Tourisme

BATHÔ transforme les bateaux abandonnés ou en fin de vie en hébergements touristiques

Écrit par Didier Toque

VOTES CLOTURÉS - CONTROLE DES VOTES EN COURS.



1er constat: Plusieurs centaines de milliers de bateaux de plaisance en fin de vie sont à détruire dans les 10 prochaines années, l’âge moyen des propriétaires est de 65 ans et les plus jeunes ne veulent plus les reprendre, trop cher a entretenir pour naviguer seulement quelques jours par an, et l’uberisation facilitant grandement leurs usages par la location.

Malgré la pression réglementaire liée à l’arrivée d’un nouvel Eco-organisme Déchets de Bateaux de Plaisance et de Sport (DBPS) au 1er janvier 2019, seul 600 bateaux ont été détruit en 2016 par incinération ou mise en décharge, des techniques couteuses et à fort impact sur l’environnement qui peinent a trouver leurs équilibres économiques.

2 ème constat: Le tourisme durable d’itinérance douce pratiqué à pied, en vélo ou en canoë est en pleine croissance sur les espaces naturels de nos territoires. Les collectivités et les professionnels du tourisme recherchent des solutions et des équipements respectueux de l’environnement pour accompagner son fort développement.

Sur ces constats, BATHÔ, une Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS) organise une filière de « Réemploi » des bateaux abandonnés ou en fin de vie, qui sont transformés en hébergement de plein air insolite conçus pour accompagner le tourisme durable sur les berges, ports et espaces naturels de fleuves, rivières, canaux,  marais, lacs ou littoral du patrimoine fluvial exceptionnel des Pays de Loire et de Bretagne.

Soutenu par l’ADEME et l’APER (Association pour la plaisance eco-responsable de la Federation des industries nautiques – FIN), et Lauréat 2017 de l’appel d’offre « Inventons le Tourisme Durable » du Département de Loire Atlantique, BATHÔ confirme l’attractivité économique, environnementale et social de son modèle construit en circuits courts sur les principes de l’économie circulaire, en partenariat avec les collectivités, les entreprises, les associations et les acteurs de l’ESS des territoires.

Les 2 fondateurs, Didier Toqué et Romain Grenon, cumulent plusieurs années d’expériences professionnelles fructueuses dans les domaines du développement durable, de la valorisation des déchets, de la logistique et de la production, et de l’organisation de parcours d’insertion vers l’emploi par l’activité économique.

A propos de l'auteur

Didier Toque

UN PROJET INNOVANT D’ECONOMIE CIRCULAIRE,
ASSOCIANT LES BATEAUX DE PLAISANCE EN FIN DE VIE, LE TOURISME DURABLE,
ET L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients