Connect with us

Ressources

Pourquoi faut-il protéger son capital immatériel

Publié

-

pourquoi faut il proteger son capital immateriel

Le capital immatériel de l’entreprise

De quoi se constitue le capital immatériel de l’entreprise ?

Le capital immatériel correspond aux qualités de l’entreprise et ce qui lui permet de se différencier de ses concurrentes. On y retrouve six grands axes, formant un tout appelé donc le capital immatériel. Il se définit donc pour toutes les entreprises par les aspects suivant :

L’humain : qui comprend la définition de la vision, de l’expertise, du dynamisme et de la capacité de l’entreprise par ses effectifs. De ce fait, on lui rattache les compétences des employés, leurs expériences, leur savoir-faire, leur motivation, leur esprit d’appartenance, leur implication dans l’entreprise ainsi que le climat social qui y règne. Enfin, on comprend également l’esprit entrepreneurial de son dirigeant.

Le client : cet aspect prend en considération le degré de concentration des clients ainsi que leurs profils. De ce fait, on y comprend aussi la qualité de la fidélisation des relations que l’entreprise entretient avec chacun d’eux.

Le marché : cela correspond notamment à la nature et à la taille du marché dans lequel l’entreprise opère. Est également prise en considération la connaissance du marché que l’entreprise possède ainsi que son positionnement sur ce dernier.

Le modèle organisationnel : cet aspect comprend les méthodes de travail et le style managérial en place dans l’entreprise. Il tient notamment compte de la place que l’entreprise fait à la formation (en lui allouant un budget) ainsi que la qualité de gestion de l’administration et de l’information.

La puissance commerciale : ce dernier élément comprend l’évaluation du réseau de partenaires commerciaux (fournisseurs et distributeurs) de l’entreprise ainsi que les liens qu’elle entretient avec eux.

Les éléments à travailler par le dirigeant de l’entreprise

Le dirigeant d’entreprise se doit de considérer la manière dont il bâtit et oriente son entreprise l’impact de façon majeure. Mais également que tout cela est mesurable sur la santé économique même de sa structure. Pour lui offrir la pérennité, il doit concentrer son travail sur trois axes majeurs.

La qualité du produit : l’entrepreneur et chef d’entreprise doit concentrer ses efforts sur la qualité du produit ou du service qu’il commercialise. Un savoir-faire particulier propre à l’entreprise constitue sa compétence distinctive ce qui est indispensable à son existence sur le long terme. Cela lui permet de créer et d’exploiter une niche de protection. De même, son offre qualitative lui permet de fidéliser une large clientèle qui ne souhaitera plus se trouver vers d’autres offres si celle-ci comble toutes ses attentes. Beaucoup de consommateurs sont attachés une entreprise ou une marque parce qu’ils y trouvent le meilleur rapport qualité/prix et ne sont prêts à céder sur aucun de ces deux points.

Le modèle organisationnel : le chef d’entreprise doit apporter une attention particulière à ce que l’organisation ne porte pas atteinte au processus de développement de l’activité.

Cela passe en partie par la qualification du personnel, de la codification des procédures de travail, mais également par la qualité du climat social présent dans l’entreprise. Le style de management opéré au sein de la structure permet également de favoriser ce climat social et de motiver les équipes. Des équipes impliquées et motivées seront très productives et n’hésiteront pas à donner à l’entreprise le meilleur de leurs compétences et de leur savoir-faire. Un personnel qualifié et impliqué permet parfois de différencier l’entreprise et d’y apporter une qualité unique.

La proximité avec le client : cet axe détermine la qualité du lien qui unit l’entreprise à son client. Il ne doit en aucun cas être négligé puisqu’il est essentiel à l’existence de l’entreprise. La fidélité doit être entretenue au mieux en lui en assurant une dès maintenant. Mais également en lui appliquant un suivi attentif et personnalisé de son offre en proposant par exemple des petits « plus » très appréciés des clients. Ces derniers permettent de contribuer à aider le client à se conforter dans son choix de faire confiance à une entreprise et d’y rester fidèle.

L’ensemble de ces paramètres s’ils sont pris en compte et qu’un travail y est appliqué permettent d’empêcher la prédation du marché par les entreprises concurrentes. Il s’agit de leur rendre la tâche la plus difficile possible et leur imposer beaucoup de contraintes lorsqu’elles tentent de s’emparer des clients. Et cela vaut également pour les
entreprises qui tentent de se positionner sur un marché en y cassant les prix.

Pourquoi faut-il protéger son capital immatériel en tant qu’entreprise

Le rôle du capital immatériel et son importance pour l’entreprise

Le capital immatériel a beaucoup de valeur pour les entreprises. Sa valorisation est devenue un besoin indispensable sur des marchés où leurs coeurs se trouvent dans l’innovation. Le capital immatériel constitue le patrimoine de l’entreprise. Il définit ses qualités ainsi que ses capacités à générer de la valeur. Parmi ses composants on retrouve donc les produits (ou services), le système organisationnel, la puissance commerciale, l’humain et le marché. Chacun de ces six axes permet de définir les qualités des entreprises et leurs capacités. Par ailleurs, l’ensemble de ces éléments permettent à l’entreprise d’acquérir une compétitivité et souvent une différenciation.

Cette dernière constitue un avantage concurrentiel pouvant parfois s’avérer déterminant.

La qualité des actifs immatériels est ce qui permet également à une entreprise de devenir plus performante de ses concurrentes. En somme, il comprend tout ce qui prend part à l’existence de l’entreprise et tout ce qui la qualifie en tant que tel. Les échanges électroniques des entreprises sont en constante évolution. Elle les amène souvent à stocker un volume de données important. De ce fait, la préservation de ces données s’instaure comme une priorité d’ordre stratégique pour les acteurs économiques et bien sûr, les entreprises.

Le capital immatériel permet d’appréhender l’identité même de l’entreprise ainsi que son histoire, ce qui la fait progresser et donc son patrimoine véritable.

Une étude met en avant les influences du capital immatériel sur les résultats annuels de l’entreprise

Une étude (« Comment les entreprises naissent, se développent et disparaissent », LEXTENSO éditions) menée récemment a conduit une analyse sur le capital immatériel d’environ 1 000 PME et TPE françaises. Un système de notation a permis de leur attribuer un score sur une échelle allant de 0 à 20. Ces données ont ensuite été comparées aux scores et performances économiques de ces entreprises et les résultats prouvent l’existence d’un lien entre la qualité du capital immatériel de l’entreprise et le taux de croissance de son chiffre d’affaires.

On observe une différence de près de 10 points de croissance annuelle entre les PME qui possèdent de forts arguments de différenciation (capital immatériel) de celles qui n’en ont pas. Par ailleurs, un autre lien proportionnel s’établit entre la rentabilité de l’entreprise et la qualité de son capital immatériel. Cette différence atteint quant à elle 5 points de taux de marque d’exploitation. Et ce, toujours sur une période d’une année.

Comment protéger les données exploitées par l’entreprise

La digitalisation : une menace et une opportunité pour l’entreprise

La transition digitale a permis aux entreprises d’entrer dans une toute nouvelle dimension aux possibilités quasi infinies. Mais voilà, les données qu’elles exploitent sont presque toutes échangées par voie numérique. Ainsi, il est nécessaire pour les entreprises de mettre les informations qu’elles renferment en sécurité. La technologie l’a prouvé plus d’une fois : elle n’est pas sans failles. Des pannes informatiques en passant par les piratages et détournement de systèmes de sécurités, beaucoup se sont retrouvées coincées par une technologie qui n’est pas à toute épreuve. Et malgré tous les cas recensés, on compte encore 40 % des entreprises qui ne réalisent pas de sauvegardes de leurs données. Sachant cela, des solutions ont été développées pour permettre aux entreprises de sécuriser leurs informations, et donc, leur capital immatériel.

