Connect with us

Ressources

Pour lever les fonds de son entreprise, la vente est un essentiel

Publié

-

Pour lever les fonds de son entreprise, la vente est un essentiel

La levée des fonds est un des principaux objectifs de tous les gérants et propriétaires des petites et moyennes entreprises. La plupart des start-ups qui décident et réussissent à lever leur fond sont plus fructueux sur le marché, par rapport à leurs concurrents. Cependant, depuis ces dernières années, le monde de l’investissement en France a considérablement évolué.

Lever les fonds est-il vraiment nécessaire pour développer son business ?

La plupart des grands acteurs dans le monde de l’entrepreneuriat semblent actuellement d’accord sur le fait que la levée de fonds est très bénéfique pour une petite ou moyenne entreprise. Toutefois, est-ce que cette méthode d’approche est vraiment efficace ? Est-ce la meilleure chose à faire pour le bon développement d’une entreprise ? Le mieux à faire pour répondre à ces questions, c’est de se concentrer sur les chiffres.

Par exemple, dans le cas de l’écosystème Paris-Saclay, qui génère chaque année de nouvelles entreprises, ces dernières seront naturellement convaincues que pour développer leur activité, quelle qu’elle soit, il est impératif de lever les fonds. D’ailleurs, cette approche a été reconnue et acceptée dans le domaine des start-ups depuis toujours.

Cependant, au cours des dernières décennies, les formules d’investissement ont évolué très rapidement. Il faut dire que les structures d’accompagnement elles-mêmes n’ont pas si bien évolué au cours des années. À l’heure où les investisseurs d’hier se focalisent sur les régimes fiscaux et se lient un peu plus à l’industrie, de nouveaux acteurs dans le monde de l’investissement qui sont plus orientés dans le numérique ne cessent d’émerger.

Ainsi, si, depuis les dix dernières années, les petites et moyennes entreprises ont eu tendance à lever des fonds sur un projet technologique, les investisseurs d’aujourd’hui sont plus intéressés par des entreprises capables d’augmenter leur chiffre d’affaires. En effet, actuellement, il existe de nombreuses idées technologiques qui s’avèrent être très intéressantes. Cependant, en ce qui concerne les volumes, les levées de fonds sont plus faites sur les petites entreprises jouant dans le monde du numérique.

Il faut donc dire que les réalités sur le terrain sont très différentes des théories du développement d’un start-up. D’ailleurs, en y portant une attention particulière, on peut constater que malgré le nombre de conseils donnés concernant la levée de fond, il y a toujours beaucoup d’échecs.

Les différentes sortes d’entrepreneuriat et de financement

Il faut dire que la réalité tournant autour de l’évolution d’une petite entreprise est camouflée derrière une image longtemps idéalisée. Pareillement pour la levée de fond, les images données sont très différentes de la réalité, qui s’avère être un peu plus délicate.

Dans le cas des petites et moyennes entreprises, on a tendance à idéaliser les start-ups qui ont réussi dans leur domaine. En prenant exemple sur eux, on considère que le chemin qu’ils ont pris est forcément celui qui mène vers la réussite. Pourtant, chaque société a ses propres problèmes, et donc les solutions sont différentes. Il est donc essentiel d’analyser ses problèmes pour mieux les résoudre, au lieu de suivre bêtement l’itinéraire des start-ups qui ont très vite réussi dans leur domaine.

Les entrepreneurs sont classés sous trois différents types. La première catégorie regroupe ceux qui acceptent la lenteur de la croissance de leur société. C’est souvent le cas des entreprises familiales, des entrepreneurs qui préfèrent l’autofinancement et donc ne sont pas pressés à l’idée de lever les fonds. Les entrepreneurs qui se tournent vers les prêts bancaires et qui ont pour but de générer leur chiffre d’affaires font également partie du lot. Chacun de ces types d’entrepreneurs est d’accord sur le fait que leur business va s’accroitre, mais de manière très lente.

La deuxième catégorie réunit les entrepreneurs qui se prêtent à la course infinie à la levée de fonds malgré l’intensité du capital de leur activité. Pour cela, ils acceptent de se fier complètement à leurs investisseurs pour la construction de leur stratégie professionnelle pour le bon développement de leur activité.

Quant à la troisième catégorie, elle est composée des entrepreneurs qui ont en premier lieu choisi d’aller pour la traction marcher. Lorsqu’ils ont constaté l’inefficacité du chemin qu’ils ont choisi, ils ont décidé de se tourner vers une nouvelle phase de croissance qui peut exiger une levée de fond pour être efficace.

Focalisons-nous plus sur cette dernière catégorie. Faire ou ne pas faire une levée de fond est une question qui ne se pose plus. Les questions qui se posent sont plutôt : pour quelles raisons faut-il effectuer une levée de fonds ? Quel est le moment le plus propice pour le faire ?

Selon le point de vue de la plupart des nouveaux entrepreneurs, la question de levée de fond est très importante étant donné que les entreprises qui ont connu une grande réussite pensent que les fonds qu’elles ont levés vont servir pour le développement de leur premier produit. Ce qui n’est pas une stratégie très fructueuse.

Pour mieux attirer l’attention des investisseurs et accélérer sa levée de fond, il faut tout d’abord veiller à ce que son entreprise soit valeureuse. Sinon, il ne peut pas y avoir un bon retour sur investissement. Mais qu’est-ce qui fait réellement la valeur d’une entreprise ? N’est-ce pas son portefeuille client ? Il faut donc dire que sans vendre, la levée n’est pas possible.

Élaborer un pré-produit, une pré-solution, pour pouvoir lever les fonds

Toute entreprise est mieux vue lorsqu’elle a beaucoup de clients. Prenons par exemple les réseaux sociaux : plus ils ont d’adhérents, plus ils ont de la valeur. Ainsi, sans vendre, la levée n’est pas adaptée en ce qui concerne les fonds.

Pour montrer aux investisseurs que votre entreprise vaut la peine de recevoir un financement, vous devez commencer par trouver les meilleurs moyens d’avoir plus de clientèle. Pour cela, songez à développer un pré-produit sur le marché pour promouvoir votre société. Adoptez une pré-solution pour mieux être en contact avec vos clients.

En plus d’attirer l’attention des investisseurs sur votre activité, lancer un pré-produit sur le marché va vous permettre de vérifier et de prouver que vous avez des projets rentables, de l’ambition sur le marché, que vous savez attirer les clients (et donc l’argent). Vous pourrez ainsi mieux leur expliquer que ces bénéfices vont se multiplier si votre entreprise reçoit un bon investissement qui va donner lieu à un bénéfice aussi bien pour vous que votre investisseur.

Bien que vous manquez de ressource en tant que start-up, vous devez faire des efforts pour développer un pré-produit et pour trouver les moyens de le vendre puisque sans vendre, la levée n’est pas possible. Vous devez tenir compte du fait que, comme tout le monde, les investisseurs cherchent un revenu dans leur investissement. Vous devez donc leur prouver que votre entreprise et vos projets en valent la peine.

Pour y arriver, vous devez prendre en considération tous les moyens de financements possibles. Dans la plupart des cas, les start-ups font usage de leur apport personnel pour concevoir un pré-produit. En cas d’insuffisance, ils peuvent demander de l’aide à leurs proches, familles et amis. Dans le pire des cas, ils se retrouvent dans l’obligation de se tourner vers différents types d’aide financière disponibles, comme les prêts bancaires. Pourtant, il faut dire que l’obtention de ce genre de financement n’est pas une mince affaire.

Considérer toutes pistes qui peuvent vous amener à obtenir un budget pour débuter. Prenez par exemple la Bourse French Tech de BpiFrance. Il s’agit d’une aide financière qui vise à financer les premières dépenses pour le projet d’un start-up deeptech. Vous pouvez également vous tourner vers les prêts d’honneur qui s’avère être très avantageux étant donné qu’ils sont sans garantie ni intérêts. Ce qui est par exemple le cas de Wilco et Réseau Entreprendre. Vous pouvez également vous fier au business angels pour trouver du financement par l’intermédiaire de leur réseau relationnel.

Lorsque vous aurez dépensé l’aide que vous avez reçue dans le lancement de pré-produit ou pré-solution, vous devrez réussir à lever vos fonds. Pour cela, vous devez faire attention à certains points. Vous devez d’abord prêter le temps qu’il faudra pour trouver ces fonds, bien que ce temps vous semble dépasser celui qu’il faut pour développer votre entreprise.

Le choix de personnel à faire entrer dans le capital de l’entreprise doit également être faite dans le plus grand des soins. Pour cela, vous devez vous assurer qu’il s’agit d’une personne capable de gérer le deuxième tour de financement quand vous aurez attiré un investisseur. Il doit également être capable d’accompagner de la meilleure façon la croissance de votre activité pour mieux optimiser ses valeurs.

Quand vous aurez reçu l’investissement dont vous avez besoin pour le développement de votre business et pour lever vos fonds, vous devez vous faire à l’idée que votre société va entrer dans un domaine focalisé sur l’hyper croissance. Ainsi, vous devez vous préparer au fait que l’accroissement de votre entreprise accroit également la pression que chaque personnel, y compris le gérant et propriétaire, doit endurer. Par ailleurs, il faut dire que si votre activité est développement progressif, si vous réussissez à vendre et à lever vos fonds, cette pression en vaut largement la peine.

 

Votre Capital Immatériel représente 60 à 80 % de la valeur d’une entreprise et vos choix ne peuvent pas être éclairés sans une décision en connaissance de cause.

Intangible Capital Value met à disposition de ses clients un des meilleurs outils du marché qui vous ait donc rendu accessible rapidement et un ROI souvent immédiat.

Présentation: Geotrend présentation – YouTube

Accompagnement pilotage startup | My ICV (my-icv.com)

Articles en anglais du même auteur : Erwan Coatnoan de Kerdu, Author at Startup Info

 

Erwan COATNOAN DE KERDU est reconnu comme expert du Capital Immatériel, créateur d’Intangible Capital Value. Son expertise est à la fois pointue et internationale. Il a notamment été choisi pour diriger l’Office Européen de l’Intelligence Economique et l’Institut pour le Financement de la Recherche en France. En 2012, la région Ile-de-France lui demande de participer au schéma régional de l’Intelligence Economique pour protéger les TPE et le PME en France. Depuis 2015, l'agence ICV® évalue le potentiel de croissance des entreprises. Ses actions apportent de la transparence aux entreprises, aux investisseurs et aux entrepreneurs. Les innovations de demain ayant les plus forts potentiels sont valorisées et modélisées afin de soutenir les entreprises dans leur développement.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter


Publicité

Top of the month