Finance

Semoa : un ensemble de services dédiés au transfert d’argent en Afrique

Dites nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue 

Edem ADJAMAGBO, Ingénieur en Business Intelligence, CEO et Founder de Semoa Group : « Mon fer de lance : améliorer le quotidien des Africains et permettre à la Disaspora de garder le contact avec ses proches« . Il intervient également auprès d’universités en tant que formateur/séminariste mais également dans des incubateurs togolais en coaching et speaker.

L’idée de créer Semoa, une plateforme de services mobiles est née de plusieurs observations faites en Ukraine lors de ses séjours personnels. Grâce à de nombreuses rencontres et l’incubation de la startup par le Crédit Agricole, elle a de nombreuses fois pivoté pour devenir un service d’encaissement en ligne pour le e-commerce en Afrique.

Une vidéo en ligne ?

Vos produits et services 

Nous proposons aux e-commerçants un service qui va leur permettre de ne plus se préoccuper des encaissements en ligne. Grâce au service CashPay, les clients auront la possibilité de régler leurs commandes sur des bornes automatiques en points relais. 

Vos facteurs de réussite 

Une innovation frugale basée sur des observations du quotidien, trois ans et demi de recherche & développement afin de maîtriser les coûts de la solution et donc optimiser le ROI. Une parfaite connaissance des usages puisse que le fondateur à grandi au Togo avant de s’installer en France après ses études. 

Vos facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant

Un service porté par une Borne (Semoa-Kiosk) accessible 24h/24 et 7j/7 qui permet d’effectuer tout type d’encaissements. 

Votre business model 

Le e-commerçant paye un pourcentage sur chaque transaction. Nous somme donc sur un modèle de location des terminaux à la transaction. 

Vos concurrents

La CB : un non sujet car 7% de pénétration et l’africain moyen ne voit pas l’utilité de la banque pour garder son argent.
Les revendeurs ambulants : ils effectuent du cash-in pour le compte des opérateurs. Néanmoins dans certaines zones comme les centres commerciaux, l’aéroport, les magasins/Eshopes, hôtels, ils sont beaucoup moins pertinents. De plus en dehors des heures ouvrées, le service n’est plus disponible.
Les STA : bien qu’ils puissent brasser plus de volume, ils ont les mêmes problématiques de disponibilité des services : Soirées et Weekends.
Le mobile Money : 93% des transactions se font encore en espèces selon le PDG de Safaricom (M-PESA). Quoi qu’il en soit, les Telco ont besoin de points de cash-in et nous leur fournissons ce service. Nous sommes donc complémentaires.

Votre site web

http://www.semoa-group.com

A propos de l'auteur

edem.adjamagbo@semoa-group.com

Laisser un commentaire

Ils sont abonnés à nos Startup Stories

Nos clients