Le Cloud : une solution de sécurité performante

Plusieurs méthodes de sauvegarde existent comme les sites de type NAS ou d’autres encore. Même si ceux-ci sont largement répandus, ils n’offrent pas une sécurité idéale et présentent même plusieurs risques : vol, incendies, bugs… qui peuvent engendrer des pertes totales de données. Dans ce contexte compliqué est né le Cloud Computing. Avec ce système, les données sont stockées en dehors de l’entreprise, et ce, sur plusieurs sites plus ou moins distants (en France ou à l’étranger). De ce fait, même si un problème intervient sur un des sites, les données sont protégées puisqu’elles sont dupliquées dans plusieurs lieux de stockage. L’utilisateur n’a qu’à lancer une restauration pour retrouver l’ensemble de ses documents en seulement quelques heures.

Pratique lorsque l’on compte plusieurs années de travail derrière l’entreprise. Il faut également prendre garde aux aspects liés à la sécurité et particulièrement en ce qui concerne les dispositifs dits de « grand public ». Ceux-ci ne sont pas toujours les plus indispensables pour bénéficier d’un niveau de protection haut et notamment pour l’accès aux données. En somme, il vaut mieux se tourner vers des systèmes dédiés aux entreprises.

Une approche industrielle et périodique est préférable

Il est indispensable de mettre en place une organisation ainsi qu’un dispositif automatisé dans le but de protéger son actif immatériel. En cartographiant les données et en comprenant bien son organisation, il est possible de définir le meilleur dispositif et de le diffuser rapidement. Chaque entreprise est unique et il existe de nombreuses manières de répondre à ses attentes et besoins spécifiques. Enfin, il faut apporter une attention particulière à l’expérience utilisateur et travailler sans rupture d’exploitation. Et ce, même si le dispositif de stockage n’en est encore qu’à la phase de déploiement ou de traitement. La sauvegarde des documents électroniques ne constitue pas une option, mais bien une obligation pour les entreprises. Elles se doivent de mettre en sécurités leurs informations et ainsi, protéger l’ensemble de son capital immatériel. Les sociétés qui ont pris les mesures de protection nécessaires peuvent se développer sans craindre de voir leur capital de « données » dépérir ou même, disparaître.

De plus, leur exploitation est indispensable pour le développement de l’entreprise et leur assurer une protection constante permet un gain de réactivité en cas de défaut d’un système.

Un désastre à ce niveau peut vite porter atteinte à la productivité de l’entreprise ainsi qu’à son image. Beaucoup de clients peuvent tourner le dos à une entreprise qui ne prend pas soin de protéger ses données. Ainsi, beaucoup d’aspects qualitatifs de l’entreprise reposent sur sa capacité à exploiter, mais également à protéger ses données et donc, son capital immatériel.
Enfin, pour chaque entreprise il existe une solution adaptée. Il convient alors de définir ses besoins et de développer au plus tôt un système de stockage multipoints de qualité pour ne jamais avoir à repartir de zéro. Toutes les entreprises de toutes tailles doivent faire de cette tâche une priorité et ne négliger en aucune circonstance les moyens de protection à allouer aux données électroniques dont elle dispose.

My ICV | Plateforme notation et valorisation startup (my-icv.com)

Erwan COATNOAN DE KERDU est reconnu comme expert du Capital Immatériel, créateur d’Intangible Capital Value. Son expertise est à la fois pointue et internationale. Il a notamment été choisi pour diriger l’Office Européen de l’Intelligence Economique et l’Institut pour le Financement de la Recherche en France. En 2012, la région Ile-de-France lui demande de participer au schéma régional de l’Intelligence Economique pour protéger les TPE et le PME en France. Depuis 2015, l'agence ICV® évalue le potentiel de croissance des entreprises. Ses actions apportent de la transparence aux entreprises, aux investisseurs et aux entrepreneurs. Les innovations de demain ayant les plus forts potentiels sont valorisées et modélisées afin de soutenir les entreprises dans leur développement.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Contacter les startups

Top of the month