_Startups Marketing Digital Startups à Tester

Wishibam, un assistant shopping qui humanise le commerce en ligne

Comment avez-vous eu l’idée :

« J’ai grandi dans une famille d’entrepreneurs et très tôt, j’ai su que moi aussi je voulais me lancer. Après avoir intégré l’EMLYON après deux ans de prépa, j’ai suivi le parcours entrepreneuriat ; je fais d’ailleurs partie de l’incubateur de Paris. Mon père étant un retailer, je connais bien toutes les problématiques actuelles du commerce physique, et l’évolution des modes de consommation me passionne.

Alors que tous les retailers n’ont que le mot « digitalisation » à la bouche,  je me suis demandée pourquoi leur objectif était d’attirer leurs clients en magasin alors même qu’ils se digitalisaient. J’ai eu alors la conviction que le commerce en ligne ne devait pas se résumer à un catalogue plus complet, à des prix plus attractifs ou à une livraison dans la journée : aujourd’hui, ce n’est plus suffisant pour satisfaire entièrement les clients. La preuve, nous sommes tellement infidèles en ligne… C’est comme ça que Wishibam est né« , raconte Charlotte Journo-Baur, la fondatrice.

Vos produits et services :

Wishibam est une marketplace mode & beauté de 2 500 marques avec un twist : nous offrons à chacun de nos client l’accès à un service gratuit et illimité «d’assistants shopping », qui conversent avec eux directement via notre chat en ligne.

Notre objectif est d’offrir à nos clients le meilleur des deux mondes : l’immédiateté du online et la complicité de l’humain. Nous avons fait le pari un peu fou d’humaniser le commerce en ligne : nous avons voulu aller au-delà de la simple vente, pour offrir à nos clients une véritable expérience émotionnelle lors de l’acte d’achat.

Nos clients ne viennent plus seulement pour les marques que nous distribuons, mais pour se faire conseiller par Charlotte, par Emma, par Maxime… Ils retrouvent l’accompagnement et le conseil dont ils bénéficiaient traditionnellement en magasin.

 

Vos facteurs de réussite :

Nous sommes les seuls à proposer une solution conversationnelle qui aille aussi loin dans le service et l’accompagnement client : d’autres solutions existent, mais ce sont des plugs & play de chat qui restent très axés « service client » – et non conseil.

A tel point que de grosses marques appartenant au monde du luxe (groupe LVMH) et du Mass Market (Jennyfer, Célio, NewLook…) nous ont ainsi incités à développer notre offre d’assistants shopping en marque blanche, via un plug & play qui leur permettrait, à elles aussi, de créer une relation client forte. Pour répondre à cette demande, nous venons de lancer notre activité B to B sous le nom de Mayassistant.

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant :

Nous nous différencions sur le service que nous apportons en ligne, en offrant à nos clients la possibilité de consommer différemment. L’accompagnement de nos assistants shopping va plus loin  qu’un simple service client : notre chat en ligne permet une interaction et une relation forte entre notre équipe et nos clients. L’accès aux assistants shopping via notre chat en ligne renforce la sensation d’immédiateté.

Sur la partie B to B, nous sommes les seuls à proposer un système de traitement et d’analyse des requêtes qui permet la création d’un lien fort entre le client et un membre de l’équipe. Nous nous occupons de tout, et fournissons aux marques un accès à notre plateforme pour le suivi de performance. Notre solution technique a été développée et ne cesse d’évoluer en interne (notre équipe est composée à 50% de développeurs).

Votre business model :

Sur la partie B to C, nous fonctionnons comme une Market Place et nous rémunérons sur la vente des produits que nous distribuons (entre 20% à 40% du CA HT).

Sur la partie B to B, nous nous rémunérerons sur des frais de setup, une licence mensuelle ainsi qu’à la performance (15% du CA HT des requêtes converties et 0,30 Cts € par requête traitées non converties).

Vos concurrents :

La market place mode Menlook avec sa solution « My Personal Shopper » est notre concurrent principal sur la partie B to C. Ils offrent à leur client la possibilité de demander gratuitement à des experts une sélection personnalisée pour les hommes.

Sur la partie B to B, les chatbots sont à la mode (iAdvize, Toky Woky), mais les concurrents sont indirects. Nous sommes les seuls à proposer un système de traitement et d’analyse de requêtes permettant la création d’un lien fort entre le client et un commerçant.

Site web : http://www.wishibam.com/

Twitter : https://twitter.com/Wishibam?lang=fr

Pays où se situe votre siège social : France

Souhaitez-vous faire un cadeau à nos abonnés sur twitter? : Chez Wishibam, la livraison et les retours sont offerts ! Et avec le parrainage, nous vous offrons 10 euros à chaque fois que vos amis parrainés passent leur première commande.

A propos de l'auteur

Anne-Lise Cavallini

Chef de Projet Marketing

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients