Connect with us

Ressources

Le calorifugeage pour le parking et le sous-sol

Publié

-

calorifugeage parking sous sol

Que ce soit lors d’une construction neuve ou d’une rénovation, l’optimisation des performances énergétiques est un enjeu majeur. Si l’isolation du toit et des murs est très courante, ce n’est pas le cas de celle des équipements du réseau de canalisation. Pourtant, lorsqu’ils sont négligés, les tuyaux et les autres conduits de canalisation peuvent être source d’importantes déperditions thermiques. Réaliser un calorifugeage s’impose alors. Comment le mettre en place ? Peut-on bénéficier d’aides pour les travaux de calorifugeage ?

Qu’est-ce que le calorifugeage ?

Le calorifugeage est l’isolation des conduits d’eau chaude. Ils sont généralement installés dans une zone isolée des espaces habitables des bâtiments (parking, sous-sol, cave…). Les canalisations passent souvent par des pièces non chauffées et peuvent donc entraîner des déperditions thermiques importantes. Par exemple, l’eau qui sort d’une chaudière à une température d’environ 60 °C peut perdre plus de 10 °C durant son trajet jusqu’au robinet si l’isolation des conduits est défectueuse ou inexistante.

Ce problème peut paraître insignifiant, mais il a pourtant un impact négatif sur les performances énergétiques de nombreux bâtiments. Au sein d’un immeuble, le calorifugeage ne concerne pas que les tuyaux de chauffage et d’eau sanitaire. Il est aussi valable pour les chaudières ainsi que les ballons d’eau chaude.

Le calorifugeage consiste à appliquer un isolant sur les tuyaux du système de chauffage ou de climatisation. Si certains propriétaires peuvent réaliser cette opération eux-mêmes, il est conseillé de faire appel à des professionnels. Vous pouvez, par exemple, contacter une entreprise spécialisée dans la rénovation énergétique pour faire un calorifugeage dans les pièces non chauffées de vos locaux. Avec la mise en place de la réglementation thermique (RT 2012 puis RT 2020 à compter du 1er janvier prochain), cette isolation est devenue obligatoire dans le cadre d’une construction neuve. Cela n’exclut cependant pas les propriétaires de bâtiments anciens. Le calorifugeage du parking et du sous-sol, associé à d’autres moyens d’isolation thermique, est en effet une solution efficace pour réduire ses dépenses d’énergie.

visuel le calorifugeage pour le parking et le sous sol scaled

Comment choisir le meilleur isolant pour un calorifugeage ?

Pour réussir le calorifugeage des tuyaux de chauffage et d’eau chaude au niveau du sous-sol ou du parking, l’une des étapes les plus importantes consiste à choisir son isolant. Les matériaux d’isolation de tuyauterie sont nombreux sur le marché. Le choix se porte généralement sur la laine de verre, la laine de roche et la mousse polyéthylène. La forme des isolants se décline aussi en plusieurs catégories dont :

  • le manchon qui se distingue par sa souplesse,
  • la coquille,
  • la bande.

Pour choisir l’isolant, les professionnels se basent essentiellement sur trois critères : la structure des canalisations, leur localisation et la conductivité thermique de l’isolant.

Si les conduites d’eau présentent des espaces d’au moins 10 cm entre elles, mieux vaut privilégier les coquilles ou les manchons. Les bandes sont en revanche idéales quand il n’y a pas assez d’espace entre les conduites. Si vous avez une installation difficile d’accès au sous-sol ou dans le parking, la mousse est la solution la plus adaptée pour réussir le calorifugeage. Le choix des matériaux isolants peut aussi varier selon une exposition ou non aux intempéries. Ainsi, les coquilles en acier inoxydable seront privilégiées afin d’apporter une couche de protection aux tuyaux exposés.

La conductivité thermique est un élément important à considérer lors du choix de votre isolant. Un matériau sera qualifié de bon isolant s’il possède une faible conductivité thermique.

Même s’il est possible de réaliser soi-même les opérations de calorifugeage, l’idéal est de contacter un professionnel. Ce dernier dispose des compétences nécessaires et de l’expérience pour détecter les défauts que vous ne verrez sans doute pas. En plus de profiter d’un service de grande qualité, vous pouvez aussi bénéficier de certaines aides si vous avez recours à un professionnel certifié RGE.

Quels sont les avantages du calorifugeage ?

Le calorifugeage pour le parking et le sous-sol permet principalement d’améliorer les performances énergétiques de vos locaux. Ce n’est toutefois pas le seul avantage de cette opération.

Réduisez la consommation énergétique

Les tuyauteries mal isolées peuvent occasionner des pertes d’énergies importantes. Comme l’isolation des combles, que beaucoup de propriétaires négligent, le calorifugeage permet de réduire vos dépenses énergétiques. Couplé aux autres types d’isolation thermique (mur, sol, toiture…), le calorifugeage vous évite de payer des factures trop élevées tous les mois. C’est d’ailleurs un argument à valoriser lorsque vous mettez en location ou en vente un bien immobilier. Les locataires recherchent majoritairement des logements ou des bureaux peu gourmands en énergies.

Améliorez le confort thermique

En plus d’optimiser la consommation énergétique, les travaux de calorifugeage permettent de mieux maîtriser la température ambiante dans votre habitation. Les pièces du sous-sol traversées par les conduites d’eau chaude, ainsi que le parking, ne seront pas impactées par de potentielles fuites de chaleur. En parallèle, l’eau chaude fournie par la chaudière pourra conserver sa température même si le réseau de canalisation est long. Cela améliore grandement le confort thermique dans votre bureau.

Apportez une protection optimale aux équipements

Utiliser les bons matériaux d’isolation lors d’un calorifugeage permet de protéger les canalisations des dégâts causés par le gel. En hiver, lorsque la température est très basse, l’eau présente dans les canalisations peut geler. Ceci augmente les risques de fuites et de déformation des tuyaux. De plus, le calorifugeage apporte une certaine résistance aux équipements. Votre tuyauterie pourra mieux résister à un choc violent si elle est recouverte d’une couche de protection.

Votre sécurité est aussi assurée par cette opération. Le risque de brûlures, causées par les conduits d’eau chaude, devient inexistant après un calorifugeage.

Faites un geste écoresponsable

Réduire sa consommation d’électricité et de gaz est un excellent moyen de diminuer les gaz à effet de serre émis par son logement. En d’autres termes, procéder au calorifugeage de ses canalisations revient aussi à préserver l’environnement. C’est un geste écoresponsable encouragé par l’État.

calorifugeage

Combien coûtent les travaux de calorifugeage ?

Contrairement aux travaux d’isolation du sol, des murs ou du toit, le calorifugeage ne coûte pas très cher. Le coût de l’opération dépend des matériaux et du prestataire. Le coût des matériaux varie selon leur composition et surtout leur taille. Ainsi, un manchon avec une conductivité thermique très basse coûtera plus cher qu’une coquille simple. Cependant, pour un isolant d’environ 15 mm d’épaisseur, le prix d’achat dépasse rarement 5 € par mètre.

En ce qui concerne le coût de la prestation, il varie selon l’artisan que vous consultez. Cependant, il faudra compter entre 20 € et 30 € par mètre pour isoler les conduits d’eau chaude. Il s’agit d’un prix moyen puisque les professionnels facturent leur prestation en prenant en compte plusieurs éléments, dont le diamètre des tuyaux.

Quelles sont les aides financières pour le calorifugeage ?

Les entreprises, ainsi que les particuliers, qui se lancent dans les travaux de calorifugeage bénéficient de différentes aides afin d’alléger les dépenses. Grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), vous pouvez bénéficier d’une prime d’un fournisseur d’énergie afin de financer l’isolation de votre réseau de conduits d’eau chaude.

Pour être éligibles à ce dispositif, les travaux réalisés doivent prendre en compte les conduits présents dans les pièces froides uniquement. De plus, vous devez confier leur réalisation à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). N’hésitez donc pas à vérifier les précédentes réalisations de votre prestataire. S’il possède un site web, consultez l’avis des anciens clients.

Un autre critère important pour bénéficier de la prime CEE concerne l’isolant utilisé, dont la performance doit être au moins de classe 3. Les travaux de calorifugeage peuvent aussi permettre de profiter de l’éco-prêt à taux zéro. Selon les conditions économiques de chaque foyer, l’Agence nationale de l’habitat propose aussi des aides financières soumises à plusieurs conditions.

Si vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment et son confort thermique, n’hésitez pas à inclure le calorifugeage dans vos prochains projets de rénovations.

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month