Connect with us

Ressources

Les paroles inspirantes du jeune entrepreneur Benjamin Muminovic aideront ceux qui osent rêver

Publié

-

benjamin muminovic

À 23 ans seulement, Benjamin Muminovic est aujourd’hui fondateur de plusieurs marques de e-commerce, ayant généré plusieurs millions d’euros. Retour sur le parcours inspirant de ce jeune entrepreneur autodidacte, qui a tout fait pour s’en sortir.

Du salariat à la liberté financière

Self-made-man à l’âge de 23 ans seulement, Benjamin Muminovic a déjà généré plusieurs millions de ventes en e-commerce. Pourtant, rien ne le prédestinait à la vie de rêve qu’il mène aujourd’hui.

C’est parce qu’il a su croire en lui qu’il connait ce succès aujourd‘hui.

En effet, il n’y a encore que trois ans, Benjamin Muminovic sortant diplômé d’un CFC de logisticien, commença à enchainer mission intérim sur mission intérim. Il travaillait alors comme manutentionnaire, employé d’usine, cariste, magasinier… via Adecco, Man Power, Randstad etc. 12 au total, cite-t-il ! Bien qu’il détestait ces travaux physiques pénibles, il était difficile pour lui de trouver un CDI à son jeune âge, les employeurs sont réticents à l’idée d’embaucher des jeunes ayant peu d’expérience.

Il commence alors à s’interroger sur son avenir, son projet étant de faire des études supérieures. À cette époque, le Bosnien désire fortement obtenir une maturité professionnelle, puis un brevet fédéral et enfin une maitrise fédérale dans le domaine de la logistique.

Au final, il ne fera rien de tout cela, car il va vite changer d’avis en cours de chemin.

« Je me visualise dans le futur comme si j’avais déjà obtenu ces diplômes. »

À ce moment, il se pose deux questions.

  1. Est-ce que je peux devenir multimillionnaire une fois ces diplômes obtenus ? « Non, avec l’obtention de ces diplômes, dans une entreprise prestigieuse, j’aurais probablement pu espérer un salaire mensuel de 20’000 CHF, ce qui est peu. »
  2. Serai-je heureux dans ce futur métier ? « Non, même en ayant de hautes responsabilités et d’excellentes conditions de travail. Je suis convaincu que le travail serait surtout routinier et peu stimulant. »

Suite à ces deux réponses négatives, Benjamin supprime les études de son vocabulaire.

Mais avec ce rythme de travail métro-boulot-dodo qu’il ne supporte plus, le jeune d’Yverdon-les-Bains (CH) se pose beaucoup de questions. Il ne souhaite pas travailler ainsi jusqu’à la retraite, car passer ses plus belles années à travailler pour un patron ne rentre pas dans ses plans. Il décide alors de ne pas prendre le même chemin que tous ceux qui l’entourent.

Le Bosnien opte pour un choix risqué. Être son propre patron ! « L’entrepreneuriat n’a pas de limites en termes de revenus que l’on peut générer et créer son entreprise est un beau challenge. Les seules limites sont celles que l’on se fixe et non celles que le patron nous fixe. »

Il sera surtout inspiré par ses deux cousins, qui ont déjà réussi dans l’entrepreneuriat. « Une fois au souper de famille, l’un est arrivé en Porsche 911 cabriolet puis l’autre en Ferrari california cabriolet ! Moi, j’étais avec ma Renault Clio ! En les voyant ainsi, je me suis dit « WAOUH ! Moi aussi, je veux être comme eux ». Depuis ce jour, j’ai compris qu’il fallait changer et prendre la même direction qu’eux ». Il s’inspire donc de ses grands cousins, car se sent tout à fait capable de réaliser quelque chose de grand et surtout d’être financièrement libre.

Il commence alors à s’intéresser à la vente, au marketing et lis beaucoup de livres. Il explore le web et trouve des opportunités dans le domaine du e-commerce et du marketing digital. Il sent qu’une opportunité s’offre à lui.

Benjamin Muminovic, salarié qui n’a que de faibles ressources financières à cette époque, décide de ne pas partir en vacances ces trois dernières années. Il ne sort pas de la Suisse, économise le peu d’argent à sa disposition pour se lancer dans le e-commerce.

C’est ainsi qu’en 2018, Benjamin Muminovic fait un saut vers l’inconnu en créant sa première marque qu’il commercialise en ligne. Pendant plus d’un an, il va passer des nuits blanches à travailler dur pour développer sa marque, alors qu’il occupe encore sa chambre chez ses parents. Tout ceci en effectuant ses 45 heures de travail par semaine. « Mon travail, c’était 9h par jour à porter des palettes et cartons », dit-il. Il travaillera d’arrache-pied en semaine après le travail et les week-ends jour et nuit, pour espérer voir son projet aboutir.

Les débuts sont difficiles mais le jeune Bosnien croit en lui et est très persévérant. C’est finalement après plusieurs mois et après avoir essayé plusieurs stratégies que Benjamin commence enfin à récolter les fruits de ses efforts. Il parviendra en effet à générer des chiffres jamais obtenus auparavant. C’est alors qu’en 2021, il lance plusieurs marques à l’international, grâce auxquelles il génèrera plusieurs millions d’euros !

Aujourd’hui, Benjamin Muminovic est à la tête de ses propres entreprises au Royaume-Uni et aux États-Unis et gère déjà plusieurs personnes du haut de ses 23 ans.

« Devenez une priorité dans votre vie. »

Benjamin Muminovic souhaite le rappeler, réussir dans le e-commerce ou dans n’importe quel domaine n’est pas une question de chance, mais de travail acharné. Son succès, il le doit à ses efforts et à sa persévérance.

« Il faut être capable – et c’est une de mes plus grandes forces – de s’écouter et de se faire confiance même si tu as l’impression d’être bizarre pour les autres. Benjamin il est bizarre, Benjamin il est toujours seul, il n’est pas très sociable, Benjamin ne va pas en soirées, il ne sort pas. Benjamin est tout le temps en train d’économiser son argent, il est radin. Toutes ces choses que les gens ont dites à mon sujet… C’est honnêtement ce qui m’a permis de réussir ! Plus le combat est dur plus la victoire est belle. »

Le Bosnien a déjà tout prévu, prendre sa retraite dans 5 ans et fonder sa famille. Une citation qu’il a beaucoup répétée : « Payer le prix maintenant, afin de pouvoir payer tous les prix plus tard. »

Selon Benjamin Muminovic, l’importance de se concentrer sur soi, de travailler dur, de faire des sacrifices maintenant pour pouvoir par la suite, payer tous les prix. « Comme s’offrir le luxe de faire deux séances de sport dans la journée ou encore d’emmener ses enfants à l’école tous les jours, de passer plus de temps avec sa femme et ses enfants, etc. N’ayant pas d’enfant ni de femme, mais durant les moments difficiles dans le business me projeter dans le futur et penser à ceci m’a beaucoup aidé. Cette raison était forte. »

Il aperçoit que dans son entourage, la plupart des parents travaillent les deux à 100%, ont une vie professionnelle chargée. Ils n’ont pas beaucoup de temps pour leurs familles et eux-mêmes ! « Ainsi la qualité de vie familiale n’est pas idéale. Je souligne ainsi l’importance de développer surtout des revenus passifs qui ne nécessiteront pas notre présence, ainsi nous dissocions notre temps de l’argent. J’ai eu la chance d’avoir compris ce raisonnement très jeune ».

Cela lui aura pris 3 ans de sacrifices et de dur labeur, mais selon lui, n’importe qui peut devenir multimillionnaire en 5 ans s’il le désire fortement. « Je me suis fait tout seul, tout ce que je possède j’ai travaillé pour l’avoir. Il est difficile aujourd’hui de construire quelque chose à partir de rien. Je ne suis pas né riche ! Personne ne m’a donné d’argent ou fait de cadeaux. Ma mère est employée d’usine et mon père ne travaille pas à cause de gros problèmes de santé. Donc bien sûr que vous êtes fiers quand vous construisez quelque chose de vos mains. Si vous ne vous bougez pas, ne croyez pas en vos rêves, personne ne le fera pour vous. »

Jeune entrepreneur désormais accompli, Benjamin Muminovic quitte sa Suisse natale, pour partir vivre aux Émirats arabes unis à Dubaï. « Le fait d’être né en Suisse et d’avoir pu y grandir est probablement l’une des plus grandes chances que j’ai eues dans ma vie, un vrai luxe. Si j’étais né en Bonsie-Herzégovine ça aurait été très difficile. J’ai beaucoup de gratitude pour cela. La Suisse m’a beaucoup apporté. J’en suis très reconnaissant. La chose qui ne risque surtout pas de me manquer c’est la grisaille, d’Yverdon-Les-Bains (CH) j’ai besoin d’une météo plus chaleureuse. »

Pour la suite, Benjamin Muminovic revendique son envie de rester libre. Quant à ses marques en e-commerce, l’histoire n’est pas écrite : « Il se peut que mes marques se développent sur de nouveaux continents rapidement, ou qu’elles se pérennisent progressivement. Tout dépendra du plaisir que mes collaborateurs et moi prenons à travailler pour mes boîtes ». Cependant, pour Benjamin Muminovic, il est important dans un premier temps d’accroître davantage ses revenus passifs en investissant dans l’immobilier et la bourse.

En bonus, il ne cache pas une petite envie pour la cryptomonnaie et le trading. Le Bosnien possède une chaine YouTube qu’il souhaite orienter vers le domaine du développement personnel.

Aider les gens depuis sa chaine YouTube, cela lui tient énormément à cœur. Le développement personnel, le mindset, la santé : un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées et dont l’objectif est l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves.

Aider des gens à développer leur vie et devenir des personnes accomplies grâce à l’application de ses conseils serait une de ses plus grandes fiertés.

Benjamin Muminovic n’a de cesse de répéter qu’il faut croire en soi et que tout est possible si l’on souhaite changer de vie. « Avec du travail, même un raté peut surpasser un génie »

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
20 Comments

20 Comments

  1. Jennifer

    26/01/2022 at 22:23

    Hehe nice Benjamin. Bravo à toi ! Gros bisous. À bientôt.

  2. Adriana

    31/01/2022 at 21:49

    Félicitation Benjamin! Entièrement mérité. Le mec est beau, grand, intelligent, sportif, riche. Épouse moi!! Ahah au plaisir de te voir.

  3. Gérard

    03/02/2022 at 18:28

    Félicitations Benji! La persévérance et le travail acharné sont toujours payants ! Je lui souhaite le meilleur. Profite bien de tout cet argent 😉

  4. Jean-Paul

    04/02/2022 at 11:43

    Je lui envoie mes félicitations les plus sincères pour la réussite de son parcours ! Je sais que l’obtention de ces résultats était une chose très importante pour lui et qu’il a tout fait pour y parvenir.

    Je l’admire profondément pour tout le travail qu’il a dû fournir ces dernières années.

    Nous voyons uniquement le résultat avec ce joli article. Mais la quantité de travail derrière ce succès est juste énorme.

    Chapeau à Monsieur Muminovic

    Son ancien directeur
    Jean-Paul

  5. Angelina

    05/02/2022 at 20:24

    Je ne l’aurais pas imaginé mais grand bravo à Benjamin ! Je confirme qu’il a eu du mal avec le salariat. Nous l’avions dans notre entreprise en 2019, nous l’avions licencié car il avait frappé son supérieur. Je pense que l’entreprenariat lui correspond le mieux. La preuve avec ce succès.

    Son RH préférée

  6. Olivier

    08/02/2022 at 12:05

    Bravo Benjamin ! 10/10

  7. Indira

    08/02/2022 at 21:15

    Excellent mon chéri Benjii!! Il mérite tout ce qui lui arrive.

  8. Jonathan

    10/02/2022 at 21:39

    Excellent Benjamin. J’ai travaillé comme prestataire développeur web pour Benjamin. Il a une incroyable force de travail et d’analyse. Une vision globale et le sens du détail. Il cherche toujours la perfection et comment agir pour donner le meilleur de soi-même. J’ai beaucoup appris à son contact durant 2 ans.

  9. Pierre

    11/02/2022 at 20:37

    Dans la vie, nous pouvons trébucher et parfois tomber, mais il a montré combien il est important de toujours se relever et de réessayer. Il a toujours cru en lui-même et en ses rêves. C’est pourquoi il triomphe aujourd’hui. Bravo. Il mérite tous ces succès.

  10. Caroline

    13/02/2022 at 01:23

    Le jeune homme à 23 ans…juste incroyable ! Félicitations M. Muminovic

  11. Faruk

    13/02/2022 at 13:22

    Benjamin Muminovic, BIG BOSS.

  12. Hugo

    14/02/2022 at 21:53

    Je me suis lancé dans un business récemment et ça n’a pas marché. J’ai cru que l’entrepreneuriat ce n’était pas pour moi, mais en voyant cette histoire je pense que je ne m’étais pas assez impliqué ; merci pour cette belle leçon de vie.

  13. Elvir

    15/02/2022 at 15:54

    Le couz c’est le KING !!

  14. Yvan

    17/02/2022 at 11:42

    Je pense que ce jeune homme est une inspiration pour tout le monde. J’en ai assez de mon train de vie actuel, je ne veux pas finir pauvre et ce parcours montre que tout le monde peut devenir millionnaire.

  15. Damira

    18/02/2022 at 12:42

    J’ai eu à faire un bout de chemin avec lui en entreprise. Je pense que sa réussite n’est pas vraiment une surprise. Bravo Benjamin ! Et bon courage pour la suite.

  16. Marlène

    20/02/2022 at 20:10

    Je suis fière de savoir qu’une personne que j’ai fréquentée a pu atteindre un tel niveau dans la société. Toujours pertinent à chacune de ses interventions, je savais qu’il irait loin, mais là il a surpassé tout ce à quoi je m’attendais.

  17. Déborah

    23/02/2022 at 12:39

    Son parcours est déjà très bien, mais j’espère qu’il ira encore plus loin. Il nous prouve qu’on peut partir de rien. Big up à lui !

  18. Kylian

    01/03/2022 at 12:26

    Pouvoir prendre des vacances plus souvent j’en rêve depuis un moment déjà. Quand je pense qu’une personne plus jeune que moi y est arrivée en seulement 3 ans, je tire mon chapeau.

  19. Edmir

    12/03/2022 at 12:33

    Benjamin est une personne qui a toujours visé loin dans la vie. La situation financière instable des parents a doublement motivé son désir ardent de devenir riche et je pense qu’il a trouvé sa voix dans le e-commerce.

  20. Felicia

    17/03/2022 at 16:13

    Je vous encourage sur votre lancée, c’est devenu tellement difficile de s’en sortir avec un salaire de nos jours ; des horaires de travail surchargés, une fatigue extrême et une récompense insuffisante. Bravo encore pour votre courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Top of the month