre elles afin de créer de la richesse. « L’un des leviers de développement est l’éducation et la formation professionnelle de leur jeunesse », explique Vangsy Goma, avec assurance. Quand l’on sait que plus de la moitié de la population du Congo est âgée de moins de 19 ans, on saisit mieux l’enjeu crucial de former cette force vive, réel atout pour l’essor du Congo.

Vangsy Goma : Un entrepreneur dans l’âme

Au fil du temps, Vangsy Goma a multiplié les rencontres qui lui ont permis de constituer un solide réseau. Son expérience entrepreneuriale avec la société Africab (2015- 2018), même si elle fut courte, lui a permis de tirer de nombreux enseignements. Il regrette de s’être mal entouré lorsqu’il a développé ce projet de VTC en Afrique. Il souhaitait proposer une alternative africaine à Uber, mais les charges et le contexte économique n’étaient pas favorables. « Les partenariats financiers peuvent être dangereux s’ils ne sont pas scellés par un solide business plan et un modèle économique qui intègrent une stratégie de développement », détaille-t-il avec une pointe d’amertume.

La philosophie de Vangsy Goma dans les projets qu’il développe et de pouvoir avoir un impact sur l’essor des économies africaines. Dans cette perspective, la formation des jeunes constitue pour lui un aspect essentiel. Ainsi, il investit aussi dans de nombreux projets agroalimentaires comme l’élevage de tilapias, un poisson très consommé, dans le but d’aider l’Afrique à produire les richesses de demain. Pour lui l’autosuffisance en la matière est l’une des clefs.

La Jeunesse : « une force vive du continent africain » selon Vangsy Goma

Depuis 2020, une crise sanitaire et économique majeure frappe tous les pays de la planète. Au niveau social, l’épidémie de Covid-19 a eu un impact fort avec une sédentarité liée aux confinements, une rupture de liens sociaux, et une chute des revenus qui ont déstabilisé l’économie du Congo.

Pour les foyers pauvres, ces questions sont venues se rajouter à un souci de subsistance. Les structures sanitaires sont souvent déficientes en Afrique. Mais la lueur d’espoir, dans ce contexte peu réjouissant, est l’âge de la population africaine dont 60% a moins de 25 ans. « La jeunesse constitue une force vive du continent africain », martèle Vangsy Goma.  Les chiffres sont d’ailleurs assez parlants : plus de 200 millions de personnes ont entre 15 et 25 ans. Le continent africain abrite la population la plus jeune du monde. Cette force vive est donc prête à travailler, à créer des richesses. Vangsy Goma estime donc que « le développement économique du continent africain passera indiscutablement par la formation de la jeunesse africaine ».

Selon Vangsy Goma, le rôle du législateur est de soutenir les entrepreneurs à développer leurs projets de développement afin de motiver les jeunes souhaitant travailler. « Les gouvernants africains, en lien avec les investisseurs, publics ou privés, n’ont d’autre choix que de mener des politiques d’accompagnement d’initiatives entrepreneuriales qui permettront de capitaliser sur cette jeunesse », affirme Vangsy Goma.

Les années qui viennent seront donc cruciales, car l’après-Covid risque de laisser des traces, et miser sur dynamisme de cette jeunesse sera donc fondamental.

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month