Energie

Begreen : production de biogaz à base de déchets ménagers recyclés

Dites nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue 

Je suis Claude Sara LEKOMBO, une congolaise de 23 ans. Je suis passionnée des énergies particulièrement des énergies vertes, des TIC, de la musique et des  voyages.

L’idée de mon projet m’est venue à travers le constat du degré d’insalubrité de la capitale congolaise Brazzaville.

En effet, la production annuelle des déchets solides dans la ville de Brazzaville est actuellement d’environ 420.000 tonnes/an. La production urbaine des ordures ménagères est estimée à environ 0,7 kg/hab./j dans toute la ville et le tonnage global quotidien avoisine les 1.150 tonnes. Si la tendance actuelle se poursuit, cette production passerait à près d’un million de tonnes par an en 2020, soit une production moyenne de près de 1 kg/hab./jour.  

Les ordures sont composées de plus de 37% de matières organiques, 11% de matières plastiques et 9% de papier/carton. Au vue de ce constant je voulais trouver une manière efficace de valorisation des déchets organiques, d’où l’idée de produire le « biogaz » à partir de ces déchets.

Une vidéo en ligne ?

Vos produits et services 

Nous produisons :

  • Le biogaz qui est utilisé pour la cuisson
  • Le compost comme engrais naturelle très favorable pour l’agriculture

Nous proposons également un système de collecte et de tri des déchets.

Vos facteurs de réussite 

Nous avons développé des stratégies innovantes pour collecter nos déchets afin d’assurer notre approvisionnement.

Notre procédé de production simplifié, nous permet de produire notre gaz à partir des déchets organiques de façon continuelle sans toutefois rompre la chaine de production.

La passion que nous dégageons pour notre projet et la ferveur dans le travail détermineront aussi notre réussite.

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant

Le Congo est un pays producteur du pétrole et de gaz, mais  il y a un paradoxe dans ce secteur. La production nationale ne permet pas  d’alimenter les 20% de la population qui utilise le gaz comme source d’énergie pour la cuisson.

Ce paradoxe s’explique par un problème de gestion de la production créant un système de pénurie périodique privilégiant certains grâce aux relations. Cette pénurie crée une instabilité sur le prix qui peut varier entre 5700F et 10000Fcfa pour la bouteille de 12 kg.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons opté pour la production du biogaz, un moyen qui nous permet de donner l’accès à l’énergie à la population congolaise, en essayant d’améliorer la situation actuelle tout en apportant quelque chose de nouveau sur le marché.

Le biogaz est encore inconnu sur le marché congolais, et pour notre production nous avons choisi un mélange des déchets pour augmenter le rapport Azote/Carbone. Nous étudions aussi un procédé qui va accélérer le temps de la fermentation et le biogaz serait commercialisé dans des bombonnes et à un prix fixe. Nous misons aussi sur une communication efficace pour faire connaitre notre produit.

Votre business model

Nous commercialisons le biogaz et le compost à base de déchets organiques.

Vos concurrents

 La Société Congolaise des Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPLSA)

Plus de 80% des ménages utilisent le bois comme source d’énergie au Congo, avec notre biogaz à moindre coût nous voulons rendre accessible au marché congolais un gaz de qualité. Ce qui permettra de lutter contre la destruction et l’exploitation de façon inégale de nos forêts, d’initier la population au tri sélectif des déchets afin de les utiliser à bon escient mais aussi de diminuer l’exposition des populations aux maladies pulmonaires.

Votre site web

http://www.fr.prize.energy-generation.org/resultats

A propos de l'auteur

Claude Sara LEKOMBO

37 commentaires

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients