Connect with us

Ressources

Quels sont les avantages fiscaux de l’investissement forestier ?

logo startup info

Publié

-

Sans titre 7

Investir dans une forêt, du bois ou même un vignoble est un placement qui plait ! Bien que ce type d’investissement n’offre que des possibilités de rendements assez limités, il permet la constitution d’une niche fiscale, offrant des avantages non négligeables au contribuable.

Côté fiscalité, nous parlons là de réduction du montant d’impôt sur le revenu, exonération sur l’IFI, sans oublier une transmission ou vente du terrain forestier avantageuse. Vous l’aurez compris, l’état a mis les bouchées doubles pour vous inciter à investir dans la sylviculture.

L’investissement forestier permet une réduction de l’IR à 25%

Découvrons sans attendre les principaux atouts de la fiscalité des Groupements Fonciers Forestiers.

L’achat de forêt ou de parts à titre individuel dans un groupement forestier d’investissement, en abréviation « GFI », vous permet de profiter d’une réduction de 25% sur le coût de vos impôts sur le revenu, sur le montant investi dans ce type de placement. Cette remise est plafonnée à 5 700 € par personne et 11 400 € pour les couples.

Rappelons-le, un groupement forestier est une société spécialisée dans la gestion des forêts et bois, luttant contre le morcellement forestier.

À souligner que cette exonération est seulement valable lors de l’achat de parts nouvelles au GFI. Tout rachat de parts déjà existantes ne vous permet pas de profiter de cette réduction sur l’IR.

De plus, outre le respect des engagements lié à la gestion durable des forets, cet avantage fiscal est valable sous conditions qui sont les suivantes :

  • Une détention de parts ou de bois d’une durée minimum de 8 ans ;
  • Si l’investissement est revendu avant ce délai, l’avantage fiscal n’est plus valable.

Toutefois, dans des cas bien précis de ventes de parts GFI (invalidité, décès ou licenciement), la réduction fiscale n’est pas perdue.

Succession ou donation avantageuse dans l’investissement forestier

Si vous décidez de donner vos parts GFI ou les vendre, vous profiterez encore une fois de certains avantages fiscaux, soit une exonération qui s’élève à 75% du coût de l’investissement soumis aux droits de mutations à titre gratuit. Cet avantage est seulement valable si l’investisseur a souscrit au capital GFI dès sa création et est plafonné à la somme de 300 000 €.

Et bonne nouvelle, cette exonération monstre est aussi valable lors de la succession. Pour ce qui est des rabattements, ils s’appliqueront à hauteur de 100 000 € par enfant.

Un investissement en sylviculture intéressant dans le cadre de l’IFI

L’IFI, acronyme de « L’impôt sur la fortune immobilière » fait bénéficier les propriétaires de parts GFI ou de forêts d’une exonération conséquente de 75% sur le montant de leurs acquisitions, sans aucun plafonnement.

Pour aller plus loin, cette réduction peut même atteindre les 100% dans le cas où la souscription aux parts de la GFI se fait dès la création.

Il faut savoir qu’investir dans une forêt reste un placement risqué, dû aux facteurs climatiques qui impacteront fortement le rendement de votre placement. Aujourd’hui, la rentabilité de ce type d’investissement ne dépasse pas les 2%. Mais cela vous permet tout de même, d’un côté de diversifier votre patrimoine, et de l’autre de profiter d’avantages fiscaux considérables.

 

 

We are a team of writers passionate about innovation and entrepreneur lifestyle. We are devoted to providing you the best insight into innovation trends and startups.

Publicité
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Top of the month